Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !



Follow us on Facebook

Meilleurs Blu-ray 3D sortis en avril 2014 : 8e




8ème : NURSE 3D




Image & Profondeur : 
Jaillissements : 
Bilan 3D : 

BILAN 3D :
Nurse 3D débarque fraichement aux US avec une belle corbeille bien garnie pour susciter pour votre intérêt. Primo, dans le genre thriller horreur Sexy, on pouvait craindre le pire, mais le scénario évite de justesse le précipice et permet presque de maintenir un œil ouvert (idéalement les deux) jusqu'au bout. Il faut dire que notre brunette adepte de Dexter sait y faire pour faire respecter son code moral douteux, et n'y va pas avec le dos de la cuillère. Deuxio, le rendu 3D issue d'une captation 3D native fait honneur à la plastique des protagonistes exhibées. Dès les premières minutes, on profite d'une profondeur 3D de grand qualité, d'un détachement 3D efficace et d'une très bonne spatialisation 3D des éléments dans les plans larges et semi-larges. Les travellings ne sont pas en reste non plus avec des vues ariennes 3D souvent magnifiques de New York by night. Les variations d'intensité lumineuse dans les décors n’altèrent jamais l'intensité de la profondeur 3D. En revanche sur les plans rapprochés ou zooms / focus sur les persos lors des dialogues, on tombe de haut ponctuellement avec l'invité surprise n°1 qui n'en est d'ailleurs plus vraiment un dans 90% des films 3D : le flou sur les arrière-plans. Dieu merci, celui-ci ne sévit dans le film que sur les plans rapprochés avec ce voile sur l'horizon, et nous épargne dans les 2/3 du film globalement. A noter que sur 20% du film, la profondeur 3D tutoie celle des meilleurs films du marché. Dommage pour cet effet dent de scie omniprésent, qui fait qu'à chaque plan on pense tout bas : tiens un plan large à 5/5, suivi d'un plan à 3/5 pendant 3 secondes, puis d'un autre semi-large à 4/5 etc, comme par exemple dans le très bon Destination Finale 5 3D...Halluciner.fr révérait de pouvoir un jour partager avec vous la courbe d'intensité constatée de la profondeur 3D, matérialisé par une courbe time line sur l'intensité du flou d'arrière-plan à la seconde (peut-être qu'en se greffant un tableur excel neuronal, nous aurons dans le futur nos pensées et évaluations 3D gravées en temps réel...on y réfléchit ! ). Quid des jaillissements ? Sobres, efficaces mais présents au bon moment au bon endroit. Comme son frère de gamme Julia X 3D, Nurse 3D joue une gamme assez complète et espacée de différents effets de jaillissements. En fond de tâche, on trouve pas mal de débordements et jaillissements permanents d'objets, éléments de décors ou bustes hors du mur (de 50 cm à 1m en effet out). Lors de passages bien pensés, on a de très bons jaillissements permanents d'éléments à plus de 2m hors de l'écran : mains, bras, jambes (sexy is sexy), mais aussi différents ustensiles chirurgicaux comme scalpels, bistouris, ou lames, couteaux, et très régulièrement seringues etc...Même le registre des projections est exploité lors des bris de vitres, ou lors d'une séquence excellente avec de l'eau projetée jusqu'au canapé lors d'une caméra fixée sous un pomme de douche pendant 10 secondes. Dans le genre grand-guignolesque too-much, la production n'y est pas allé de main morte avec les effusions de sang en post-prod, finalement peu réalistes. En revanche lors de projection d'étincelles, on sent plus facilement le grillé ! Au final un mélange réussi en terme d'approche techno d'un Destination Finale 5 3D et d'un Julia X 3D, 2 pointures qui ont su s'illustrer en leurs temps ! Un film très plaisant à visionner, et surtout en 3D. On n'oubliera pas le petit coup de règle sur les doigts du réalisateur pour son usage des flous sur les arrière-plans des plans rapprochés ! Ah...personne n'est parfait !
Franck L.

LES PLUS (+)
LES MOINS (-)

Un effet de profondeur 3D bon sur la durée du film et très réussi sur les plans larges
Un super effet de hauteur lors des travellings et vues de plafond
20% du film avec une profondeur et détachement 3D excellents !
De nombreux débordements et jaillissements permanents d'objets ou de personnages (bustes, mur, rambardes...)
De bons effets de projection (lancer d'instruments chirurgicaux, jets d'eau sous un pommeau de douche, effusions de sang etc... )
Des séquences réussies de jaillissements permanents : bras, mains, jambes, seringues qui sortent de 2m hors du mur

Le flou qui affecte régulièrement les arrière-plans lors des plans rapprochés
L'intensité de la profondeur 3D qui est en baisse à de rares reprises
Manque quand même un peu de jaillissements sur la durée
Le format d'image 2.40












>VOIR LE TEST COMPLET
1.
2.
3.
4.


lundi, mai 05, 2014


.