Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !



Follow us on Facebook

Test Nurse 3D Blu-ray 3D / Image & Profondeur 3D



1.
2.
3.
4.





Note
4/5
Profondeur :  
Première parenthèse introductive, celle sur les caractéristiques plastiques de l'image : cela commence fort car la captation est de toute beauté : la palette colorimétrique est ultra riche et réaliste, les noirs solides en toutes circonstances, le piqué exemplaire, les contrastes étendus, du tout bon pour cette production série B qui en remontre à certaines productions estampillées A.

Le visionnage commence et dés le début on est surpris de voir l'exploitation clairement maitrisée de la captation 3D et de son rendu : c'est propre, régulièrement intense, pas d'artefacts lumineux 3D, bien spatialisé : le plaisir est immédiat.

En effet la profondeur 3D s'affiche immédiatement de bonne voire de très bonne qualité, ce qui est garant à la base d'une immersion 3D réussie sur la durée, puisque la profondeur 3D est le socle fondamental de tout film 3D.

Ainsi on profitera dans les nombreux environnements d'une profondeur 3D radicale et ultra efficace qui permet de profiter d'une profondeur de champ souvent impressionnante.

Celle-ci s'applique aussi bien dans les intérieurs que dans les extérieurs, et l'obscurité des séquences sombres n'affecte même pas cette très bonne profondeur 3D. En ce qui concerne le détachement 3D entre les éléments, il est également le soutien idéal de ce rendu 3D ultra réaliste.

Puisqu'on parle alors de très bonne profondeur 3D, pourquoi ne pas atterrir à son équivalent en note 3D Halluciner.fr de 4,5/5, alors que c'est un 4/5 qui culmine en tête de section : les flou sur les arrière-plans, mon capitaine !

Rien d'anormal jusqu'ici puisqu'il affecte uniquement une majorité des séquences en plans rapprochés ou zooms sur les personnages : pendant ces focus de premier-plans, on nous floute régulièrement l'horizon.

Heureusement que sur les 2/3 du film, cad les plans semi-rapprochés, larges ou aériens, la profondeur rattrape le coup  avec des envolées régulières à 5/5 même ! Si on voulait estimer cette part de perfection, on dirait qu'il y a bien 20% des plans du film qui affichent une profondeur 3D parfaite, ce qui est pas mal déjà ! 

On oscille donc régulièrement entre des plans larges à 4-5/5 à des plans rapprochés à 2,5/5 : le grand classique des films live action, tout comme par exemple le très bon Destination Finale 5 3D.

On en profitera pour noter que les vues en caméras de plafonds sont souvent impressionnantes ; idem avec les travellings et vues aériennes de New York qui se montrent fabuleuses, tout particulièrement de nuit !

Heureusement que le mélange donne un sentiment qui tend à minima vers le 4/5. Au final un spectacle 3D réussi, qui passe à côté du 4,5/5 de peu, et qui ne peut s'en prendre qu'à ce satané flou d'arrière-plan qui fusille quelques passages furtifs de manière cyclique. Sans celui-ci, on avait vocation à monter sur les hautes marches !


1.
2.
3.
4.

dimanche, avril 13, 2014


.