Aller en haut Aller en bas

Tests Blu-ray 4K UHD & Blu-ray 3D Halluciner.fr Tests Blu-ray 3D - Blu-ray 4K Ultra HD Halluciner.fr







Test Overlord Blu-ray 4K Ultra HD - review


Testé en mars 2019

















Titre Blu-ray 4K UHD Dates de sorties
Overlord Blu-ray 4K Ultra HD (US)
US : Dispo
Overlord Blu-ray 4K Ultra HD
FR : 27/03/19
VidéoAudio
Anglais
Upscaled 4K (2160p)
Français

En vente sur :

Matériel de Test 4K UHDInfos Test 4K UHD
-TV LG 55C8PLA Oled
Testé le : 26/03/19
-LECTEUR BLU-RAY Sony UBPX700
version Française
-Ampli Onkyo TX NR676E + pack enceintes Jamo 7.2
Synopsis :
Pour que le débarquement imminent soit un succès, un groupe de GI américains se lance dans une mission suicide pour faire sauter un château détenu par des nazis. Une mission d’autant plus dangereuse qu’à l’intérieur du bâtiment, une armée d’un autre genre est en train d’être créée.



TEST TECHNIQUE 4K ULTRA HD :

Note
4,5/5
Bilan 4K UHD :
Avec son concept de jeu vidéo inspiré de Wolfenstein, Overlord avait déçu lors de sa sortie en salles tant le film de Julius Avery ne savait jamais vraiment sur quel pied danser, n’osant pas se diriger vers l’ultime série B qu’il aurait pu être. Surprise, le film sort bonifié de son expérience home cinéma et on apprécie plus ses côtés fun, d’autant plus que la qualité technique de son édition Blur-ray 4K est plus qu’au rendez-vous.


RESOLUTION & HDR :
Note
4,5/5
Résolution & HDR :  
Que ce soit en 2K ou en 4K, l’image d’Overlord est admirable et se joue habilement d’un film plongé dans sa majeure partie dans l’obscurité. La gestion du contraste est ainsi optimale et on apprécie que le transfert ait su garder ce petit grain cinéma que l’on aime tant. L’autre point fort de ce transfert provient du rendu des couleurs, toujours aptes à nous rappeler par leur côté vive la teneur grand-guignolesque de l’œuvre. On n’oubliera pas de féliciter la constante précision du piqué de l’image qui n’est jamais handicapé par le côté sombre du film. Si l’apport du 4K n’est pas impressionnant, la faute à un rendu 1080p déjà quasi parfait, il en va autrement quand on passe le disque en mode Dolby Vision. On ne compte plus les moments où l’image surpasse l’encodage HDR comme ce plan à la 13ème minute et où les feux de la forêt éclairent les cadavres des parachistes pendus aux arbres. C’est indéniablement la manière optimale pour regarder le film. Sans parler de la capacité du Dolby Vision à rendre les noirs encore plus denses, ce qui pour un film plongé dans la pénombre comme Overlord s’avère plus que précieux.


AUDIO :
Note
4/5
Audio :  
On commence par les choses qui fâchent. Paramount sortant le même disque sur l’Europe entière, on se retrouve avec un festival de pistes sonores dont on n’a que faire (seule l’originale, l’anglaise, et la française nous intéressent) mais qui prennent de la place. Résultat des courses, la VF n’est qu’en Dolby Digital 5.1 mi-débit. C’est d’autant plus rageant que la piste allemande bénéficie d’un mix Dolby Atmos. Est-ce dû à la présence des zombies nazis ou plus sûrement que le pays de Goethe est un plus gros marché pour la 4K ? Amateurs de VF, il faudra donc se contenter d’une excellente piste DD 5.1 qui a le mérite d’en mettre plein les oreilles grâce notamment à des effets surround toujours très présents et précis. Seulement, quand on passe à la VO encodée en Dolby Atmos, on franchit le cap de l’excellence pour le top démo. Pour s’en convaincre, le chapitre 2 avec en point d’orgue le saut en parachute où les effets atmos au plafond sont saisissants. Le film faisant la part belle aux multiples explosions, il y a de quoi se rendre compte d’une spatialisation et d’une dynamique nettement supérieure comme cette déflagration à 78’02 ou cette série d’explosions tonitruantes à 98’25. Overlord en Dolby Atmos, c’est l’assurance de se fâcher avec son voisinage si vous n’êtes pas bien isolés.



Conclusion & Bilan 4K Ultra HD

Résolution & HDR : (4,5)
Apport UHD (en Dolby Vision) vs Blu-ray : (4,0)
Audio HD (Anglais) :  (5,0)
Audio HD (français) :  (4,0)
Bilan 4K UHD :  (4,5)

Laurent Pécha


Nouveau membre invité à la rédaction Halluciner.fr, biberonné aux Laserdisc (il en a encore 400 chez lui et a toujours le secret espoir de rebrancher son lecteur pour se rappeler ce qu'était l'image parfaite de l'époque), ayant testé des milliers de DVD depuis la nuit des temps (il a commencé sur feu DVDrama en 1998) puis des Blu-ray notamment sur EcranLarge.com qu'il a cofondé et dirigé et désormais spécialiste de la 4K sur Halluciner.fr en attendant le prochain support, Laurent Pécha est un passionné qui a de la bouteille, sait de quoi il parle et aime par dessus tout que les éditeurs sortent des éditions définitives de leurs films. Car, collectionner les supports, c'est top, mais la place pour les ranger est désormais devenue limitée.


mardi, mars 26, 2019


.