Aller en haut Aller en bas

Tests Blu-ray 4K UHD & Blu-ray 3D Halluciner.fr Tests Blu-ray 3D - Blu-ray 4K Ultra HD Halluciner.fr







Test film cinéma Mortal Engines 3D - review


















Nom du filmTechno Cinéma 3D
Mortal Engines

Date de sortie : 12/12/18
Cinéma Paris
Gaumont Aquaboulevard

Passif ReadlD

Synopsis :
Des centaines d’années après qu’un évènement apocalyptique a détruit la Terre, l’humanité s’est adaptée pour survivre en trouvant un nouveau mode de vie. Ainsi, de gigantesques villes mobiles errent sur Terre prenant sans pitié le pouvoir sur d’autres villes mobiles plus petites. Tom Natsworthy - originaire du niveau inférieur de la grande ville mobile de Londres – se bat pour sa propre survie après sa mauvaise rencontre avec la dangereuse fugitive Hester Shaw. Deux personnages que tout oppose, qui n’étaient pas destinés à se croiser, vont alors former une alliance hors du commun, destinée à bouleverser le futur.


INTRODUCTION :
Mortal Engines est le premier film de Christian Rivers. Je ne parlerai pas du fond du film (il ne vaut mieux pas…) mais uniquement de sa 3D. Le film a été stéréographié par les équipes de StereoD qui font partie des meilleurs en terme de conversion. Là encore ils ont globalement fait du bon travail.J’ai vu le film au Gaumont Aquaboulevard dans la salle 4DX. Pour moi la 4DX représente le summum du truc qui ne sert à rien sauf si vous aimez être secoués pour rien et sans réel rapport avec ce qu’il se passe à l’image. On peut franchement se passer du surcoût !




PROFONDEUR 3D :
Note
4/5
Profondeur 3D :  
On a globalement une très bonne profondeur sur le film. Les mécanismes géants de villes créent un effet très esthétique et immersif. Sur les plans larges on a parfois des profondeurs véritablement exceptionnelles et à d’autres moments et sans qu’on en comprenne la raison, la profondeur s’amoindrit.En gros plan, les fonds sont majoritairement floutés et on perd pas mal de lointains même si dans l’ensemble le relief reste agréable.Certains plans sont vraiment au dessus des autres, notamment les séquences de souvenir et quelques plans de bataille.

JAILLISSEMENTS 3D :
Note
4/5
Jaillissements 3D :  
Mortal Engines offre quelques jaillissements sympathiques, même si on n’est jamais d’ans l’excès. Il y a presque toujours un élément dans l’image devant l’écran, même à petite échelle ou un véhicule, un personnage qui viennent se poser légèrement en avant de l’écran. Malheureusement cet élément est le plus souvent flou et du coup cela casse l’effet. On sent que la vision 2D a été privilégiée et c’est dommage car il y a dans certaines séquences de très jolis jaillissements. Les gros plans sont presque tous superbement réalisés et les visages débordent allègrement dans la salle de cinéma avec un effet très naturel. Une vraie réussite. Mais très vite un objet qui aurait du vraiment sortir de l’image apparaît flou à l’écran et rend inopérant le jaillissement. On a quelques petits effets de particules assez réussis lors des explosions. On reste globalement dans le raisonnable, mais les effets sont très agréables à regarder.


LUMINOSITÉ :
Note
5/5
Luminosité :  
Globalement l’image est plutôt claire, même lors des scènes de nuit. On ne perd jamais de détail dans l’image.


GHOSTING :
Note
5/5
Ghosting :  
Je n’ai pas noté de ghost sur le film.





CONCLUSION 3D :
Note
4/5
Bilan 3D :
J’ai pu noter de nombreux artefacts de conversion (contours noirs autour des visages en gros plan, petits éléments mal placés dans l’espace ou détourages un peu aléatoires…) et même un œil non exercé en apercevra quelques uns. Laisser passer de telles erreurs m’étonne de la part de StereoD qui met d’habitude un point d’honneur à faire du bon travail et gâche l’impression générale.Gobalement, Mortal Engines est donc, en dehors de toute considération sur l’histoire, une bonne surprise pour les amateurs de 3D avec des effets certes mesurés, mais très bien réalisés et qui servent très bien les séquences d’un point de vue visuel. On aurait aimé en voir un petit peu plus, mais c’est déjà assez convaincant !
Fabien Remblier


Nouveau membre à la rédaction Halluciner.fr, Fabien Remblier est réalisateur et stéréographe. Depuis 2010, il a réalisé une quarantaine de captations de concerts et shows en 3D dont certaines, récompensées dans des festivals 3D internationaux sont sorties en salles. Il supervise les corrections relief de plusieurs documentaires et vient de réaliser un court-métrage, forcément en 3D ! En 2011 il écrit le livre « Tourner en 3D-relief » édité chez Eyrolles où il détaille la technique, le matériel mais également une certaine vision moins académique de l’utilisation de la 3D de la pré-production jusqu’à la post-production. Pour lui la 3D est plus que du cinéma, c’est une nouvelle façon de tourner qui implique que le réalisateur sorte de sa vision cinématographique classique en 2D. Il est également le responsable des contenus 3D de laTV3D, la plateforme VOD 100% dédiée à la 3D-relief. Cette passion de la 3D, il la met aujourd’hui au service de Halluciner.fr pour vous aider à trouver au cinéma, la meilleure expérience cinématographique 3D possible.




Ne loupez aucun film 3D au ciné : recevez par mail les infos des sorties et tests des films 3D au cinéma en vous inscrivant à notre Newsletter dédiée aux films 3D à l'affiche au cinéma :



S'inscrire à la Newsletter Les Films 3D à l'affiche au ciné



*J'accepte de recevoir la Newsletter dédiée Halluciner.fr.

lundi, décembre 17, 2018


.