Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !




Follow us on Facebook

99 Meilleurs Blu-ray 3D sortis en 2015 : 8e place




8ème : EXODUS GODS AND KINGS





Note
5/5
Bilan 3D :  
Sorti tout d'abord en Blu-ray 3D sur le marché US, Exodus: Gods And Kings 3D constitue un nouveau projet majeur dans la filmographie de Ridley Scott. N'ayant pas voulu attendre de visionner le Blu-ray 3D avant de nous faire nos premières impressions, c'est déjà avec la version cinéma (perfectible avec tous ces ghotings classiques) que nous avions pris conscience de l'événement, et de la qualité premium de ce nouveau film 3D ! En effet, déjà passé maître dans l'art de la réalisation 3D avec son premier chef d’œuvre technique 3D, Prometheus 3D Blu-ray 3D (un des piliers modernes de l'immersion 3D), le géniteur de Gladiator nous laisse de nouveau fantasmer sur ce qu'il serait capable de faire avec sa maîtrise 3D déjà acquise, au service cette fois-ci d'un univers ouvert, lumineux et gigantesque (vs celui claustro et sombre de Prometheus 3D), aux temps des pharaons. Et c'est maintenant l'heure du verdict après un double visionnage selon notre protocole de test 3D Halluciner.fr, qui va pleinement corroborer notre premier test 3D issu de la  version cinéma 3D !
 
Les premières minutes de visionnage donnent tout de suite le ton, avec des plans larges qui décoiffent ! Autant être clair tout de suite, le film va proposer une bonne moitié des séquences en plans larges, panoramiques et autres travellings, et la profondeur 3D y est littéralement top démo ! C'est assez hallucinant de voir la profondeur de champ que cette captation 3D réussit à illustrer quasiment en permanence. Les séquences en extérieur de jour proposent donc des plans larges à la profondeur 3D exceptionnelle, des plans semi-larges presque tout autant impressionnants, tandis que les plans rapprochés peuvent disposer ponctuellement de flous sur les arrière-plans, mais rien de bien méchant. Les plans de hauteur donnent régulièrement le tournis, et l'effet de vertige est vraiment conséquent à de nombreuses reprises ! Les séquences en intérieur, principalement obscures, dégagent également une superbe dimensionnalité, comme celles dans le Palais de Ramsès. La lisibilité chute très légérement, mais la 3D conserve son efficacité. De nouveau ce sont les plans rapprochés qui vont souffrir le plus dans ce film, surtout ceux en environnements sombres. En ce qui concerne le détachement 3D, il est souvent de très bon niveau, voire même excellent dans les nombreuses séquences de foule, permettant une excellente perception des distances entre chaque rang de personnes. La première heure pose toute la tension dramatique entre les personnages, et reste encore relativement narrative, tandis que la 2e heure déchaine l'action et les événements majeurs ! La vision de Ridley Scott des 10 commandements va apporter son lot de séquences aux rendus de profondeur 3D toujours somptueux, car autant dire que les amateurs de plans panoramiques pour suivre le théâtre gigantesque d'action seront servis. Il suffit à peine d'évoquer le remake de la scène de la Mer Rouge, pour vibrer devant ce pseudo tsunami suivi de haut en bas, tantôt avec des caméras en plongée ou en contre-plongée... Et comment décrire la beauté 3D et le détachement des scènes sous-marines ? Une copie parfaite sur le registre, qui, à l'heure de la prolifération des conversions 3D ultra efficaces, montre qu'une captation 3D faite par un réal surdoué en 3D, c'est pas mal aussi !

Et les jaillissements 3D dans tout cela ? Déjà on mesure au début un bon niveau de débordements 3D, et même parfois d'impressionnants jaillissements permanents d'objets lors de travellings avant, avec l'impression de percuter directement par exemple des vases égyptiens, des murets etc ... C'est aussi le cas avec des fumées volumétriques qui s'égarent au milieu de la salle parfois. Mais allons droit au but, car le film est exceptionnel dans son rendu 3D quand s'abattent toutes les plaies de l’Égypte (10 pour être précis). Et là, la 2e partie du film qui met en scène tous ces fléaux bibliques fait basculer Exodus 3D dans le film catastrophe premium, avec le rendu 3D qu'on rêvait encore à date pour les matérialiser, tout simplement ! Ainsi c'est un enchainement de jaillissements permanents Top démo sur les manifestations et déchainements de Mère Nature ! Cela commence avec l'invasion des grenouilles qui sautent partout en bordure d'écran, puis on enchaine avec des milliers de mouches qui envahissent le continent, et la salle par la même occasion, bénéficiant de jaillissements permanents énormes. Plus tard on remet le couvert avec une des plus belles séquences de l'histoire de la 3D concernant les effets météo, et la tempête de grêle qui s’abat en plein jour : les grêlons fusent de partout par milliers et percutent littéralement tous les sièges, on sent presque même le vent venir nous gifler dans la salle ! On dirait une séquence de Twister et 2012 revisitée en 3D ! Plus loin on rentre dans l'inédit en 3D : l'invasion de nuées de sauterelles, qui volent à l'horizontal par millions, et déchirent littéralement l'espace de la salle, avec tantôt des jaillissements avant, puis arrière. Difficile d'imaginer comment faire mieux à l'avenir pour immerger le spectateur dans l'action et la catastrophe, car ces séquences top démo sont justes parfaites. Idem à la fin du film, avec des effets de projections d'eau, des jaillissements d'oiseaux... A noter que les projections de poussière seront légion lors des courses poursuites à chevaux et chars. 


Au final un film 3D top démo qui démontre un immense talent dans la mise en scène 3D ! Ridley Scott montre qu'il fait partie des rares réalisateurs actuels à avoir trouver la recette de l'immersion 3D parfaite, le savant dosage entre profondeur et jaillissements sur la durée, l'activation d'une palettes exhaustive d'effets 3D parfaitement intégrés pour frémir comme jamais. Certains trouveront qu'il manque de jaillissements sur la durée, mais la force du film est d'user du bon effet 3D, au bon moment, avec une intensité exceptionnelle et un rendu 3D confondant de réalisme ! Prometheus 3D Blu-ray 3D avait réussi l'exploit technique 3D de nous emmener littéralement en voyage dans l'espace et donné l'impression permanente d'évoluer dans un vaisseau spatial puis au sol d'une planète hostile, Exodus: Gods And Kings 3D réussit le défi de nous propulser virtuellement en Egypte pendant 2H35 et nous faire vivre tour à tour un début qui reprend tous les codes gagnants d'un Gladiator, en 3D cette fois (quel fantasme), pour nous propulser ensuite dans le parfait film catastrophe 3D qui prend aux tripes ... et tout ceci sans compter sur cette nouvelle vision moderne de la légende biblique et du récit de Moïse, qui insuffle une grande force à l'impact dramatique des images. Un sérieux air de Noé 3D Blu-ray 3D, mais en mieux ! Une expérience 3D authentique et ultra réaliste, qui donne aux décors gigantesques ce supplément d'âme et ce sentiment de réalité incroyable et fait tout aussi bien qu'un documentaire IMAX 3D sur le thème de l'Egypte, et ce malgré ce format d'image toujours réducteur en 2.40 ! On attend par contre de l'éditeur l'information finale sur les pistes audio, car la version US se pare d'un DTS HDMA 7.1 UK qui n'est pas encore confirmée pour la version française (il y a des chances que la VF soit également en 7.1 selon nos sources). Un voyage 3D en terre lointaine fabuleux qui va concourir naturellement pour le TOP 20 des Blu-ray 3D 2015, à l'instar des derniers hits 3D que sont notamment Les Pingouins de Madagascar 3 3D et Le Hobbit et la Bataille des Cinq Armées 3D, dossier à paraître en fin d'année comme d'habitude ! Que de suspense déjà mis en place avec ce mois de mars exceptionnel en nouveautés et qualité 3D !

A noter enfin une petite révolution pour clôturer notre test 3D ci-dessous : vous trouverez pour la première fois en bas de cette page des captures d'écran 3D de séquences démonstratives du Blu-ray 3D faites avec PowerDVD : ! Il y plusieurs moyens testés à date pour les visualiser sur vos diffuseurs 3D : 1/ sans l'aide d'un PC, et 2/ via un PC. Nous vous invitons à lire notre TUTORIAL 3D complet pour découvrir les différentes solutions pour profiter de ces screens 3D (captures d'écrans d'effets 3D) dans votre installation 3D. C'est beau le progrès et c'est à l'essai pour vous sur ce Exodus: Gods and Kings 3D. Si vous êtes nombreux à l'apprécier ou à pouvoir l'utiliser, on continuera dans le futur ! Venez nombreux partager vos retours dessus sur le Topic dédié aux screens 3D ! Idem si vous trouvez encore une autre façon de les lire chez vous ! Merci !
Franck Lalane

Les points forts (+)
    • Intensité de la 3D insolente sur le registre de la profondeur et du détachement
    • La majorité des plans larges et panoramiques avec un rendu de profondeur et volume 3D culte
    • Les séquences de hauteur et vertige culte (poursuites dans les ravins, vues aériennes, chapitre dans la Mer Rouge...)
    • Les intérieurs avec un détachement 3D et une spatialisation puissants
    • Des débordements d'écrans et jaillissements d’éléments ou personnages à 1m hors de l'écran (objets de décors, bustes, visages...)
    • Des effets de projection de terre et poussière dans les courses en chars
    • Les séquences cultes d'effets météo 3D : La grêle qui rebondit dans la pièce pour percuter le canapé (effets de projection)
    • Les passages cultes de jaillissements permanents de mouches et sauterelles qui envahissent toute la pièce !
    • Les effets de jaillisssements de fumée au milieu de la pièce !

Les points faibles (-)
    • Quelques rares plans larges avec une intensité de profondeur 3D amoindrie
    • Certains passages avec un rendu 3D plus soft
    • Les meilleurs effets de jaillissements qui sont concentrés sur les scènes clés (effet de concentration) et le manque de jaillissement sur 70% du film
    • Le format 2.40


1.
2.
3.
4.


lundi, novembre 23, 2015


.