Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !



Follow us on Facebook

Meilleurs Blu-ray 3D sortis en mai & juin 2015 : 4e




4ème : JUPITER ASCENDING 3D





Note
4,5/5
Bilan 3D :
Déjà disponible sur le marché russe, Jupiter Ascending 3D atterit enfin entre nos mains. Même si nous avions déjà fait une preview 3D de la version cinéma, il nous tardait de découvrir le rendu 3D final pour nos home-cinéma, avec l'espoir de voir comme souvent, des améliorations sensibles pour proposer une copie idéale pour le marché domestique. L'attente est d'autant plus grande, lorsque l'on connait les géniteurs du film : les Wachowski ! Pas la peine d'en rajouter pour comprendre l'enjeu qui se trouve dans ce nouveau rejeton des auteurs de Matrix, surtout qu'on se languit de découvrir comme ils se sont appropriés la technologie 3D pour mettre en scène leur premier film en 3D ! Vont-ils rejoindre les ténors de la réalisation 3D dès leur première tentative, avec des registres de profondeur et de jaillissements significatifs ? Et que vaut cette nouvelle production 3D issue d'une conversion 3D faite par Legend3D ?

Le premier constat concerne l'effet de profondeur 3D : il se montre bon dans l'ensemble, avec un détachement 3D souvent efficace (mais pas tout le temps hélas...) et une bonne spatialisation. Paradoxalement ce ne sont pas toujours les intérieurs aux volumes maîtrisés qui proposent la meilleure profondeur de champ, car parfois on sent une baisse d'intensité sur le réglage des parallaxes. Idem sur certains panoramiques comme les premiers plans de villes futuristes, la profondeur 3D est bonne mais pas exceptionnelle (sur de rares plans juste très satisfaisante). C'est véritablement dans les séquences d'actions que l'on tape littéralement dans le top démo : en effet dans ces séquences souvent dignes de Star Wars avec des courses poursuites futuristes dantesques, on nous fait profiter du maximum de verticalité possible dans un film, avec un effet de hauteur et de vertige 3D souvent exceptionnels ! La bonne nouvelle est que les séquences d'action sont très nombreuses, et s'intensifient même dans le 2e acte ! C'est ce qu'on retient vraiment de ce film : une profondeur bonne en générale, avec pas mal de baisses de régimes ponctuelles, un peu de flou sur les plans rapprochés, et des plans semi-larges parfois un peu en deçà des standards, mais des scènes d'actions et plans larges autour de Jupiter ou dans les airs au dessus des villes qui sont d'anthologie avec une volumétrie impressionnante, qui tirent donc la note vers le haut ! Les vues en plongées sont toujours enivrantes lorsque le fond ou le plancher des vaches semblent insondables ! Si vous cherchez les séquences de chute libre les plus fortes, notez celles de ce film à mettre aux côtés d'un certain Voyage au centre de la Terre n°1 3D ! Au final une version Blu-ray 3D améliorée par rapport à la version cinéma, avec une profondeur 3D très souvent démonstrative, qui échoue à l'obtention de la note maximale, à cause d'un détachement 3D un peu trop flemmard par endroit !

Et les jaillissements dans l'histoire ? Si la profondeur 3D fait bien son job pendant toute la narration, on surveille dès le début du film les premières manifestations de jaillissements. On retient d'abord des débordements et quelques jaillissements permanents d'éléments de décors à 1m voire 1m50 hors de l'écran. Pourtant les cadrages hasardeux et le manque de maîtrise du format limité en 2.40 ne feront pas de cette palette d'effets 3D les jaillissements que l'on va retenir dans ce film. Car dans ce film se cache une autre palette royale en la matière, et véritablement top démo sur la catégorie des jaillissements permanents de particules et autres effets de projections d'éléments ! En effet il n'y a pratiquement pas une seule scène d'action sans des étincelles, fumées, et autres particules environnantes qui flottent ou évoluent au milieu de la pièce. Dans le 2e acte, cela devient franchement le délire, et c'est un déluge de particules diverses et variées qui vient faire irruption dans la salle. On sort de ces passages cultes un peu sonné par l'avalanche d'éléments lumineux furtifs qui ont croisé notre regard et traversé ou touché le canapé : on pense notamment aux innombrables séquences de laser qui transpercent littéralement le spectateur ! N'oublions pas non plus une séquence culte de jaillissement permanent de braise en fin de film ! Sans plaisanter, on se met à réaliser qu'on est devant les meilleures séquences de jaillissements d'étincelles & co du genre, similaires à celles présentes dans Transformers 4 3D ! Mais c'est normal : c'est le même studio Legend3D qui les a faites, pour ces 2 films ;) A ne pas rater non plus plusieurs minutes cultes d'attaques d'abeilles au milieu du salon ! Au final, vive les scènes d'actions dans Jupiter, qui compensent un registre de jaillissement plutôt soft lors des séquences narratives !

Au final, les Wachowskis sont bien entrés par la grande porte dans l'univers de la 3D, avec un film qui, malgré une histoire convenue et un univers bien particulier qui pourront déplaire à certains (une sorte de mélange inspiré de Matrix et Dune), propose une expérience visuelle et graphique assez exceptionnelle, avec des effets spéciaux de toute beauté, des séquences d'action vertigineuses dans les airs qui sont dopées aux hormones stéréoscopiques pour tirer le meilleur de la hauteur/profondeur, et des jaillissements de particules top démo, séquences qui tirent mécaniquement l'évaluation générale 3D vers le haut. C'est vraiment dommage de rater le 5/5 à cause d'un seul coupable dans le film : le détachement 3D (et aussi un peu de flou d'arrière-plans) qui boit souvent la tasse entre 2 très bonne séquences bien découpées, ce même détachement 3D qui fait perdre régulièrement au film toute la spatialisation 3D top démo qui est codée pourtant en post-prod (parallaxes de lointains). Cela reste quand même un des meilleurs contenus 3D du semestre avec des courses poursuites aériennes dont le rendu 3D n'a souvent rien à envier à celles des des Gardiens de la Galaxie 3D : il a des chances de finir en décembre dans notre TOP 20 des meilleurs Blu-ray 3D sortis en 2015 ! On lui souhaite, à moins que le 2e semestre regorge de surprises qui parviennent à se hisser à des notes comprises entre le 4,5/5 et le 5/5 ! Faites vos jeux !

A noter enfin une petite révolution pour clôturer notre test 3D ci-dessous : vous trouverez pour la première fois des captures d'écran 3D de séquences démonstratives du Blu-ray 3D faites avec PowerDVD : ! Il y plusieurs moyens testés à date pour les visualiser sur vos diffuseurs 3D : 1/ sans l'aide d'un PC, et 2/ via un PC. Nous vous invitons à lire notre TUTORIAL 3D complet pour découvrir les différentes solutions pour profiter de ces screens 3D (captures d'écrans d'effets 3D) dans votre installation 3D. C'est beau le progrès et c'est à l'essai pour vous sur ce Jupiter Ascending 3D. Si vous êtes nombreux à l'apprécier ou à pouvoir l'utiliser, on continuera dans le futur ! Venez nombreux partager vos retours dessus sur le Topic dédié aux screens 3D ! Idem si vous trouvez encore une autre façon de les lire chez vous ! Merci !
Franck L.

Les points forts (+)
     • Un effet de profondeur 3D très bon sur la durée
    • Les plans panoramiques, aériens ou larges avec une profondeur 3D souvent excellente
    • Les nombreuses séquences cultes de vertige et hauteur 3D (chutes libres ou figures aériennes de plusieurs minutes)
    • Quelques débordements de personnages ou décors à 1m50 hors de l'écran
    • Les innombrables séquences cultes de jaillissements permanents d'étincelles lors des scènes d'action
    • Les jaillissements cultes de braise au milieu de la pièce dans le dernier acte
    • Les séquences incroyables d'effets de projections dans la figure lors des chutes libres et autres vols dans les airs
    • Quelques jaillissements arrière de vaisseaux
    • Les séquences excellentes de jaillissements d'abeilles dans la pièce
    • La bonne gestion des environnements sombres

Les points faibles (-)
    • L'intensité de la profondeur 3D en retrait sur ded nombreux plans
    • Du flou sur les plans rapprochés (et quelques plans semi-larges)
    • Le détachement 3D perfectible, qui vient souvent saper le très bon travail du studio (intensité souvent forte sur les parallaxes de lointains) et dégrader un peu la spatialisation
    • Le format en 2.40 et une bonne dose de windows conflicts
    • Le manque de jaillissement dans les séquences narratives



NEW : CAPTURES D'ECRAN 3D DU BLU-RAY 3D EN .JPS (lisez notre TUTORIAL 3D complet pour les visualiser en 3D sur votre téléviseur / vidéoprojecteur 3D).



Tout le pack de
Screenshots 3D (.rar)

Galerie 3D du 04/06/15




















































































Galerie 3D du 08/05/15














































Tout le pack de
Screenshots 3D (.rar)


Jupiter : Le destin de l’Univers 3D
Photo Copyright : © 2015 WARNER BROS. ENT. INC., VILLAGE ROADSHOW FILMS NORTH AMERICA INC. AND RATPAC-DUNE ENT. LLC - U.S.

***Avertissement : ces images 3D ont été capturées en 720p à partir du Blu-ray 3D, puis compressées au format JPS pour optimiser le temps de chargement : bien qu'elles donnent une idée générale du rendu 3D, elles ne sont pas représentatives de la qualité finale issue d'un Blu-ray 3D en 1080p***

A SUIVRE SUR LE SUJET :

Topic des Screens en 3D @Halluciner.fr


1.
2.
3.
4.


samedi, juin 20, 2015


.