Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !



Follow us on Facebook

Meilleurs Blu-ray 3D sortis en avril 2015 - 5e




5ème : NATURE 3D





Note
4,3/5
Bilan 3D :
Avec un écho très positif lors de sa sortie, Nature 3D (Enchanted Kingdom 3D dans certains pays) semblait porteur d'une promesse forte sur le plaisir visuel d'admirer certaines des plus belles places de la planète, en 3D ! Le pari est réussi, et comme toujours sur les productions 3D, il s'agit de disséquer méthodiquement le rendu 3D et les différents effets 3D pour bien se représenter ce qui nous attend dans ce film 3D ! On peut dire déjà que les 2 composantes 3D sont à l'honneur, et savent délivrer un flux séquentiel de passages top démo ! C'est déjà une source profonde de satisfaction de savoir que Nature 3D regorge de passages énormes sur la profondeur 3D, mais aussi sur les jaillissements 3D, même si tout n'est pas toujours rose sur la durée.

Pour commencer par la profondeur, celle-ci tabasse méchamment lors des plans panoramiques, plans larges et travellings. Dans ces moments-là, le spectacle est total et le rendu 3D plutôt divin. Il suffit de se remémorer le travelling culte d'introduction dans la forêt équatoriale, puis les plans larges dans le désert, dans les montagnes, sur les Chutes Victoria, sur terre, dans la jungle, dans les airs, et même sur l'eau et sous l'eau ! Oui l'effet carte postal 3D est véritablement offert et garanti dans ce Blu-ray 3D à vocation démonstrative, et le voyage pour les yeux est véritablement orgasmique, eu égard à la variété des environnements traversés, la pertinence des plans orchestrés et au rendu 3D sur 40% du film, avec une profondeur 3D de référence ! Maintenant pour retomber sur terre, on n'oubliera pas que la contrepartie de ces passages impressionnants demeure un excès de flou sur les plans rapprochés, semi-larges et autres zooms sur les animaux et faune rencontrés. Ce qui engendre donc un petit côté yoyo sur l'effet de profondeur 3D, où l'on passe de séquences un peu plates à un moment, à d'autres qui flattent d'un coup la rétine. Le rendu 3D global de la profondeur 3D reste malgré tout positif mais fera râler ceux à la recherche de perfection, qui n'est manifestement pas assurée pendant les 1H35, loin de là. Mais il suffit de repenser à toutes les séquences réussies pour frémir et célébrer la beauté 3D de notre planète !

En ce qui concerne les jaillissements, c'est une bonne surprise,  concentrée sur certains passages clés. De prime abord, rien de notable dans ce film, avec justes quelques débordements de décors et animaux lors des zooms. Pourtant s'arrêter à ce jugement serait une énorme erreur et vous ferait rater quelques séquences parmi les plus belles à date sur l'histoire du Blu-ray 3D ! Pourquoi ? Parce qu'un registre en particulier se montre éblouissant : les jaillissements et projection d'eau ! On a une pléthore d'occasions de voir ces effets matérialisés dans le film, avec un leitmotiv : réalisme confondant et intensité ! Pour commencer on a des éléphants dont les grosses pattes projettent l'eau des flaques sur l'objectif. Mieux, la descente énorme dans les Chutes Victoria évoque les éclaboussures de IMAX Grand Canyon 3D avec 2 petites minutes d'arrosage dans les règles de l'art où l'on ressort presque trempé (éclaboussures limitées hélas à 1m), mais la séquence qui nous a fait pendre la langue par terre comme le loup de Tex Avery est celle cultissime dans les vagues de l'océan : 2 minutes jouissives avec les plus beaux plans et les projections d'eau les plus naturelles, intenses et dantesques à date vers le canapé ! Il faut dire que la mise en scène est royale, avec un slow motion d'exception qui décompose seconde après seconde les milliers de gouttes et les trombes d'eau sur le point de déferler dans la pièce ! Un nouveau moment d'anthologie dans la 3D, top démo pour les invités, qui justifie presque à lui tout seul l'achat du support, et qui viendra idéalement se ranger à côté de la référence du genre Best Of 3D. En parallèle on trouve aussi de superbes séquences de pluie, et même de neige qui bien que courtes, rappellent que les vrais flocons en 3D, c'est quand même bien plus sympa que ceux en CGI qu'on nous rajoute systématiquement en post-prod en général dans les films. Un autre registre qui brille est celui des jaillissements permanents de brumes, vapeurs d'eau, poussière (tempête de sable...) au milieu de la pièce. Tout n'est pas parfait non plus car les séquences aquatiques proposent un rendu en jaillissement minimaliste et bâclé (malgré une séquence top démo d'un poisson-lion au milieu de la pièce), ce qui est dommage lorsque l'on connait le potentiel facile pour faire exploser le rendu 3D sous l'eau. De même la séquence d'éruption volcanique est trop conservatrice.


Au final une 3D de très belle facture qui célèbre une grande variété de faune et flore, et qui propose une profondeur 3D un peu en dent de scie, qui sait heureusement exploser en intensité toutes les 30 secondes, et propose son lot de cartes postales 3D à épingler dans sa tête ! En ce qui concerne les jaillissements, la palette est faible sur les 1H30 en proportion, mais elle sait délivrer quelques courts moments historiques dans certains passages, qui sur-pondère forcément la note finale à l'arrivée ! Une histoire qui montre que parfois en mélangeant de l'excellent avec du moyen, on en sort une matière néanmoins savoureuse, qui laisse un agréable goût en bouche ! A tester !
Franck L.

Les points forts (+)
    • Intensité de la 3D insolente sur le registre de la profondeur et du détachement sur 40% du film
    • Une profondeur 3D très bonne sur la durée
    • Le détachement 3D incroyable lors de nombreuses séquences
    •La qualité de la profondeur 3D de nuit (ombres, volume...)
    • Quelques débordements d'écrans et petits jaillissements ponctuels (50cm à 1m)
    • Des effets météo 3D splendides : effets de brumes, vapeurs et fumées à 2m hors du mur en jaillissements permanents, tempête de sable, neige...
    • Les plus beaux effets de projection d'eau à date dans l'histoire du Blu-ray 3D : projection cultes d'eau lors de la descente dans les Chutes Victoria, et surtout une séquence de 2 min d'anthologie avec des vagues en slow motion qui déversent des milliers de gouttes et tonnes d'eau sur le canapé !
    • Le format quasi idéal de 1.78 pour profiter pleinement du spectacle

Les points faibles (-)
    • Beaucoup de  flou sur les arrières-plans (plans rapprochés)
    • La profondeur 3D avec une intensité variable par endroit
    • La colorimétrie et le contraste qui montrent des signes de faiblesse sur certains plans (aspect un fade)
    •2-3 artefacts de contours constatés (synchro gauche/droite)
    • Effet de concentration des jaillissements sur une dizaine de minutes environ vs 1H35 de film
    • Manque de jaillissements permanents de manière globale (décors, animaux)






1.
2.
3.
4.


vendredi, mai 08, 2015


.