Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !



Follow us on Facebook

Meilleurs Blu-ray 3D catégorie "FILM" : 21e




21ème : SILENT HILL REVELATION 3D


BILAN 3D :
Silent Hill : Revelation 3D Blu-ray 3D arrive en force pour rendre un brillant hommage à la licence culte issue du survival horror du monde du jeu vidéo. Truffé de clichés et images directes à certaines séquences phares de la saga vidéoludique, le film se dote également d'un bagage technique 3D solide et impactant. Premier coup d'éclat affiché par le film, sa maitrise parfaite de l'effet de profondeur 3D dans les environnements obscures, ce qui est on en conviendra une nouvelle plutôt salutaire lorsque l'on sait que le film se déroule à 90% dans le noir, avec des jeux ultra léchés de lumières et d'ombres. Le film se joue donc avec aisance des contraintes de luminosité pour afficher en permanence une excellente profondeur 3D dans les décors de pénombre, et parvient même à en tirer sa quintessence puisque les séquences 3D les plus impressionnantes dans ce film renvoient à celles dans le noir, et non pas comme dans la majorité des productions concurrentes à celles de jour ou en environnements lumineux. Etrange paradoxe, qui convient heureusement parfaitement au genre survival horror, et qui permet au film se rejoindre un autre ténor de la 3D en obscurité, Underworld Blu-ray 3D, et de rappeler aussi fortement la réussite de la profondeur 3D et du détachement 3D du dernier Julia X 3D dans le noir. Sur ce chapitre de la profondeur 3D on pourra donc uniquement reprocher que le traitement des séquences de jour ou avec forte luminosité ne propose qu'une profondeur qualifiée de bonne uniquement, avec parfois quelques séquences ponctuelles à la profondeur 3D décevante, réhaussée parfois par d'autres plans relevant de l'excellence (la profondeur interminable des couloirs de l'école). On retiendra aussi que le premier tiers du film est plutôt soft niveau profondeur, alors que la 2e partie se veut hautement démonstrative, et on appréciera que chaque introduction du monde parallèle se matérialise par une débauche d'effets 3D visuels et artistiques.
En ce qui concerne les effets de jaillissements, Silent Hill 3D constitue véritablement une bonne pioche puisqu'il propose une palette d'effets 3D très complète et démonstrative. Tout d'abord on constate un fort niveau de débordements d'objets, mais aussi de jaillissements permanents d'éléments de décors, de bustes, mains, visages, torche, qui peuvent parfois s'afficher à plus d'un mètre (voire 1m50) hors du mur de visionnage. Le film propose aussi son lot de séquences cultes de jaillissements permanents de type projection, avec en première ligne, une épée qui transperce l'écran et sort de plus de 3 mètres hors du mur, pour venir empaler littéralement le spectateur. Une autre séquence analogue affiche un gun à plus de 2m50 hors du mur pointé vers le spectateur ! D'autres petites séquences analogues viendront rejouer dans le même registre au fil de la narration pour le plus grand plaisir des fans. On sera aussi aspergé délicatement par moment de quelques giglées de sang bien dosées. On ne pourra pas passer non plus à côté d'une autre séquence top démo du film lors d'un affrontement avec un monstre-mannequin de cire dont les visages se retrouvent à 2 mètres hors du mur. Enfin les jaillissements permanents de particules seront aussi souvent à la fête car on aura aussi droit à de nombreuses reprises à du jaillissement de particules de cendre, braise au milieu de la pièce pour parachever cette très bonne et efficace expérience 3D, dont l'unique défaut se retrouve lié à l'une de ces qualités : les très bons effets de jaillissements. En effet puisqu'on y prend vite goût, on pouvait espérer que le film assume encore plus pleinement son rôle de catalyseur de l'effet de surprise 3D pour proposer encore plus de séquences de jaillissements de type 'monstres dans le placard qui vous sautent dessus', et un meilleur cadrage de ces effets 3D parfois pour mieux les illustrer (exemple dans le combat final).
Un rendu 3D qui au final évoque fortement celui du dernier hit Resident Evil Retribution 3D avec les mêmes suggestions d'améliorations ultimes. Peut-être pour le prochain opus ? En attendant il aurait été de bon ton d'améliorer un peu le scénario, de retravailler et resserrer l'atmosphère de certains passages et de peaufiner la mise en scène du boss Tête de pyramide, qui perd dans ce nouvel opus, toute sa dimension originelle horrifique pour ne devenir qu'un vulgaire méchant de film d'action...

Franck L.

LES PLUS (+)
LES MOINS (-)

Un effet de profondeur 3D très bon sur la durée
Une profondeur 3D excellente dans les environnements obscures
Un rendu de profondeur plus réussi dans le noir qu'en plein jour

De nombreux débordements 3D de décors
Quelques effets de jaillissements permanents très réussis (bustes, mains, visages torches hors du cadre)
Des effets de jaillissements de type projection 3D cultes : épée qui sort de 3m du mur...

De bons effets de jaillissements de particules (cendre, braise qui flottent partout dans la pièce)
La dernière demi-heure qui propose la 3D la plus réaliste
(profondeur et détachement)


Une profondeur juste bonne de jour, et parfois même un peu décevante à certaines occasions
Le film pouvait proposer encore plus d'effets de jaillissements car le genre horreur s'y pretait à 100%
Avec plus d'ambition assumée, le film pouvait proposer une expérience 3D encore plus ultime
Le format d'image en 2.40













>VOIR LE TEST COMPLET
1.
2.
3.
4.


vendredi, août 30, 2013


.