Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !




Follow us on Facebook

Meilleurs Blu-ray 3D sortis en septembre & octobre 2015 : 10e




10ème : AVENGERS : L'ERE D'ULTRON 3D





Note
4,2/5
Bilan 3D :
3 ans d'attente pour voir arriver enfin la suite du déjà célèbre (on n'a pas dit culte) Avengers 1 3D. L'occasion pour les fans de 3D de mesurer si Joss Whedon a su travailler en amont avec le studio de conversion 3D pour prendre en compte les défauts et faiblesses du 1er épisode, et nous délivrer enfin le top démo 3D complet qui porterait enfin la licence au panthéon des productions 3D à date. Verdict technique ?

Toujours dans notre registre traditionnel de transparence intégrale, on peut dire que la première heure de visionnage nous a laissés perplexe : le spectacle sur la profondeur 3D se montre de qualité, mais loin de nos attentes, et la licence Avengers renoue avec ses vieux démons, à savoir l'exécrable flou sur les arrière-plans. Plus d'excuse en 2015 lorsqu'on connait le nombre de Top démo 3D, issus également d'une conversion 3D, qui ont su en amont du tournage, préparer une captation 2D qui s'efforce de mener cette chasse aux sorcières vitale en 3D, la guerre aux flous sur les arrière-plans. Donc en résumé, la première partie, qui traditionnellement dans un Avengers est plutôt consacrée à la mise en place de l'intrigue (agrémentée de quelques batailles), et donc mécaniquement plus contemplative, fait la part belle aux plans rapprochés, aux plans dans les environnements intérieurs, et même trop souvent sombres. Cela donne une profondeur 3D un peu en dent de scie, et il faudra compter sur 50% des plans semi-larges, et les 2/3 des plans larges ou panoramiques pour vraiment profiter du grand spectacle 3D. Sans surprise, les 45 dernières minutes délivrent la meilleure gamme 3D du film, avec une proportion majoritaire de plans larges dans les environnements aériens ou extérieurs, et plutôt lumineux. Et pour rassurer les fans, évidemment les séquences qui en mettent plein la vue se montreront nombreuses heureusement ! Ceci-dit tout n'est pas rose, car si dans ces meilleurs passages, on trouve des plans de vertige ou de profondeur 3D somptueux, on redécouvre un défaut qui semble désormais plus visible en 2015 : la baisse d'intensité sur certains parallaxes de lointains (pour les plans larges ou aériens), et un détachement 3D général un peu léger par moment ! Plutôt malvenu de conserver tous les défauts d'un opus sorti il y a 3 ans, surtout dans un contexte concurrentiel désormais exceptionnel, même sur les conversions 3D. Une belle profondeur 3D néanmoins à l'arrivée, mais que de montagnes russes pendant la projection, avec un final 3D pas aussi tapageur qu'espéré, et qui ne réitérera pas l'exploit technique du 1er opus !


En matière de jaillissements, aucune surprise non plus pour ceux qui connaissent leurs classiques sur le bout des doigts : Avengers 2 3D reprend exactement le même cahier des charges que le premier opus ! Au programme pas mal de débordements, et surtout de jaillissements permanents ultra furtifs pendant les affrontements ou combats aériens. On appréciera d'ailleurs toujours l'excellente maîtrise dans leur intégration et intensité, car ils s'affichent toujours au bon moment avec le bon rendu 3D. On pense notamment aux nombreuses traversées des robots ou héros dans la pièce (jaillissements avant ou arrière) qui frôlent néanmoins la furtivité extrême voire l'invisibilité (moins de 500ms parfois). Privilégiez si vous le pouvez les grandes bases pour optimiser vos chances de capter ou percevoir un maximum de ces effets 3D 'express'. Idem pour les effets de projections 3D d'étincelles et autres débris pendant tous les combats.


Au final un 2e opus 3D réussi mais moins vibrant qui marche strictement dans les plates-bandes de son prédécesseur, et illustre clairement un cahier des charges technique qui se veut identique niveau 3D. Certes au global on peut dire que la profondeur 3D fait un peu le même travail, sauf que la mise en scène 3D semble un peu plus poussive que sur le 1er opus, mise en scène 3D qui était à l'époque exceptionnelle, notamment dans la dernière heure du film. Alors que dans ce Avengers 2 3D, on ne retrouvera plus la même ivresse 3D dans le combat final, à cause d'un rendu 3D un peu moins éblouissant que par le passé (surtout depuis que la concurrence est passée par là), et de problèmes récurrents sur le détachement 3D (et le flou). Pour les jaillissements 3D, c'est bonnet blanc et blanc bonnet. On reste donc loin du Marvel de référence à date sur le sujet de la profondeur 3D, le dernier Spider Man 2 3D. Attention Marvel à ne pas trop baisser les bras sur vos prochaines productions, car le spectre du décevant Iron-Man 3 3D n'est pas très loin (on n'évoquera pas Thor 2 3D histoire de ne pas encore tirer sur l'ambulance). Avengers : L'ère d'Ultron 3D, un bon Marvel 3D, encore perfectible et manquant suffisamment d’optimisations pour ne pas pouvoir revendiquer la place du meilleur Marvel en 3D !
Franck L.

Les points forts (+)
     • Un effet de profondeur 3D bon sur la durée
    • Les plans larges bénéficient généralement d'une profondeur 3D de très bonne qualité
    • Des plans de hauteur très intéressants avec un vrai effet de vertige lors de nombreux passages aériens
    • Des effets de projection de particules et débris pendant les combats
    • Quelques jaillissements permanents furtifs pendant l'action : jaillissements avant / arrière de personnages pendant les déplacements aériens

Les points faibles (-)
    • Les nombreuses séquences avec une profondeur 3D réduite
    • l’excès de flou sur les arrière-plans pour la majorité des plans rapprochés
    • Les problèmes de lisibilité et de détachement 3D en général sur de nombreux plans
    • Pas de séquences de jaillissements top démo
    • Le format en 2.40


1.
2.
3.
4.


jeudi, octobre 29, 2015


.