Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !




Follow us on Facebook

Test Avengers : L'ère d'Ultron 3D Blu-ray 3D / Image & Profondeur 3D


1.
2.
3.
4.


IMAGE & PROFONDEUR 3D :

Note
4,2/5
Profondeur :  
Le premier constat commence par les qualités plastiques de l'image : la palette colorimétrique est superbe, les noirs et contrastes sont très bons, et la luminosité bien gérée.

On s'attaque maintenant à l'effet de profondeur 3D : en fait comme pour le premier opus, c'est un peu compliqué à résumer et catégoriser car on trouve à boire et à manger dans ce disque 3D, et ce quels que soient les types de plans.

Sur la première partie du film (1h, sachant que le film dure 2H20), on trouve beaucoup (trop) de scène de discussions ou d'échanges entre les acteurs, et surtout beaucoup trop de plans rapprochés, et comme vous vous en doutez, leur rendu 3D n'a jamais été le point fort des Marvel 3D.

En effet on a vraiment un niveau de flou excessif en général sur les plans rapprochés, ce qui en 2015 constitue plus que jamais une tare dans un film 3D.

Évidemment lorsqu'en plus les environnements sont en intérieur et relativement sombres (une bonne partie du film quand-même), on souffre pas mal avec une mauvaise profondeur 3D à cause des flous d'arrière-plans.

Et la baisse de luminosité n'aide pas à améliorer la visibilité. Pour les experts qui se rappellent des griefs du 1er opus, vous remarquerez qu'en fait rien de nouveau sous le soleil, c'était la même pour Avengers 1 3D, qui ne se révélait somptueux que dans les scènes d'action et les plans larges ou panoramiques.

Dans Avengers 2 3D, c'est le même programme, et on prend vraiment plus de plaisir à contempler les scènes en extérieur, et en plans larges, plutôt que tous les autres types de plans, au rendu 3D, disons-le franchement, un peu poussif voire décevant.

Dans la première heure, on appréciera de très beaux plans larges avec un très bon rendu de profondeur 3D. Tout ceci s'accélérera d'ailleurs dans la 2e partie du film (comme d'habitude).

Par contre il faut noter que l'effet de profondeur sur les plans larges, et même semi-larges n'est pas aussi impressionnant que par le passé, car cette-fois on a détecté une baisse d'intensité sur les parallaxes de lointains, et un détachement 3D fortement revu à la baisse. Idem dans la 2e partie.

Ainsi sans surprise, ce sont les 45 dernières minutes qui déchaînent la meilleure 3D du film, avec beaucoup de plans de très grande qualité, effet de vertige inclus ! On appréciera aussi en général une partie des plans semi-larges tandis que les autres plongent aussi dans l'excès de flou.

Après on trouve aussi pas mal de contre-exemples, avec parfois des plans larges ou semi-larges dans l'obscurité ou en intérieur qui sont magnifiques (mais ils sont rares).

Au final un spectacle de bonne qualité, mais qui souffle un peu le chaud et le froid, et pourrait même s'avérer décevant quand on voit l'absence de progrès en 3D versus le premier épisode.


1.
2.
3.
4.

dimanche, septembre 13, 2015


.