Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !




Follow us on Facebook

Meilleurs Blu-ray 3D sortis en juillet & août 2015 : 6e




6ème : DRAGON NEST LE RÉVEIL DU DRAGON 3D





Note
3,4/5
Bilan 3D :
Qui n'avait pas rêvé d'avoir un hersatz du jeu vidéo Final Fantasy porté en film d'animation en 3D ? Certes le message est porteur d'espoir, et voir débarquer le portage en 3D d'un célèbre jeu vidéo MMORPG asiatique a été accueilli à bras ouverts, car voir des combats esthétiques à coup de sorts et glaives contre des boss de tailles variables était alléchant. Et cela a quel goût en bouche au final ?

Çà pique un peu beaucoup ! On ne va pas vous mentir, car la transparence est le fer de lance du site depuis sa création : il y a clairement un problème dans le rendu 3D de nombreux plans et séquences, qu'on retrouve typiquement dans les conversions 3D asiatiques ultra approximatives. Sauf qu'en général on parle de vrais films avec de vrais acteurs, et non pas de film d'animation.  Et oui, on retrouve donc tous les syndromes des films mal convertis dans le film : contours approximatifs, détourages qui engendrent des problèmes de rendus 3D, et surtout de gros problèmes de spatialisation 3D sur de nombreux plans et séquences : le type de rendu qui fait faux et artificiel, où on passe son temps à chercher ce qui cloche. Des transparences incorrectes, des effets de superpositions de fumées loupées (une fumée en avant-plan d'un objet qui se retrouve perçue en arrière !!!), idem pour certains positionnements spatiaux d'éléments 3D. On trouve aussi pas mal d'artefacts. Honnêtement les 20 premières minutes sont indignes de visionnage, mais ensuite tout se calme presque comme par magie (toutes proportions gardées), et là on découvre enfin le vrai potentiel du film, avec de belles profondeurs et effets de hauteur, des combats dynamiques, de superbes effets de sorts. Sur l'heure restante, les problèmes constatés au début seront toujours présents, mais se feront plus discrets, de sorte qu'on arrive quand même à plusieurs reprises à prendre du plaisir, surtout dans certains combats épiques. Mais c'est assez hallucinant de voir ce travail bâclé en 2015, avec autant d'anomalies de positioning 3D dans l'espace.

En matière de jaillissements 3D, le film ne surprend pas une seule fois, et on n'y trouvera aucun effet 3D top démo. Par contre il propose une petite gamme discrète mais bien rendue, d'effets de jaillissements. Oubliez les débordements en tâche de fond, il faudra juste attendre quelques moments d'action cruciaux pour mesurer des jaillissements de 1m de sortie max. On trouve des bustes, des glaives, des sorts de magie qui peuvent sortir de 1m à 1m50 (rare). On aura aussi quelques jaillissements permanents de flocons de neige à 2m hors du mur, et quelques séquences réussies avec une chauve-souris qui s'amuse à voleter dans la pièce. Rien de plus.

Au final Dragon Nest 3D se montre surprenant à bien des égards : d'un côté de jolis passages avec une bonne profondeur 3D, des combats épiques, et l'impression de vivre un vrai "mini Final Fantasy" qui serait porté en 3D, avec de belles animations, chorégraphies de combats, une jolie symphonie... Mais que diable vient faire dans ce film le déluge d'aberrations visuelles 3D et autres artefacts ? Nous voici replongés dans l'horreur d'une conversion 3D approximative, qui bat ici des records pour nous proposer un lot de plans foirés, fake et artificiels, avec de gros problèmes de positionnements spatiaux sur de nombreux éléments. Si la spatialisation 3D fait souvent grise mine, parfois elle fait mouche, mais ce ne sont pas les effets de jaillissements qui vont transcender l'expérience, car ils sont quelconques et plutôt passe-partout, bien que bien intégrés par endroit. On ne va pas vous faire un dessin, mais si vous cherchez un anim 3D digne d'une licence de JV asiatique, avec un rendu 3D aux petits oignons, préférez l'introuvable Tekken Blood Vengeance 3D qui lui décoiffe !
Franck Lalane

Les points forts (+)
     • Un effet de profondeur 3D satisfaisant sur la durée
    • Certains plans larges bénéficient d'une profondeur 3D de très bonne qualité
    • Des plans de hauteur très intéressants avec un vrai effet de vertige lors des passages en bordure de falaise
    • De très rares effets de projection
    • Quelques jaillissements permanents pendant l'action : personnage, glaive à 1m hors du mur, chauve-souris à 1m50...
    • Des jaillissements permanents de flocons à 2m hors du mur

Les points faibles (-)
    • Un festival aberrations visuelles 3D : problèmes de gestion des transparences, détourages approximatifs, éléments mal positionnés en 3D (conflit avant-plan / arrière-plan pour le cerveau), brume mal positionnée par endroit....
    • Un vrai rendu 3D de conversion hasardeuse
    • L'absence de jaillissements sur 80% du film
    • Le manque d'intensité dans les jaillissements et certains rendus 3D un peu plats, même en jaillissement


1.
2.
3.
4.


vendredi, août 21, 2015


.