Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !



Follow us on Facebook

Test Dragon Nest : Le réveil du Dragon 3D / Image & Profondeur 3D


1.
2.
3.
4.


IMAGE & PROFONDEUR 3D :

Note
3,5/5
Profondeur :  
Le premier constat commence par les qualités plastiques de l'image : la palette colorimétrique est bonne, les noirs et contrastes sont corrects, et la luminosité bien gérée.

On passe ensuite à la profondeur 3D. Alors on va jouer franc-jeu immédiatement pour vous dire qu'on a détecté dès les premières minutes une sacré anomalie visuelle.

Indépendamment du rendu de la profondeur 3D qu se montre même plutôt bon par endroit, ce qui nous a choqués dès les premières minutes, c'est un rendu 3D vraiment fake, artificiel et truqué sur de nombreux plans.

Incroyable que la production ait laissé passé ces nombreuses aberrations : on parle de quoi exactement ? Déjà de nombreux détourages et contours approximatifs.

On sent des problèmes de volumes et contours 3D autour de formes ou personnages. Pire certains premiers plans, comme une pente douce au sol, peuvent s'afficher limite avec un positionnement 3D à la verticale, comme si ce n'était plus vraiment une pente mais un bute, un sommet....

Les 20 premières minutes arrachent un peu la vue, et heureusement que s'intercalent régulièrement de très belles séquences avec une bonne profondeur 3D et un bon détachement 3D entre les éléments.

Les extérieurs, plans larges ou panoramiques fonctionnent bien en général, mais on trouvera encore souvent des anomalies de rendering 3D.

Tout le long du film, on détectera des aberrations sur le positionnement spatial de certaines fumées volumétriques, qui par zone, ne s'affichent pas avec la bonne transparence : cela veut dire qu'à un endroit où on devrait la percevoir comme masquante et en avant-plan d'un objet, et bien parfois on voit cette fumée derrière, le bug complet pour le cerveau.

On trouvera aussi un peu de flou sur des arrière-plans, notamment sur les plans rapprochés et quelques plans semi-larges.

Sans aucun bugs visuels, et problèmes de rendu 3D, on pouvait s'approcher du 3,9/5 pour la profondeur 3D, et on a même quelques séquences cultes de combat dignes d'un Final Fantasy porté en 3D, avec une profondeur 3D jubilatoire (bataille sur des plateaux en bordure de falaise).

Oui mais non, car trouver autant d'anomalies de rendering stéréoscopique, c'est vraiment rare en 4 ans de tests 3D. Donc carton jaune complet pour cette production qui est manifestement une conversion 3D d'un dessin animé en 2D, conversion 3D plutôt perfective et clairement loupée sur tous ces aspects.


1.
2.
3.
4.

lundi, août 17, 2015


.