Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !



Follow us on Facebook

Meilleurs Blu-ray 3D sortis en février 2015 : 6e




6ème : LA LÉGENDE DE MANOLO 3D





Note
3,7/5
Bilan 3D :
Le Studio en charge de Drôles de Dindes 3D (qui est actuellement à la vente en France en Blu-ray 3D), Reel FX Creative Studios, a remis le couvert et livre sa 2e production 3D sous le nom de La Légende Manolo 3D (The Book of Life aux US). Une grande impatience initiale s'installe pour savoir si ce nouveau rejeton conserve le même ADN que le prédécesseur, avec ses qualités et ses défauts, ou si le studio a réussi à en tirer les leçons pour proposer un spectacle 3D amélioré. Et bien en fait... Non ! On retrouve en fait dans la Légende de Manolo 3D exactement le même cahier des charges techniques que celui appliqué dans Drôles de Dindes 3D. Alors verdict ?

Et bien on a une profondeur 3D plutôt bonne dans l'ensemble, mais qui souffre fortement sur les arrière-plans, en particulier dans les environnements extérieurs, et à la fois sur les plans larges que semi-larges. En effet, si d'un côté la spatialisation 3D est souvent très efficace sur l'avant-scène, avec une très bonne profondeur 3D et un très bon détachement sur les premiers calques d'une scène, sur les calques qui sont situés à mi-distance jusqu'à l'horizon, on trouve une sorte de rendu 3D fadasse avec une profondeur 3D qui est loin de sauter aux yeux. Les flous y participent certainement, mais souvent, c'est aussi la structure même du film d'animation qui cachent des arrière-plans 2D expliquant ce problème, ainsi que des classiques flous ajoutés par dessus. Si la profondeur 3D souffle le chaud et le froid, elle sait quand même proposer une très belle intensité sur certains plans larges en environnement extérieurs, et surtout montre une très bonne application dans tous les environnements intérieurs. On saluera au passage la palette colorimétrique qui est impressionnante.

En ce qui concerne les jaillissements 3D, si vous avez vu Drôles de Dindes 3D, et si on vous dit qu'on y trouve le même registre, cela doit vous parler immédiatement : le néant sur les jaillissements. En fait on trouve juste quelques débordements invisibles par endroit ! Pourtant à 3-4 reprises, le studio nous dégaine des effets 3D d'un autre monde, qui semblent échapper d'une production 3D AAA. Comme par exemple l'unique jaillissement permanent culte d'une épée à 3m hors du mur pendant 10 secondes, un des meilleurs du genre du même niveau que celui constaté dans Beowulf 3D. Comme expliquer la présence de cet unique effet 3D ? Un délire de production à vocation de test ? Pourquoi en mettre un seul sur un film qui a orienté son cahier des charges uniquement sur le 100% profondeur 3D ? Oui tout ceci ne colle pas et la logique nous échappe. Idem avec 2 scènes magnifiques de jaillissements permanents de pétales presque au milieu de la pièce. Et pour le reste rien, à part peut-être encore 3-4 effets 3D invisibles (2 projections d'une demi seconde et 1 jaillissement arrière tellement rapide qu'on jure de l'avoir imaginé de toute pièce).


Au final un film d'animation singulier, qui outre son design de personnage très particulier (on accrochera ou pas au look pantin de bois des héros), propose un film axé à 100% sur une fenêtre de profondeur 3D, profondeur 3D qui se montre souvent très bonne de prêt, et sur le périmètre spatial proche de la caméra, mais qui fond vite comme neige au soleil à mesure qu'on s'éloigne de la scène principale ou des premiers plans. Ce n'est clairement pas le Blu-ray 3D que l'on va conseiller d'acheter en urgence en de début d'année. Décidément la catégorie des films d'animations 3D se porte plutôt mal en début d'année 2015, avec les 3 premières productions évaluées (Boxtrolls Blu-ray 3D et Drôles de Dindes Blu-ray 3D) qui ne parviennent même pas décocher un simple 4/5 en note 3D ! Allez messieurs Dreamworks et Disney, on attend vos retours et on scande vos noms pour jouir de nouveau de programmes 3D démonstratifs à nous exploser la rétine !

Franck L.

Les points forts (+)
    • Une profondeur 3D très satisfaisante sur la durée
    • La profondeur 3D et le détachement 3D bons sur l'avant-scène (premiers plans)
    • Quelques rares débordements d'écran
    • Un unique jaillissement permanent culte : une épée qui sort de plus de 3 mètres hors de l'écran pendant 10 secondes
    • 2-3 effets de projection et un jaillissement arrière.
    • La palette colorimétrique superbe

Les points faibles (-)
    • Beaucoup de  flou sur les arrières-plans (plans rapprochés et plans semi-larges)
    • La profondeur 3D qui se montre très hétérogène sur la durée
    • Le détachement et l'effet 3D qui manquent souvent d'efficacité sur les calques de fond
    • Certains horizons qui semblent parfois matérialisés en 2D
    • L'absence totale de jaillissements 3D
    • Le format en 2.35



1.
2.
3.
4.


jeudi, mars 12, 2015


.