Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !




Follow us on Facebook

Meilleurs Blu-ray 3D sortis en février 2015 : 7e




7ème : THE FOUR III 3D





Note
3.6/5
Bilan 3D :  
Le dernier opus de la saga The Four se paye une sortie en 3D en Asie et aux US, et vient exposer sa plastique auprès de ses concurrents ! Ont-ils des raisons d'avoir peur de cette arrivée ? Définitivement non, et l'un des génies de la 3D mondiale Tsui Hark peut toujours dormir sur ses 2 oreilles ! En effet The Four III 3D parvient à s'illustrer de manière séquentielle sur une des 2 composantes 3D, mais rend copie blanche sur la deuxième ! Vous avez deviné certainement de quoi l'on parle...

Et vous avez vu juste : c'est bien le registre de la profondeur 3D qui montre une certaine forme de qualité sur la durée, malgré pas mal de hauts et de bas au fil du montage. D'un côté, on profite de plans larges et panoramiques solides qui dégagent généralement une très belle spatialisation 3D et un très bon effet de profondeur 3D (parfois de hauteur également), avec néanmoins quelques loupés par endroit, et de l'autre on apprécie encore 50% des plans semi-larges avec un rendu 3D tantôt convaincant, tantôt un peu plat, tout en faisant la moue sur les plans rapprochés souvent floutés ou avec une intensité 3D minimaliste.

Et le grand perdant de la dotation est malheureusement le registre des jaillissements ! Au programme uniquement des débordements légers de 50 cm hors du mur lors de plans statiques ou narratifs, et une castration royale des jaillissements ou effets de projections pendant les agréables séquences d'affrontements, où la production a délibérément posé en post-prod une butée de sortie d'écran définie à maximum 30 cm hors du mur (oui, moins que lors des débordements de décors...un comble !). C'est curieux de voir des sorts ou des flèches prendre la direction du spectateur en partant de très loin à l'horizon, et disparaitre comme par magie au contact ou presque de l'écran mural. De ce côté le réalisateur a une sérieuse formation à suivre auprès de Tsui Hark qui est un des virtuoses contemporains des jaillissements lors des combats d'arts martiaux !

Au final un film 3D qui se laisse regarder, avec heureusement en soutien de fond une profondeur 3D agréable dans l'ensemble, avec parfois des plans qui savent émerveiller et d'autres qui parviennent franchement à nous agacer, agrémentée de quelques débordements anecdotiques ! Dragon Gate 3D et Detective Dee 2 3D regardent cette tentative avortée du haut de l'Olympe !
Franck L.

Les points forts (+)
    • Une profondeur 3D très satisfaisante sur la durée
    • La profondeur 3D et le détachement 3D souvent très bons sur les plans larges ou panoramiques
    • Quelques débordements légers d'éléments de décors ou objets
    • Bonne visibilité et détachement dans les environnements obscurs

Les points faibles (-)
    • Du  flou sur les arrières-plans (plans rapprochés et plans semi-larges)
    • L'intensité de la profondeur 3D qui se montre hétérogène sur la durée
    • L'absence totale de jaillissements 3D : pourquoi mettre une butée virtuelle à 30 cm hors du mur pour stopper les effets de projections (flèches...) ?
    • Quelques contours un peu approximatifs



1.
2.
3.
4.


jeudi, mars 12, 2015


.