Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !




Follow us on Facebook

Dans les coulisses des Tests Blu-ray 3D Halluciner.fr / Carnet 1er visionnage


Dossier Page 2/4

1.
2.
3.
4.

***Le 1er Visionnage 3D***

Objectif 1:
-être déjà en mesure à la fin de ce visionnage d'attribuer une note sur 5 pour la profondeur 3D, et une note sur 5 pour les jaillissements 3D

-se créer un véritable "analytics" de niveau 1, ce qui signifie suivre au niveau macro l'évolution de la profondeur 3D et des jaillissements 3D sur toute la durée du film




Et concrètement ?
Là cela va tout de suite vous sembler moins glamour, mais pour tester un Blu-ray 3D, il faut prendre son ordinateur portable sur les genoux pendant le visionnage, et mettre en pause régulièrement le film pour évaluer et consigner certains éléments sur un fichier excel. Régulièrement c'est à dire ? Sur le 1er visionnage cela reste soft en terme de contraintes de temps, puisque toutes les 10 minutes, je vais faire pause sur le film, et estimer sur 5 la note pour les effets de profondeur, et la note des effets de jaillissements. J'ai évidemment déjà à l'esprit à ce stade préliminaire les sous-catégories 3D qui vont intervenir et constituer plus tard la note détaillée.

Relevé technique macro :
Mais cette 1ère passe reste à un niveau macro, et il s'agit de mettre 1 note 3D sur 5 pour la profondeur 3D, et une note pour les jaillissements, pour chaque tronçon de 10 minutes. Il est aisé de se remémorer exactement tout ce qui vient de dérouler dans les dernières minutes, le cerveau étant alors une extraordinaire boite noire pour tout consigner et évaluer (si on connait bien sûr au préalable par cœur les benchmarks des autres produits 3D équivalents, ce qui permet d'écarter le plus possible toute notion de subjectivité).

Pour prendre un exemple "noname" qui servira d'illustration dans cette introspection, voici le fichier excel type obtenu à la fin du 1er visionnage d'un film de 90 minutes de durée :

Notes d'évaluation sur 5 du rendu des effets 3D sur la durée du film (timeline)


Cliquez ici pour agrandir l'affiche parodiée *cliquez sur l'image pour l'agrandir


1ère analyse :
Profondeur 3D :
On remarque que l'intensité de la profondeur 3D semble assez stable sur la durée, et qu'elle s'articule autour d'un 4/5. Elle enregistre son plus grand pic après un heure de film (intervalle exact compris entre 50 et 60 min après le début du film). La note 3D pressentie à ce stade est un 3,9/5.

Jaillissements 3D :
L'intensité globale semble légère, avec quelques variations assez importantes (de 2,5/5 à 4/5), entre le début, le milieu et la fin du film. La meilleure gamme 3D perçue semble comprise entre 40:00 et 50:00 (timeline). En revanche le premier 1/3 du film et le dernier 1/3 se révèlent plus faibles niveau 3D. La note de jaillissements issue de cette 1ère phase tourne autour d'un 3,3/5.

Next Step :
Maintenant que l'on vient de dessiner le périmètre global du rendu 3D du film, avec des notes déjà assez précises, il convient maintenant d'entamer le 2e visionnage, qui lui, va être bien plus douloureux et introspectif, car la quantité d'informations 3D à relever est très contraignante avec l'analyse de plus de 20 types d'effets 3D !!! On se prépare à rentrer dans le 2e visionnage !



1.
2.
3.
4.


dimanche, décembre 28, 2014


.