Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !



Follow us on Facebook

Meilleurs Blu-ray 3D sortis en avril : 11e




11ème : DRACULA 2012 3D




Image & Profondeur : 
Jaillissements : 
Bilan 3D : 

BILAN 3D :
Le mythe Dracula revient en 3D avec une histoire qui ne surprendra pas les puristes, mais qui permet de mettre en scène quelques effets 3D plaisants sur la durée. Le film se dote tout d'abord d'une profondeur très satisfaisante sur la durée, avec souvent un très bonne perception des distances entre les éléments, décors, personnages et arrière-plans. Première ombre au tableau : la présence trop importante d'artefacts visuels indésirables sur presque toutes les sources de lumières, qui polluent un peu l'image 3D. Il est régulier ainsi de voir un halo lumineux ou un reflet lumineux sur un objet ou une texture via un oeil (image droite par exemple), mais rien sur l'autre oeil (image gauche) : ce n'est pas gênant lorsque ce problème se montre très ponctuel et occasionnel comme dans certaines productions concurrentes, mais lorsqu'on le constate presque toutes les 10 secondes, cela devient un vrai trouble fête visuel au bon rendu 3D dans l'ensemble. Par ailleurs on constatera aussi ponctuellement quelques bugs de perspectives 3D avec des objets qui parfois semblent en traverser d'autres. Enfin certaines scènes sont ratées au niveau profondeur (première scène de jour dans la forêt par exemple) à cause d'une surexposition générale qui broie l'effet de profondeur 3D. A côté de cela, on a un bon nombre de plans et séquences où la profondeur 3D est vraiment très bonne voire même excellente. Mais la contrepartie de pousser régulièrement l'intensité de la profondeur 3D parfois au delà du raisonnable, c'est qu'on obtient un rendu truqué avec un effet calques 2D superposés qui nuit au réalisme des scènes 3D.
En ce qui concerne les effets de jaillissements 3D, on a une bonne exploitation du registre avec quelques effets de débordements et jaillissements permanents d'éléments de 50 cm hors du cadre, voire de 1m à 2m hors du mur (bustes, bras tendus, arme pointée vers le spectateur, bougeoir qui déborde), mais aussi quelques rares effets de jaillissements de type projection avec une lame qui transperce l'écran de plus de 2m, idem avec un pieu très pénétrant mais un peu flouté, et quelques effets de sang qui giclent en effet 'out'. Le facteur limitant sur ces effets de jaillissement est qu'ils sont quant même rares sur la durée, et répartis plutôt sur une poignée de séquences : ainsi la première demi-heure dispense quelques maigres effets, et se montre un peu molle et pas vraiment transcendante à ce niveau, c'est après que les choses s'accèlerent légèrement, avec un checkpoint très réussi vers 1h10 avec un bon enchainement d'effets 3D de jaillissements sur 5 minutes. On regrettera quand même que pour le genre, le nombre d'effets de jaillissements se montre un peu limitée à l’échelle du film.
Enfin, avec la suppression de tous les artefacts lumineux et des quelques bugs de perspectives 3D présents sur la bobine 3D , on obtenait sans difficulté un bon 4/5 mérité. Next time !
Franck L.

LES PLUS (+)
LES MOINS (-)

Une profondeur 3D satisfaisante dans l'ensemble 
Une profondeur 3D qui parfois se révèle même très bonne
Une utilisation occasionnelle des débordements et jaillissements d'éléments de décors ou objets affichés de 50 cm à 1m hors du cadre
Quelques jaillissements permanents ponctuels de personnages de 1 à 1m50 hors du cadre : bras tendus, armes, bougeoir, crucifix...
Quelques rares effets de jaillissement de type projections (sang, lame qui sort de 2m...) vers le spectateur




La profondeur 3D qui disparait parfois sur certaines scènes
Une profondeur  3D parfois trop amplifiée qui fait ressortir l'effet calques, avec un sentiment de 3D truquée
Trop d'artefacts visuels sur presque toutes les sources lumineuses (exemple, une lumière ou un reflet lumineux sur un objet qu'on perçoit via un oeil mais pas l'autre) qui dégradent un peu le plaisir de visionnage 3D
Le manque d'effets de jaillissements sur la durée (trop concentrès sur 3-4 scènes phares), alors que le film dure 1h50...



>VOIR LE TEST COMPLET
1.
2.
3.
4.


dimanche, avril 28, 2013


.