Aller en haut Aller en bas

Tests Blu-ray 4K UHD & Blu-ray 3D Halluciner.fr Tests Blu-ray 3D - Blu-ray 4K Ultra HD Halluciner.fr




Follow us on Facebook

The Universe in 3D: Catastrophes That Changed the Planets Blu-ray 3D / Conclusion & Bilan 3D


1.
2.
3.
4.



Bilan 3D :
Ce nouveau documentaire 3D dans l'espace a pour lui une qualité certaine : son sujet, qui se révèle passionnant et qui dévoile les épisodes de collisions planétaires les plus incroyables depuis la naissance de notre système solaire. En ce qui concerne sa réalisation 3D, c'est un peu plus compliqué à exprimer. En effet ce documentaire alterne entre des séquences live action captées en 3D natives (minoritaires) et des séquences en CGI. Alors que l'effet de profondeur 3D affiché se révèle superbe pour les séquences live avec des scientifiques qui livrent leurs conclusions et hypothèses sur certains des plus grands mystères scientifiques, dans des environnements souvent ouverts ou gigantesques, ce même effet de profondeur devient plutôt quelconque dans l'ensemble pour toutes les séquences en image de synthèse. Or ce qui nous intéresse dans ce reportage, ce sont bien entendu les reconstitutions de collisions entre planètes, satellites et autre lunes originelles. Sur toutes ces séquences CGI qui représentent 90% du reportage, on constate tantôt une bonne profondeur avec un champ étoilé à l'horizon qui se détache très bien et semble positionné à l'infini au loin, tantôt une profondeur quasi nulle lors de séquences 3D plutôt ratées qui renverraient parfois presque à un visionnage 2D.
L'autre aspect très attendu de ce documentaire se concentrait sur ses potentiels effets de jaillissements, d'autant plus compte tenu de la nature du sujet. Après des débuts très prometteurs avec en ouverture de belles séquences de jaillissement arrière avec des travellings qui montrent des planètes en mouvement qui semblent provenir de derrière le canapé pour finir leur course en profondeur à l'horizon derrière le mur de projection (effet 3D qui rappelle l'effet de jaillissement arrière de la météorite qui traverse la pièce à la fin du film dans
Men in Black 3 3D), le documentaire s'enlise en exploitant parfaitement un autre concept de circonstance dans l'espace, le néant. Effectivement l'attente est longue pour profiter de 2-3 effets de débordements et jaillissements de particules hors de l'écran. Le seul effet de jaillissement permanent de planète qui s'affiche à plus de 2 mètres hors du mur est raté : la planète est texturée uniquement de noir, avec un voile très flouté qui gâche la perception 3D de cet élément en jaillissement (on est loin pourtant même de l'effet 3D qu'un dessin animé 3D comme Samy 3D avait matérialisé lorsque dans son générique, on aperçoit la planète terre en jaillissement permanent à 2 mètres hors du mur dotée d'une superbe résolution, alors que ce n'est qu'un dessin-animé !)
Au final un déception complète car ce documentaire possède quelques passages très réussis, mais trop rares comme la superbe séquence au sein des anneaux de glace de Saturne, ne propose pratiquement aucun effet de jaillissement, ce qui se montre tout de même assez rédhibitoire pour ce type de reportage 3D. Dommage !
Franck L.

LES PLUS (+)
LES MOINS (-)

Une très belle profondeur 3D lors des séquences live en 3D native (interviews des scientiques qui représentent 10% de la durée)
Une intensité de profondeur 3D assez bonne sur la moitié du documentaire
tachement 3D excellent sur la séquence de zoom sur les anneaux de glace de Saturne 
Les 2-3 effets de jaillissement arrière de planètes réussis (planètes qui traversent la pièce en provenant de derrière le canapé) 



Une profondeur 3D décevante sur 50% du documentaire
Globalement aucun effet de jaillissement dans le film : une forte déception compte tenu du sujet scientifique sur les collisions planètaires












1.
2.
3.
4.

mercredi, mars 20, 2013


.