Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !



Follow us on Facebook

Test Les Mondes de Ralph Blu-ray 3D / Image & Profondeur 3D


1.
2.
3.
4.



Image & profondeur :
Les premières minutes de visionnage imposent rapidement un excellent niveau de qualité d'image, aussi bien en ce qui concerne la luminosité, la palette colorimétrique qui sait se montrer riche quand il le faut dans les univers colorés, et les contrastes et noirs qui se montrent solides en toutes circonstances.

On aborde ensuite l'aspect technique réservé au traitement de la profondeur 3D proposée dans le film. La première séquence montre une salle d'arcade avec des bornes de jeux retro. La profondeur appliquée sur la borne est excellente, l'effet de vitre réaliste, et l'impression d'être réellement devant cette borne est assez bluffant.

On a ensuite des enchainements très efficaces entre le jeu Felix Fix-it Jr affiché sur un écran 2D avec des sprites 2D (inspiré directement du jeu ancestral Donkey Kong), vers son univers caché réel en 3 dimensions. La découverte de ce monde caché est impressionnante, car le premier constat immédiat renvoie vers un effet de profondeur 3D optimal.

On a droit à une série d'environnements fermés dans ce début de narration avec une profondeur irréprochable dont la qualité fait immédiatement penser au dernier hit dessin animé sorti en blu-ray 3d il y a quelques semaines : Monstres & Cie Blu-ray 3D.

La découverte de la gare centrale des jeux est une jolie claque visuelle, car ce hangar de plus de 100 mètres de long permet à ce moment une perception de profondeur, hauteur et longueur assez hallucinante et hautement réaliste.

On notera d'ailleurs que déjà à ce stade préliminaire du visionnage, le détachement 3D entre les personnages, les éléments de décors est excellent.

La découverte du penthouse habités par les personnages du jeu Felix Fix-it Jr est une autre bonne surprise, avec une perception très réaliste des volumes environnants lors des caméras le filmant de l'extérieur, ainsi que des volumes intérieurs lors de la séquence de fête d'anniversaire.

On remarquera que bien que le film affiche par moment des séquences dans des environnements très sombres, il se joue très bien des baisses de luminosité ambiante pour préserver un maximum de l'intensité de sa profondeur 3D.

Un peu plus loin, la découverte d'un nouvel environnement va définitivement enfoncer le clou pour proposer une des séquences 3D les plus naturelles et immersives à ce jour, dans un environnement de type sombre.

En effet notre Héros décide de déserter son propre jeu dans lequel il incarne le méchant, pour voler vers un projet personnel au sein d'un autre jeu, une excellente parodie des jeux Gears Of War et Halo entre autres, appelé Hero's Duty. Ralph va se livrer à une imposture dans cet univers hostile pour essayer d'en découdre avec les monstres environnants.

Autant le dire tout de suite, les effets 3D dispensés dans cette séquence de moins de 10 minutes sont juste hallucinants : un rendu quasi photo-réaliste des univers, une profondeur de référence qui célèbre l'immensité des ponts et autres arènes de combats, des milliers de montres volants qui attaquent dans les airs, des tirs de soldats dans tous les sens donnant à cette séquence un caractère top démo en 3D.

Le détachement incroyable permettant de situer parfaitement le positionnement spatial de chaque élément ou ennemi en mouvement, engendre une immersion ponctuelle intense et jouissive. Nous verrons plus loin que d'autres effets vont venir renforcer cette séquence démonstrative.

Mention spéciale pour un plan où l'on voit Ralph en train d'escalader une tour de jeu pour obtenir une médaille de fin de niveau : la perception de hauteur 3D est juste incroyable !

Ensuite en repassant par la gare centrale des jeux, notre cher Ralph change de jeu, et nous emmène dans un nouvel environnement qui change du tout au tout avec celui sombre, hostile et angoissant du jeu Hero's Duty.

Cette fois-ci nous avons droit à un univers rose coloré et débordant de guimauve s'appelant Sugar Rush. Véritable parodie cette fois des Mario kart-like, on arrive à bord d'un vaisseau spatial détourné de Hero's Duty par Ralph et la charmante Sergent Calhoun, la chef de l'escouade précédente.

La découverte d'une forêt d'arbres de friandise fait immédiatement penser à la forêt d'arbres ultra colorée de l'excellent Lorax Blu-ray 3D.

Par contre les premiers plans affichés dans cette forêt constituent vraisemblablement l'unique petite déception issue du visionnage, car ceux-ci mettent en scène une forêt de milliers d'arbres, avec une très bonne profondeur sur le périmètre de proximité, mais une profondeur qui disparait presque complétement sur l'horizon lointain car le décor de fond est absorbé par une brume rose qui détruit la continuité de la profondeur.

Heureusement une fois passés ces quelques plans un peu moins heureux, tout repart dans le très bon avec la découverte en vue aérienne de la piste de Kart, et une superbe perception de hauteur. Le reste du visionnage ne fera que confirmer cette profondeur forte et souvent optimale sur tous les lieux visités par nos héros.

Ainsi ce seul mini reproche possible sur l'environnement de ce jeu Sugar Rush, est qu'il soit volontairement un peu moins détaillé que Hero's Duty niveau textures d'ensemble, car il constitue clairement un cliché hommage aux univers graphiques typiques Nintendo des Mario-like, par opposition aux jeux Next-gen qu'incarne Hero's Duty.

Sur tous les plans de caméras rapprochés à semi-larges, la profondeur 3D reste excellente malgré les décors guimauve, mais elle baisse juste lors des rares séquences de plans très larges en extérieur dans Sugar Rush, qui affichent des décors de fond répétés comme typiquement des arbres avec un fond brumeux aux couleurs parfois dé-saturées.

Et évidemment même si la profondeur 3D codée en dur sur tout le film est excellente, avec un très bon niveau de 'parallaxes de lointains' (écartement en centimètres mesuré physiquement sans le port de lunettes 3D entre l'image droite et l'image gauche sur la représentation d'un objet sensé être positionné dans l'horizon lointain en 'profondeur'), celle-ci s'impose parfois un peu moins fortement avec des décors de fond texturés plus basiquement voire voilés.

Qu'on se rassure, ce ne sont que quelques séquences courtes et quelques plans furtifs qui n'apparaissent que dans la 2e demi-heure, affichant quand même une bonne profondeur par opposition à l'excellente profondeur présente partout ailleurs.

D'ailleurs le parallèle fait précédemment avec Lorax Blu-ray 3D prend dans cette remarque tout son sens, puisque ce même Lorax avait trébuché lui aussi ponctuellement par moment sur l'effet de profondeur par l'abus de flou sur les arrière-plan, ce qui ne l'avait pas empêché d'être à ce jour un film d'animation top démo 3D.

Pour en revenir à Ralph 3D, plus loin un autre environnement donnera lieu à une profondeur ultra réaliste, le four à kart, qui est mis en scène avec des cadrages très efficaces et qui donnent de très bons effets de volumes et d'espaces.

Ceux qui auront fortement apprécié ce passage culte du début du film dans Hero's Duty, seront ravis de découvrir à la fin du film dans l'univers guimauve de Sugar Rush des passages flirtant avec une profondeur 3D de nouveau exceptionnelle.

Mention spéciale pour la dernière demi-heure du film, qui concentre un niveau impressionnant de scènes d'action et autres courses-poursuites au sol ou dans les airs.

On retiendra d'ailleurs une scène culte dans le final, qui engendre un sentiment de hauteur et vertige 3D que l'on n'avait pas vraiment ressenti depuis le saut dans le vide de Will Smith à partir du gratte-ciel dans le dernier Men in Black 3 Blu-ray 3D. Ainsi dans cette séquence, Ralph se jette dans les airs pour réaliser un ultime acte de bravoure, et la caméra fixe qui le filme en train de tomber dans le vide donne un point de vue très réaliste, car les décors en arrière-plans sont très précis, le détachement 3D parfait, et l'effet de hauteur 3D de référence, matérialisant parfaitement l'effet de chute et de rapprochement du sol.

1.
2.
3.
4.

samedi, mars 16, 2013


.