***
Aller en haut Aller en bas

Tests Blu-ray 4K UHD & Blu-ray 3D Halluciner.fr Tests Blu-ray 3D - Blu-ray 4K Ultra HD Halluciner.fr





Test Wonder woman Blu-ray 3D / Conclusion & Bilan 3D


1.
2.
3.
4.


CONCLUSION 3D :

Note
4,3/5
Bilan 3D :
Décidément après Marvel qui nous harcèle de manière régulière avec la ressortie ou les itérations de toutes ses licences en 3D, productions en général de très grande qualité, c'est au tour de DC de nous coller le remake de Wonder Woman  en 3D. On s'attend normalement à une conversion 3D de haut vol (à tort ?) et un spectacle pop corn réussi  ! Quid des effets 3D ?


Tout d'abord nous allons nous attarder sur l'effet de profondeur 3D. Dans les premières minutes on trouve un effet de profondeur 3D bluffant et pour cause : environnement paradisiaque sur fond d'océan bleu, plans larges et panoramiques top démo, colorimétrie magnifique, plans semi-larges au top ! Le rêve ne durera que 30 minutes dans le pur style top démo. Puis la production décide de nous basculer dans un effet visuel vu et revu et sans saveur : on assombrit l'image, on dégrade les teintes pour nous simuler un pseudo rendu d'image d'avant guerre (comprenez la 1ere guerre mondiale), et à partir de là forcement, la profondeur 3D va avoir plus de mal à s'exprimer. C'est d'autant  plus rageant qu'elle est toujours bonne en fond (voire même très bonne), mais les environnements sombres lui font perdre toute sa superbe ! Idem pour les plans semi-larges tandis que les plans rapprochés auront un peu de flou sur les arrière-plans. Même constat sur les séquences intérieures ou extérieures d'ailleurs.

Idem le film commence sur les chapeaux de roues en matière de jaillissements avec de nombreux effets de projection de flèches, effets 3D top démo car l'intensité est maximale. On a même une innovation avec 3 flèches tirées en même temps vers le canapé : top. Puis on nous introduit un autre effet 3D quasi inédit : le bullet time avec des ralentis sur des balles de fusils qui traversent le décor en flottant au milieu de la pièce. Tout ceci est concentré sur les 30 premières minutes. Ensuite on redilue quelques un de ces effets sur 1H30, on rajoute quelques projections d'étincelles ou de bulles et on rate complètement la mise en scène du tant attendu combat final avec une absence totale d'effets 3D ! Une dotation un peu frustrante au final car mal exploitée sur la durée.

Au final Wonder Woman 3D reste un très bon film 3D, mais rate son entrée dans les excellents films 3D par faute de gros problèmes d'optimisation, et plus particulièrement de sérieux soucis dans la constance de la mise en scène des effets 3D ! On retiendra que le film est top démo pendant les 30 premières minutes à la fois sur la profondeur et les jaillissements, et que studio a vite compris comment produire un film 3D quasi parfait ! On est d'autant plus sévère avec lui lorsqu'il nous plonge ensuite dans un film qui oscille seulement autour du 4/5 en terme d'effets 3D. Si l'effet escompté était de concurrencer ou même essayer d'approcher la merveille Marvel de l'année, Doctor Strange 3D, et bien c'est complétement loupé car ce dernier a su esquiver tous les défauts qui limitent Wonder Woman 3D et l'empêche de nous mettre pleins d'étoiles dans les yeux pendant les 2H du film !
Franck L.

Les points forts (+)
    • Qualité de la profondeur 3D sur une partie du film
    • La profondeur 3D top démo pendant les 30 premières minutes
    • Le détachement 3D efficace sur la durée
    • Quelques débordements assez réguliers de 50 cm hors de l'écran
    •  Les effets 3D top démo de Bullet time (balle qui flotte au milieu de la pièce) et les effets de projections de flèches
    • De rares jaillissements permanents de particules (étincelles, eau).

Les points faibles (-)
    • Un peu de flou sur les arrières-plans (plans rapprochés)
    • La profondeur 3D en retrait sur 60% du film à cause du traitement visuel qui assombrit l'image
    • Le format en 2.40



1.
2.
3.
4.


mardi, octobre 17, 2017


.