Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !



Follow us on Facebook

Test Vaiana, La Légende Du Bout Du Monde Blu-ray 3D / Conclusion & Bilan 3D


1.
2.
3.
4.


CONCLUSION 3D :

Note
5/5
Bilan 3D :
Après le retour fracassant de Marvel la semaine dernière avec son OVNI 3D Doctor Strange, qui caracole d'emblée en tête des meilleures expériences Blu-ray 3D à date sur 2017, nous sommes ravis de pouvoir aujourd'hui mesurer l'expérience 3D de la nouvelle super production Disney 3D du moment : Vaiana 3D ! On connait la réputation de Disney et l'ADN 3D classique que l'on peut espérer trouver au sein de cette nouveauté, et on vous livre en résumé ci-dessous la dissection de tous les effets 3D notables qui ressortent de cette nouvelle expérience 3D !

Si vous lisez nos tests 3D depuis longtemps, vous savez certainement que Disney s'est taillée avec les années une solide image en matière de rendu de profondeur 3D ! Et quel plaisir de les retrouver sur Vaiana dans une forme olympique ! Mieux, dès les premières minutes, on jubile intérieurement car non seulement la profondeur 3D se montre top démo en toutes circonstances, mais en plus elle se distingue littéralement des autres productions Disney 3D pour proposer ce qui semble être la meilleure production 3D historique pour un Disney d'animation. Il nous a fallu creuser le benchmark et réouvrir nos fichiers complexes de notations d'autres Top démo Disney (fichiers excel où nous évaluons 25 critères d'effets 3D toutes les 10 min pour chaque film 3D Halluciner.fr testé), pour arriver à cette conclusion imparable ! Oui la spatialisation 3D est dantesque, et cet exploit n'a été possible que parce qu'en plus les environnements le permettaient au plus haut point : en effet, avec des paysages de bords de mer éblouissants et une palette de couleur idyllique à faire pleurer des larmes de joie, il suffisait de coder une profondeur 3D avec des parallaxes de dingue et de séparer à mort chaque calque via le détachement 3D pour créer une bombe absolue ! Et que ce soient les plans larges, semi-larges ou rapprochés (avec parfois quelques légers flous anecdotiques), tout participe à cette peinture 3D visuellement éclatante !
On aura même une jolie surprise en 2e partie, avec une séquence d'escalade culte : cela faisait des années que l'on avait pas ressenti un tel vertige à 3 reprises, et il faut remonter à Madagascar 3 3D et Le 7e Fils pour retrouver un tel frisson ponctuel. Dommage en revanche que le studio opte pour un 3e chapitre sombre au sens littéral et figuré, car on a au moins 20 minutes de nuit : on saluera en revanche l'exploit de la profondeur 3D de maintenir le cap dans ces passages délicats même si parfois on perdra mécaniquement en vibilité et lisibilité 3D ! A noter la beauté sidérante de chaque séquence avec l'entité aquatique qui n'est pas sans rappeler son homlogue dans le cultissime film "Abyss" ! Idem pour les incroyables et récurrents effets de transparence !
 
Et les jaillissements 3D dans ce film ? Même si on sait que c'est le tendon d'Achille des productions d'animation Disney 3D en général, on saluera une gamme soft mais plutôt dynamique à partir de la 2e partie du film ! Au programme, et en vrac on trouvera : le Cœur de Te Fiti qui sort à 3m hors du mur, puis de nombreux jaillissements permanents à 2m avec des rames ou autres éléments.... Plus loin on aura des effets météo pendant les séquences de tempêtes mais une des grandes séquences marquantes demeure celle de l'assaut des pirates des mers, avec une 20 de fléchettes qui visent directement le spectateur sur le canapé, dans la pure tradition des top effets de projections. Enfin on appréciera de manière récurrente l'utilisation des débordements et jaillissements pour matérialiser les incessantes éclaboussures que l'on va subir dans le film de manière ultra naturelle ! Ne pas oublier non plus une séquence culte lorsque Vaiana saute dans un vortex aquatique, avec de superbes effets de jaillissements de bulles au milieu de la pièce ! Ajoutez à cela quelques gros jaillissements permanents d'embarcations et vous avez là une petite idée de la dotation.

Au final, Vaiana, La Légende Du Bout Du Monde 3D consacre aujourd'hui un nouveau record de Disney en matière de profondeur et de spatialisation 3D ! On pourrait presque croire qu'ils se sont véritablement inspirés du meilleur film d'aventure maritime 3D de toute l'histoire à date : L'Odyssée de Pi 3D de Ang Lee. En effet on retrouve une expérience 3D de même niveau, avec de longues dérives sur l'océan, le même rendu 3D top démo de l'océan, de la transparence de l'eau et de la modélisation des rivages. Mieux, comment ne pas voir une copie directe du film de Ang Lee dans la dernière partie, lors de la séquence nocturne avec l'apparition luminescente d'une raie et autres effets 3D magiques et oniriques, complétant cette sensation d'admirer une petite oeuvre d'art visuelle et artistique ! Certes l'expérience des jaillissements 3D reste à la marge devant un tel niveau de profondeur 3D, mais si vous aimez comme nous l'élément aquatique, vous serez subjugués par ce qui semble être aujourd'hui la plus belle modélisation de l'eau dans un film d'animation, loin devant Samy 3D par exemple ! En effet le photo-réalisme atteint est tel que dès que l'on a un plan sans personnage, on pourrait croire à des images réelles de rivages ou de mer tirées d'un documentaire 3D IMAX ! En revanche pour ceux qui n'aiment pas l'eau ou qui ont le mal de mer, préférez un autre film 3D :-) Le marché 3D 2017 vient de reprendre d'un coup des couleurs, et c'est tant mieux !

Franck Lalane

Les points forts (+)
      • La profondeur 3D top démo sur la durée
      • Les effets de hauteur et vertige top démo dans les séquences d'escalade ou de survol en oiseau
      • Les vortex temporels qui affichent un rendu de profondeur 3D à l'intérieur simplement exceptionnel
      • Des débordements et jaillissements de 2m hors du mur (pierre précieuse, rames, embarcations...)
      • Les jaillissements de bulles au milieu de la pièce lors de la scène du vortex aquatique
      • De nombreux effets de projection (une 20 de projections de flèches...)
      • Des éclaboussures régulières pendant la narration en mer 

Les points faibles (-)
    Un petit peu de flou sur les arrière-plans en plans rapprochés
    Le 3e chapitre un peu sombre



1.
2.
3.
4.


vendredi, mars 03, 2017


.