Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !




Follow us on Facebook

Test Les Animaux Fantastiques Blu-ray 3D / Conclusion & Bilan 3D


1.
2.
3.
4.


CONCLUSION 3D :

Note
5/5
Bilan 3D :
La saga Harry Potter s'est inscrite comme l'un des plus mauvaises sagas de l'histoire de la 3D, avec comme unique argument recevable, sa sortie en 2012, époque d'un marché des productions 3D en plein balbutiement, et surtout une période ancestrale où toutes les conversions 3D étaient catastrophiques en terme de rendu 3D et où seules les captations 3D natives assuraient le spectacle. Dieu merci 5 ans plus tard, l'eau a coulé sous les ponts et depuis 2 ans, les meilleurs conversions 3D du marché font désormais jeu égal avec les meilleures productions en 3D native, c'est dire la révolution culturelle depuis. C'était David Yates qui était à la réalisation 2D pour les 2 derniers opus de Harry Potter et les Reliques de la Mort, et évidemment il n'a jamais eu l'occasion de prendre en considération que son film serait ensuite livré à une société tierce pour le convertir à l'arrache en version 3D (on notera que seule la dernière demi-heure de Harry Potter Partie 2 dégageait une 3D qui frôlait les 3,5/5). Il faut croire que David Yates a suivi ce qu'on fait les autres réalisateurs prodige et confrères lors de leurs premières vraies copies pensées en 3D, car vous allez découvrir qu'il n'y a pas un plan qui n'a pas été cadré en amont pour optimiser le futur rendu 3D de la conversion ! Et à la manière du cultissime Mad Max Fury Road 3D qui illustre un cas d'école sur le tournage 2D qui intègre en parallèle et en même temps les contraintes du cahier des charges de tournage 3D pour optimiser les cadrages lors du passage en 3D, vous allez découvrir que David Yates a frappé fort d'entrée de jeu en 2017, et offre à Warner son top démo du semestre, accompagné d'une dotation lourde en effets 3D ! Le résumé en substance ci-dessous !

Les premières minutes révèlent immédiatement un ADN de champion sur l'effet de profondeur 3D ! On retrouve d'emblée les marques des meilleures conversions 3D du marché, avec un rendu 3D exceptionnel sur la durée. En première ligne les plans larges et panoramiques qui tabassent à la fois sur les séquences en extérieur, de jour ou de nuit, mais aussi sur les intérieurs sombres ou éclairés, avec une évaluation à 5/5 en note 3D. De l'autre côté les plans semi-larges réitèrent la même qualité de rendu 3D top démo sans aucun flou, et ce sur les extérieurs ou intérieurs de tous niveaux de luminosité avec toujours une note de 5/5 au global. Les séquences en vol apporteront même leur lot de plaisir de vertige et de hauteur graduelle. Enfin même les plans rapprochés, partie technique traditionnellement saccagée dans les films 3D avec la dose indigeste de flou d'arrière-plans, trouve dans ce film une exploitation ultra parcimonieuse et décroche un des meilleurs rendus 3D des derniers mois avec un 4,5/5. On appréciera aussi le détachement 3D qui est excellent, avec une découpe toujours précise de chaque calque, permettant une représentation toujours fidèle et hautement réaliste de la distance qui sépare chaque élément de décor, personnage ou objet ! Un grand spectacle avec une spatialisation impressionnante des intérieurs, qui semblent souvent s'étendre à perte de vue, et accentue souvent le caractère magique ou surnaturel de certaines scènes !
 
Et les jaillissements 3D dans ce film ? Lorsque l'on dit en préambule que David Yates a pensé tous ses cadrages 2D en amont pour la future 3D, on parle surtout du travail pour les jaillissements ! En effet il est impossible en post-production pour un studio de faire des miracles et de créer des jaillissements probants s'ils ne respectent pas à l'origine le cahier des charges draconiens de l'univers 3D. Et dans ces Animaux Fantastiques, on trouve l'illustration parfaite d'un tournage optimal pour faciliter et transcender la future conversion 3D ! Cela commence déjà par une des meilleures copies des 2 dernières années au sujet des jaillissements permanents en tâche de fond : c'est simple il y a toutes les 30 secondes un ou plusieurs éléments qui sortent de 2m ou plus en dehors de l'écran ! Il s'agit déjà de tous les éléments de décor qui ont vocation a s'étendre hors du mur : on parle de murs, balustrades, meubles, objets déco etc... Ensuite c'est pareil pour tous les bustes et têtes de premiers plans qui s'affichent souvent à 2m. Pourtant tout ceci n'est que le socle puissant du film car on y trouve un festival de jaillissements ponctuels top démo, idéalement répartis sur la bobine de 2h, avec des intensités très fortes ! Tout d'abord nos animaux fantastiques nous gratifient de jaillissements top démo à 2m50 ou plus, comme le Nifleur (Taupe à bec de canard) qui sort à plusieurs reprises à 3m hors de l'écran (en slow motions). Idem avec une 10 de jaillissements permanents cultes d'oiseau bleu à plus de 3m (dans la pure tradition d'un cultissime Voyage au Centre de la Terre 3D) ou d'un dragon Démon & Merveille à presque 4m etc... En ce qui concerne les scènes d'actions, on trouve une superbe panoplie de jaillissements avec des sorts de magie, des pommes à 3m hors du mur, de la vaisselle qui flotte puis traverse toute la pièce au ralenti... Plus tard une armada de papillons virevoltent de partout dans la pièce. On n'oubliera pas non plus de préciser une tonne d'effets de projections lors des explosions & co. Enfin même la météo est top démo, avec des séquences de neige et flocons qui tombent à 3m hors du mur de manière magistrale, ou plus tard de pluie ! Enfin le dernier chapitre avec l'Obscurial déchaine les travellings jaillissements et effets de projections ! Un grand bravo pour l'intégration toujours habile et subtile de cette gamme dynamique, nous permettant de profiter du top démo en jaillissements pour les live action depuis 1 an !

Au final, David Yates prend se revanche et gomme enfin les 2 dernières conversions 3D éhontées des 2 derniers actes de sa saga Harry Potter, et injecte dans ce nouveau spin-off de HP toute le savoir-faire des meilleurs réalisateurs 3D du marché, pour nous proposer le film live action le plus impression des 6 derniers mois, et celui qui a même la meilleure dotation 3D en jaillissements depuis 1 an ! Oui les Animaux Fantastiques est tour à tour source de jouissance et de regrets amers, car il incarne ce qu'aurait dû et aurait pu être la saga Harry Potter si elle avait été convertie en 3D en 2017 ! Cela donnerait presque envie de lancer une pétition internationale pour relancer la conversion de cette superbe franchise, mais vu que les cadrages n'avaient pas été pensés en 3D en amont, le résultat pourrait difficilement égaler la recette de nouveau bébé de J.K Rowling. Alors délectez-vous de ce nouveau chef d’œuvre 3D, qui prend immédiatement la tête des meilleures productions 3D 2017 ! Quelle fin d'année dantesque on se prépare lors du futur dossier comparatif des meilleurs Blu-ray 3D de l'année ! Mais à ce stade précoce, on ne voit pas comment ce film ne serait pas dans le TOP 5 2017 3D ! Et pour nos lecteurs inconditionnels depuis longtemps, qui souhaite que Halluciner.fr réitère sereinement une 6e année de test 3D pour vous, on ne saurait vous rappeler l'importance primordiale d'acheter exclusivement via nos liens sponsorisés amazon.fr, qui permettent de financer à 100% nos activités ! Le lien pour acheter ce film 3D sur amazon.fr ici d'ailleurs ! Enjoy !
Franck Lalane

Les points forts (+)
      • La profondeur 3D top démo sur la durée
      • Les effets de hauteur et vertige top démo dans les séquences de vol
      Le détachement 3D optimal
      • Un festival de débordements et jaillissements de 2m hors du mur (bustes, barrières, murs, meubles...)
      • Les jaillissements permanents cultes à plus de 3m : nifleur, oiseau bleu, pomme, papillons, dragon Démon & Merveille, etc etc...
      • Les effets météo de neige au milieu de la pièce
      Un festival d'effets de projections dans les scènes d'action

Les points faibles (-)
    Presque aucun flou sur les arrière-plans en plans rapprochés
    Le format en 2.40


1.
2.
3.
4.


jeudi, mars 16, 2017


.