Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !




Follow us on Facebook

Test L'Age de glace 5 : Les lois de l'univers Blu-ray 3D / Conclusion & Bilan 3D


1.
2.
3.
4.


CONCLUSION 3D :

Note
5/5
Bilan 3D :
Sortant mi-novembre en France et déjà disponible aux US, la licence l'Age de Glace se paye un 5e épisode mais aussi une 3e itération dans le monde de la 3D. Avec les 2 précédents épisodes qui se sont inscrits comme des modèles d'effets 3D en la matière, c'est avec impatience qu'on découvre la dotation de cet Ice Age 5 en cette fin d'année ! Alors, bien armé pour rivaliser avec la concurrence ? Verdict imminent !

Dès les premières minutes, le constat conduit à qualifier le film de top démo en la matière. Sans surprise, l'Age de Glace 5 propose un niveau de profondeur 3D irréprochable sur toute la durée ! Que ce soient les plans larges ou panoramiques qui soufflent une spatialisation du tonnerre, de jour comme de nuit, ou les vues de hauteur qui donnent le tournis, ou même les plans semi-larges ou rapprochés qui prolongent l'expérience 3D en circonscrivant les flous d'arrière-plans, tout est fait pour engendrer le max de volume et la meilleure séparation possibles des différents calques ! Le grand vainqueur de ce cahier des charges est assurément le détachement 3D qui fait des miracles, et qui permet d'assurer en permanence une parfaite perception des distances qui séparent chaque objet, élément de décor ou personnage ! Mention spéciale aussi pour les passages dans l'espace qui traduisent très bien l'infini du périmètre !
 
Et les jaillissements 3D dans ce film ? Avec 2 épisodes précédents qui ont fait le show sur le sujet, difficile d'imaginer ce 5e opus comme une déception ! Et ce qui devait arriver arriva : un top démo en matière de jaillissements 3D ! En effet le film diffuse un flux impressionnant et permanent de sorties d'écran allant de 1m à 3m ! A minima toutes les 10 secondes on a des éléments qui sont étirés au milieu de la pièce, et à la louche toutes les minutes on a un top effet 3D avec des sorties de 2m à 3m hors du mur. Le ton est donné dès l'introduction culte avec Scrat qui enchaîne les boulettes dans l'espace, et est à l'origine d'un grand nombre de jaillissements top démo. Idem pendant le film avec des personnages, trompes d'éléphants, becs de dinosaures qui sortent de plus de 2m. Bravo aussi pour la séquence d'arrivée de Buck, qui nous offre un festival de sorties d'écran parfaitement calibrées. On aura aussi pas mal d'effets de projection pendant les séquences d'action. A noter que le retour à l'écran de Scrat est à l'origine à chaque fois d'un joli florilège d'effets 3D top démo dans l'espace : idem avec des projections ou des travellings jaillissements d’astéroïdes, nous donnant l'impression littéralement de les traverser avec la tête ! Ajoutez enfin des jaillissements permanents de neige et autre particules, et la messe est dite !

Au final L'Age de Glace 5 3D se montre comme un incontournable de cette fin d'année : un niveau de profondeur 3D redoutable sur tous les types de plans, une palette de jaillissements complète et intense, dynamique et régulièrement démonstrative avec son lot de sorties d'écran à plus de 3m, qui se heurte uniquement aux limites du format en 2.40 : on saluera d'ailleurs la mise en scène qui évite de nombreux windows conflicts mécaniques, grâce à une bonne maîtrise des échelles et cadrages pour maintenir le personnage en jaillissement bien au centre, et en entier, au milieu de l'écran. Si cela est facile pour les personnages de petites tailles comme Scrat et Buck, ce sera par contre plus difficile sur les mammouths qui eux n'échappent pas au coup de rabot lorsqu'ils touchent les bords (c'est pour cela que le studio préfère faire sortir uniquement la trompe par simplicité et pas tout le corps). Un film 3D indispensable à toute collection, qui même s'il ne peut tenir la comparaison avec le dernier ténor du marché, Robinson Crusoe 3D (crée par le studio à l'origine de Samy 3D et étant rentré dans le top 5 des meilleurs films d'animations 3D de l'histoire...), se classe sans problème dans les 5 meilleurs films à jaillissements de l'année 2016 ! Et oui !
Franck Lalane

Les points forts (+)
    • Intensité de la 3D top démo sur le registre de la profondeur et du détachement
    Les vues aériennes / larges /semi -larges qui proposent une spatialisation exceptionnelle
    Des débordements et jaillissements d’éléments ou personnages de 1m à 2m hors de l'écran très régulièrement
    Les nombreux jaillissements permanents cultes à 3m hors du mur (Scrat dans l'espace, Buck dans ses oeuvres etc...)

Les points faibles (-)
    Quelques plans avec une profondeur 3D amoindrie
    Le format en 2.40



1.
2.
3.
4.


mardi, octobre 18, 2016


.