Aller en haut Aller en bas

Tests Blu-ray 4K UHD & Blu-ray 3D Halluciner.fr Tests Blu-ray 3D - Blu-ray 4K Ultra HD Halluciner.fr




Follow us on Facebook

Test Le Livre de la jungle Blu-ray 3D / Image & Profondeur 3D


1.
2.
3.
4.


IMAGE & PROFONDEUR 3D :

Note
5+/5
Profondeur :  
Le premier constat commence par les qualités plastiques de l'image : la palette colorimétrique est excellente, les noirs et contrastes sont top, et la luminosité magnifique !

On se penche maintenant sur la profondeur 3D. Comment commencer ce test 3D ?  Peut-être par dire que la prise de contact avec la 3D est d'une rare violence dès le générique !

Autant se mettre d'accord tout de suite sur le caractère exceptionnel de la profondeur 3D de ce film !

Dès les premières minutes, les plans larges affichent une profondeur, une lisibilité et un détachement 3D inégalés en 2016 !

Il faut dire que Disney a mis la barre incroyablement haute dans ce film, car ce qui est vrai sur les plans panoramiques et plans larges, l'est aussi sur les plans semi-larges et même sur de nombreux plans rapprochés.

Mais de quoi parle t-on ? De la fusion parfaite d'éléments captés en 3D native avec avec des éléments de décors et animaux en image de synthèse !

On touche là une perfection qui égale à minima celle touchée dans Avatar 3D, et ce n'est que justice de remarquer que la 3D déroule exactement le même cahier des charges transcendé, avec une spatialisation 3D confondante de réalité en permanence !

Rarement l'impression d'évoluer dans une telle vraie forêt n'a été aussi intense : tout y passe ! Une infinité de plans avec des perspectives à faire tourner la tête, des horizons régulièrement insondables, une beauté artistique de ces lieux divine et des effets de hauteur top démo !

Cette perfection graphique,tridimensionnelle et graphique s'illustre aussi bien de jour que de nuit : une nouvelle démonstration de la force 3D de ce film qui domine parfaitement les environnements obscures pour en dégager un détachement 3D incroyable.

Et même les plans rapprochés dégagent du volume avec finalement assez peu de flou sur les arrière-plans.

Alors que dire ? Qu'on est au bord des larmes de joie pendant tout le film, lorsqu'on réalise en plus que ce spectacle d'exception se déroule en grand format 1.85 !

Préparez-vous à prendre une méchante claque en terme de profondeur et détachement 3D !


1.
2.
3.
4.

lundi, août 29, 2016


.