Aller en haut Aller en bas

Tests Blu-ray 4K UHD & Blu-ray 3D Halluciner.fr Tests Blu-ray 3D - Blu-ray 4K Ultra HD Halluciner.fr




Follow us on Facebook

Test Le Livre de la jungle Blu-ray 3D / Jaillissements 3D


1.
2.
3.
4.


JAILLISSEMENTS 3D :

Note
4,3/5
Jaillissements :  
Après l'analyse sur l'effet de profondeur 3D, on se focalise désormais sur la palette des jaillissements 3D.

Si le registre de la profondeur met littéralement KO, on est doublement impatient de mesurer le travail préparatoire sur ces jaillissements !

Pour couper court à tout suspense, disons que Disney nous a fait mentir pour une des rares fois, car il sort enfin de ses sentiers battus pour se rebeller, et continuer à aller dans le sens d'une forme d'Avatar bis, maximisant ainsi toutes les composantes 3D pour parachever son chef d’œuvre !

Car en plus d'un format large en 1.85, Disney a pensé en amont l'intégration quasi permanente de débordements et jaillissements pour renforcer l'immersion de son film !

Cela signifie que chaque cadrage qui nous sera proposé montre qu'il a été pensé en amont pour son optimisation 3D !

Autant sur les plans larges il est mécaniquement compliqué de proposer beaucoup de choses (à l'exception de la pluie qui fait merveille dans ce film), autant sur les plans un peu plus rapprochés on en prend régulièrement pour son grade avec des sorties d'écrans ultra immersives !

Cela signifie que l'on profite régulièrement d'objets de premiers plans qui viennent percer subtilement l'espace de projection pour notre plus grande bonheur.

On dira déjà pour simplifier que la palette d'intensité et d'angle de vue est immense, et cela ira de centaines de sorties de 50cm jusqu'à des sorties de 1m50, voire presque au milieu de l'écran.

Qui dit jungle dit jaillissements permanents, et évidemment le moindre travelling s'en donne à cœur joie pour afficher des lianes, feuilles, branches, troncs, rochers et autres éléments de décors en dehors du mur.

Quand ce ne sont pas les décors, cela concerne les animaux de premiers plans, et idem, Bagheera, Shere Khan, Kaa seront souvent de la fête avec des gueules qui sortent de 1m50 hors de l'écran.

Dans les scènes d'action on aura son lot d'effets de projections de poussière et autres éléments de décors.

On profitera de nombreuses séquences cultes de jaillissements permanents de pluie, orages et gouttes d'eau qui tombent latéralement du plafond sur le canapé !

Idem dans le dernière chapitre avec des jaillissements permanents cultes de braise et de fumées au milieu de la pièce pendant les incendies.

Impossible de tout lister, mais on aura aussi par exemple une superbe séquence de jaillissement permanent d'abeilles lors de l'attaque des ruches etc...

Au final un registre qui ne met pas en avant un ou plusieurs jaillissements top démo en particulier, mais qui distillent de manière constante et sur la durée des effets réalistes, doux et parfaitement bien calibrés de jaillissements pour agrémenter son spectacle !




1.
2.
3.
4.

lundi, août 29, 2016


.