Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !




Follow us on Facebook

Test Kung Fu Panda 3 Blu-ray 3D / Jaillissements 3D


1.
2.
3.
4.


JAILLISSEMENTS 3D :

Note
4,5/5
Jaillissements :  
Après l'analyse sur l'effet de profondeur 3D, on se focalise désormais sur la palette des jaillissements 3D.

C'est avec plaisir que l'on découvre non seulement une continuité mais une amélioration de la franchise sur le registre.

On sait déjà qu'elle a toujours été très forte sur les débordements et jaillissements permanents : c'est toujours le cas dans ce 3e opus, avec une quantité légèrement revue à la hausse sur ce film.

Ainsi les experts de la 3D se régaleront de voir tant de manifestations de sorties d'écrans, toujours subtilement intégrées à la narration : on pointe régulièrement les objets du premier plan, sortant à 1m, 1m50, et même 2m hors du mur.

Cela concerne des objets, des personnages, des éléments flottants dans le décor etc...

Mais le paroxysme  de ces sorties d'écran est atteint dans les séquences de combats, et elles sont nombreuses dans ce film : dans ces passages, les parallaxes sont exploités au maximum pour faire jaillir un maximum d'éléments hors du cadre en fonction des cadrages.

Les grands classiques de ce film sont les 2 dagues avec longues chaînes du vilain de service, Kai, qui passent leur temps à filer hors de l'écran, en oblique, en frontal, latéral...

Cela dévie d'ailleurs souvent en effet de projection dès que l'animation s’accélère, avec l'impression de se faire attaquer furtivement sur le canapé. Idem avec toutes sortes d'armes de jets ou d'attaques improvisées.

En matière de projection, on aura aussi quelques passages excellents avec de la poussière, de l'eau, ou des éléments de décors fracturés. Idem avec des rayons lumineux et autres halos qui percent l'écran suite à des attaques de ninjas.

Enfin on trouve aussi son lot de jaillissements permanents de particules, avec notamment des séquences de pluie ou de neige avec des flocons qui tombent verticalement dans la pièce de projection. Idem avec des séquences cultes de pétales qui flottent de partout au milieu de la pièce.

A noter enfin que lors des combats, on atteint parfois des niveaux très impressionnants de sorties d'écrans, avec parfois 3m hors du mur aux abords du canapé : dommage par contre que le cadre en 2.40 vienne mécaniquement raboter l'impact de toutes ces sorties d'écran, car elles occasionnent un max de windows conflicts.




1.
2.
3.
4.

lundi, juillet 04, 2016


.