Aller en haut Aller en bas

Tests Blu-ray 4K UHD & Blu-ray 3D Halluciner.fr Tests Blu-ray 3D - Blu-ray 4K Ultra HD Halluciner.fr




Follow us on Facebook

Test Batman v Superman Blu-ray 3D / Conclusion & Bilan 3D


1.
2.
3.
4.


CONCLUSION 3D :

Note
3,9/5
Bilan 3D :
Sortant dans quelques jours aux US et dans 3 semaines en France, nous voici en possession du Blu-ray 3D de Batman v Superman : L'Aube de la Justice 3D ! S'agissant d'une énième conversion 3D, on va se pencher juste après sur les différents rendus 3D de profondeur et de jaillissement, afin de déterminer sur ce nouveau Blu-ray 3D est une expérience désirable ou non pour les amateurs de 3D. Résumé du dossier test dans les paragraphes suivants.

On se penche tout d'abord sur l'effet de profondeur 3D. Voici dans ce film un paramètre qu'on déteste de manière générale dans un film 3D : l'hétérogénéité ! En d'autres termes, le film va passer son temps à faire le yoyo en matière d'intensité de profondeur 3D. Cela commence dès les premières minutes avec une profondeur et un effet de vertige 3D top démo avec des vues en plongée du toit d'un immeuble. Puis progressivement on déchante un peu, car on passe par tous les états : des plans larges top démo, des plans larges un peu plus raplapla car trop sombres, des plans rapprochés bourrés de flou sur les arrière-plans, des plans semi-larges très réussis de jour ou dans les intérieurs éclairés, et plutôt soporifiques dans l'obscurité... le mot est lâché : obscurité ! Le mal de la 3D, et seuls 5% des contenus 3D à ce jour ont réussi à exceller dans la maîtrise de cet environnement ingrat, tandis que Superman vs Superman trébuche à son tour car le détachement 3D et la visibilité 3D sont toujours étroitement liés au niveau de luminosité. Et de plus il y a autre chose aussi qui cloche parfois : la mise en scène, et les cadrages trop fouillis : le montage est trop dynamique, ce qui ajouté à la pénombre, ne permet pas au cerveau d'accrocher sa perception complète des effets 3D quand tout s'enchaine à toutes vitesses. Dommage ! Heureusement que de nombreux passages viennent sauver la mise, avec un rendu de profondeur 3D qui oscille entre le 4,5 et le 5/5.

Et les jaillissements 3D dans ce film ? Oui et non en fait ! Pourtant le film n'est pas super avare en la matière, mais il propose plutôt des effets 3D soft en intensité. D'un côté on trouve de classiques effets de débordements 3D qui par définition ne sont pas violents et ne vont pas révolutionner le genre, de l'autre des effets de jaillissements parfois très réussis, mais un peu rares. Au programme des effets top démo de projection dans les séquences de chauves-souris qui traversent toute la pièce d'avant en arrière, des projections ou jaillissements permanents de particules ou débris lors des clashs et affrontement, quelques sorties d'écrans de 1m50 avec des armes ou gueules de monstres en avant-plan... mais voilà, même problème que pour la profondeur 3D, c'est aussi le flou qui s'invite parfois, doublé d'environnements souvent trop sombres, qui absorbent partiellement les effets de jaillissements 3D, déjà soft à la base.


Au final Batman vs Superman 3D reste, on ne se le cachera pas à la rédaction, une mini déception pour son rendu 3D. Certes il accroche in extremis le 4/5, mais il a frôlé une sanction bien plus lourde ! Ses défauts : une 3D pas vraiment pensée en amont lors de la captation puis de la conversion 3D, un environnement général de pénombre qui rentre régulièrement en conflit avec la perception des différents effets 3D, tant sur la profondeur que les jaillissements, et des flous trop présents à de nombreux niveaux de calques. Et pour finir une mise en scène trop chaotique et dynamique qui ne fonctionne pas parfaitement avec ce cahier des charges d'effets 3D. Un bon petit film 3D du moment, mais une conversion 3D perfectible qui reste très loin des ténors de la catégorie. Ajoutez à cela une première heure trop molle niveau scénaristique, voire soporifique, et on oublie même par moment que le film est en 3D. Next !
Franck Lalane

Les points forts (+)
    Une profondeur 3D plutôt bonne dans l'ensemble
    Un détachement 3D efficace sur les scènes de jour ou éclairées
    • Des débordements d'écrans et jaillissements réguliers d’éléments ou personnages à plus 1m hors du mur (buste, décors, têtes etc…)
    Quelques effets de jaillissements type projections (verre, débris, bois, particules) pendant les combats
    Des effets de projection très réussis comme les passages avec les chauves-souris en jaillissement avant traversant toute la pièce
    De rares jaillissements permanents d'éléments à 1m50 hors de l'écran (gun, buste, tête du monstre...)

Les points faibles (-)
    Beaucoup trop de flou sur les arri-re-plans selon les plans
    Trop de séquences trop sombres, qui nuisent à la visibilité, dégradent la perception de profondeur et camouflent presque complétement les effets de jaillissements
    Le format en 2.40



1.
2.
3.
4.


vendredi, juillet 15, 2016


.