Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !




Follow us on Facebook

Test Batman v Superman Blu-ray 3D / Image & Profondeur 3D


1.
2.
3.
4.


IMAGE & PROFONDEUR 3D :

Note
4/5
Profondeur :  
Le premier constat commence par les qualités plastiques de l'image : la palette colorimétrique est bonne, les noirs et contrastes sont bons, et la luminosité assez bien gérée.

On se penche maintenant sur la profondeur 3D. Alors le bilan dans ce film est assez complexe a expliquer, car globalement on trouve vraiment de tout dans ce film !

C'est une des rares fois où le niveau de profondeur 3D est aussi extrêmement changeant durant les 2H45 du film, avec des variations d'intensité selon les plans, les environnements, le type d'action...

En fait pour commencer, le film attaque très fort, car les premiers plans sont top démo : vue en plongée du toit d'un immeuble, avec effet de vertige au top, superbe visibilité et détachement 3D ! on se dit que si le film tient ce niveau c'est le 5/5 assuré.

Les minutes suivantes sont encore de très grande qualité, puis commence la valse de la profondeur 3D.

Si globalement les plans larges sont forcément toujours les meilleurs en intensité, ils vont vaciller un peu en fonction des cadrages, et de la luminosité.

Et on touche là le gros problème du film, son goût prononcé pour les environnements sombres, trop sombres à notre goût. Et là du coup le studio en charge de la conversion n'a pas délivré un travail d'exception pour maîtriser les environnements obscures.

Du coup tandis que les plans semi-larges sont satisfaisants en général, mais loin d'être impressionnants sur la durée, on attendra que de temps en temps la 3D du film se révèle, avec de bons cadrages ou luminosité.

Et ne parlons pas des plans rapprochés qui tirent forcément le film vers le bas, avec une bonne louche de flou sur les arrière-plans.

C'est d'ailleurs le mot de conclusion pour résumer aussi ce film : les nombreux flous présents à différents niveaux selon les types de plans.

Heureusement que dans certains passages d'action on aura aussi parfois une 3D très fortement spatialisée pour remonter la moyenne, avec enfin un rendu 3D à la hauteur des attentes : mais cela ne dure jamais très longtemps.


1.
2.
3.
4.

vendredi, juillet 15, 2016


.