Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !




Follow us on Facebook

Test Au coeur de l'Océan Blu-ray 3D / Jaillissements 3D


1.
2.
3.
4.


JAILLISSEMENTS 3D :

Note
3,8/5
Jaillissements :  
Après l'analyse sur l'effet de profondeur 3D, on se focalise désormais sur la palette des jaillissements 3D.

Pour faire simple, le premier point positif du film est de célébrer à minima le grand format d'image (1.85) en exploitant pas mal de débordements d'éléments.

Cela revient à dire que la production a poussé souvent les décors de premier plans pour qu'on les voit sortir de 1m hors du mur : on pense à des éléments saillants du navire, à des cordes tendues en obliques etc...

Parfois ces sorties d'écrans sont encore plus représentatives avec des niveaux mesurées à plus de 2m sur notre écran de base de 4m : souvent des cordes tirées en oblique jusqu'au canapé par exemple !

Cette dynamique permet de rendre ludique le visionnage, même si ces effets 3D restent toujours discrets via leur intégration naturelle.

Mais sans surprise, les meilleurs passages 3D du film sont cristallisés autour des confrontations et bras de fer épiques entre la baleine et l'équipage.

On sera bluffé de découvrir un rendu en CGI bluffant sous l'eau, qui imite souvent un documentaire 3D IMAX sur le même thème.

Et pour accompagner cette visibilité sous-marine parfaite, on nous offre en cadeau des énormes jaillissements de baleine, queue de baleine à plus de 3 mètres hors de l'écran.

Certes vu la taille colossale de la bestiole, ne vous attendez pas à du Sammy 3D de taille microscopique se promenant dans la pièce : ici c'est plutôt vers Pacific Rim 3D qu'il faut chercher l'analogie, avec un maximum de windows conflicts, et une baleine qui semble littéralement traverser toute la pièce du mur vers le canapé, nous emportant avec elle dans son sillage.

En parallèle on profitera aussi de superbe séquences de projections lorsque la bête détruit tout sur son passage, avec un cortège d'éléments en bois qui virevoltent de partout dans la pièce (poupe, mat, cordes, voiles, barrières....).

Les projections d'eau seront aussi de la partie, surtout lors des séquences cultes où la bête défonce les bateaux ou martèle le plan d'eau avec sa queue.

On aura aussi un rapide passage de jaillissements permanents de braise lors d'incendie.

Au final assez peu de passages très démonstratifs sur la durée, mais concentrés lors des moments épiques !




1.
2.
3.
4.

lundi, février 29, 2016


.