Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !




Follow us on Facebook

Test Paranormal Activity 5 Blu-ray 3D / Jaillissements 3D


1.
2.
3.
4.


JAILLISSEMENTS 3D :

Note
4/5
Jaillissements :  
Après l'analyse sur l'effet de profondeur 3D, on se focalise désormais sur la palette des jaillissements 3D.

Si vous avez suivi la section profondeur 3D, vous avez compris désormais que seules 20 minutes du film ont un affichage 3D, les 1H10 restantes étant uniquement de la bonne vieille 2D classique sans le moindre effet 3D.

Et pourtant ce postulat de départ est génial, car typiquement quand il ne se passe rien, et qu'il n'y a pas de danger, on a une vidéo 2D, et dès que l'entité démoniaque se réveille, les héros utilisent leur caméra unique spéciale qui voit l'invisible et la matière des esprits, et on nous balance d'un coup très violemment des gros plans en full 3D, avec des jaillissements max ! Top !

Et c'est vrai que ce contraste est optimal pour maximiser les jump-scares et les effets de projection ou jaillissements permanents.

En terme de répartition, on notera en gros 1 minute de très bons jaillissements ventilés sur 1H10 de film, et 5 minutes de plans en jaillissements permanents dans les 15 dernières minutes du film !

Et il faut prévenir que ces jaillissements furtifs sont vraiment démonstratifs et très bien mis en scène. On a une première petite séquence soft en début de film, avec des particules d'esprits qui s'affichent en jaillissement permanent de partout au milieu de la pièce.

Plus tard on a un jaillissement permanent extrême, avec l'esprit en colère qui se tient à gauche de la salle, une sorte d'ombre en jaillissement latéral à plus de 3m, puis il se met à se déplacer d'un coup vers la droite, avec l'illusion qu'il vient de lécher le canapé pendant sa translation : excellent !

Puis apparaissent dans le film les premiers vrais jump-scares ultra efficaces, distillés au compte-gouttes.

Et nous voici enfin dans les 15 dernières minutes du film, et on aura son lot de jaillissements de type projection cultes, avec toutes sortes d'illustrations.

Au final voici un registre très efficace, mais desservi par une profondeur 3D inexistante pendant 80% du film. On aurait préféré qu'il conserve au moins un profondeur 3D constante de fond plutôt que la couper complétement. Les Jump-scares eux fonctionnent très bien et rappellent ceux réussi de Banshee Chapter 3D testé l'année dernière !




1.
2.
3.
4.

samedi, janvier 09, 2016


.