Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !



Follow us on Facebook

Test Chair de Poule 3D Blu-ray 3D / Conclusion & Bilan 3D


1.
2.
3.
4.


CONCLUSION 3D :

Note
3,6/5
Bilan 3D :
Sortant dans quelques jours aux US, voici une production 3D issue d'une série de romans comédie / horreur, baptisée GooseBumps et traduit Chair de Poule dans nos contrées francophones. Le résultat provient de nouveau d'une conversion 3D, et nous allons voir ci-dessous en substance si cette nouveauté de fin janvier parvient à se sortir les tripes pour nous divertir au mieux !

On se penche tout d'abord sur l'effet de profondeur 3D. On trouve dans ce film un cocktail sympathique mais très hétérogène concernant le traitement de l'intensité, et la qualité de la profondeur 3D perçue. En effet, sur les plans panoramiques qui bénéficient d'un bon éclairage on ira jusqu'à qualifier certains plans de top démo, l'autre majorité disposant d'une bonne profondeur 3D, tandis que les plans larges diffusent une belle spatialisation 3D dans l'ensemble. Mais sur les 2/3 des plans restants cela se montre cruellement insuffisant, on parle bien sûr des plans semi-larges et des plans rapprochés. Sur ceux-ci on retrouve l'éternelle invasion des flous d'arrière-plans qui vient ronger comme un os la pellicule en désactivant régulièrement l'effet 3D initial codé et au final celui escompté. C'est typiquement l'héritage d'un cahier des charges 3D oldies des années 2012/2013, ou à cette époque le film aurait approché facilement les 4,5/5 en rendu 3D, mais de nos jours le mix effets 3D dispensé est clairement dépassé par la concurrence. On n'a plus l'habitude ni l'envie de jouer aux montagnes russes avec l'effet de profondeur 3D et le niveau de netteté des horizons et arrière-plans. Et sans vouloir tirer sur l'ambulance, les 2/3 du film se déroulant dans la pénombre, on perd aussi mécaniquement en lisibilité. On tirera quand même au film notre chapeau car il s'en sort assez bien sur une partie des séquences nocturnes en préservant autant que possible le détachement 3D, mais les miracles demeureront quand même rares, et parfois l'effet 2D n'est pas très loin. Heureusement que les plans larges contrebalancent habilement l'intensité 3D perçu en séance !
 
Et les jaillissements 3D dans ce film ? On pourrait dire pour pousser mémé dans les orties, que le film ne propose pratiquement pas de jaillissements. D'ailleurs, si vous regardiez ce film en étant fatigué, pas sûr que captiez les 4 minutes d'effets de jaillissements 3D ventilées sur la durée. Cela revient à dire qu'à première vue il n'en propose pas. Mais en cherchant bien, on en trouve quelques uns assez light dans le traitement. Certes il n'y a pas vraiment de débordements en tâche de fond, sauf quelques extensions nobles hors du mur à quelques reprises. A part quelques décors sortant rarement de 1m, on trouve par exemple une gueule de loup garou mal cadrée (windows conflict oblige) qui sort de plus de 1m50. La production aura aussi tenté d'agrémenter le visionnage avec quelques effets de projection sporadiques (bris de verre ou débris...). Mais on retiendra surtout les incantations de monstres provenant des livres qui sont souvent liées à des petites tempêtes locales, matérialisées par du jaillissement permanent de particules à 1m50 hors de l'écran pendant quelques secondes. Bref pas grand chose à se mettre sous la dent, autant dire presque rien pour grossir les traits.


Au final Chair de Poule 3D nous offre un spectacle satisfaisant avec une profondeur 3D en dent de scie, qui compose avec des environnements ambiants sombres très contraignants dans nos univers 3D, et sait régulièrement nous surprendre sur les plans larges et aériens, pour mieux nous endormir en plans rapprochés, et même semi larges. Côté jaillissements, c'est le service minimum sur un film d'action, avec quelques effets 3D bien intégrés mais trop soft niveau traitement. Puisque nous ne recommandons hautement à l'achat que les Blu-ray 3D que nous évaluons à plus de 4,5/5, inutile de préciser que Chair de Poule 3D ne va pas trembler longtemps pour comprendre le sort qui devrait lui être réservé sur le marché 3D. Pas mal mais aurait pu mieux faire ! Dans le même genre de film, préférez 10 fois un classique bien plus percutant, dotée d'une meilleure mise en scène 2D et 3D, et constituant un vrai hommage réussi aux films d'horreur des années 80's : The Hole 3D !
Franck Lalane

Les points forts (+)
    • Une profondeur 3D assez bonne sur la durée
    Les plans larges et panoramiques proposent une belle profondeur 3D
    Détachement 3D bon de jour
    • Un peu de débordements d'écrans et jaillissements d’éléments ou personnages à 1m hors du mur
    Les jaillissements permanents d'éléments lors des scènes de tempête & co
    Quelques effets de projection très furtifs et soft

Les points faibles (-)
    Des plans larges avec une intensité de profondeur 3D amoindrie
    • Toutes les séquences nocturnes sont trop sombres avec des plans à la visibilité réduite (profondeur et détachement 3D)
    Les scènes d'action filmées de manière chaotique avec du flou environnant qui détruit l'effet 3D escompté
    Pas de jaillissements à l'exception d'une 10 de scènes
    • Le format 2.40



1.
2.
3.
4.


jeudi, janvier 21, 2016


.