Aller en haut Aller en bas

Tests Blu-ray 4K UHD & Blu-ray 3D Halluciner.fr Tests Blu-ray 3D - Blu-ray 4K Ultra HD Halluciner.fr




Follow us on Facebook

Test Ant-Man Blu-ray 3D / Image & Profondeur 3D


1.
2.
3.
4.


IMAGE & PROFONDEUR 3D :

Note
4,8/5
Profondeur :  
Le premier constat commence par les qualités plastiques de l'image : la palette colorimétrique est magnifique, les noirs et contrastes sont ultra puissants, et la luminosité optimale.

On se penche ensuite sur l'effet de profondeur 3D. Peu de doutes à avoir dès le début lorsqu'on a lu sur la fiche technique que c'est de nouveau le studio leader mondial en la matière qui s'y est collé : Stereo D.

Alors comme prévu, on sera bluffé immédiatement par l'intensité de la profondeur 3D lors de la découverte des plans larges et panoramiques !

La poursuite du film permet de dresser le bilan consolidé de la palette de profondeur 3D.

Globalement tous les plans larges et aériens sont top démo : on pense notamment  à la première claque que nous met le film lorsqu'on pénètre pour la première fois l'univers microscopique de Ant-Man dans la célèbre baignoire : l'effet de hauteur est énorme, et plus impressionnant encore se montre l'effet d'échelle et de maquette, avec un personnage qui semble perdu dans l’infiniment grand ! Un carton plein sur la spatialisation 3D.

De manière générale, les séquences dans le monde réel se montrent aussi réussies que celles dans celui des fourmis, même si l'intensité de la profondeur 3D est légèrement appuyée à la moindre apparition d'Ant-Man.

Les plans semi-larges sont également à la hauteur avec une intensité de profondeur 3D qui ne flanche que très rarement.

Idem pour les plans rapprochés, même si on constatera quand même qu'une partie des plans pourra encore être touchée par des flous d'arrière-plan.

C'est sur ce petit détail que le film perd véritablement sa 5e étoile en note 3D. Idem parfois sur quelques travellings aériens où on dénote de rares traces de flous.

Mais pour le reste, cela demeure un vrai festival sur la profondeur 3D, avec notamment un détachement 3D tonitruant entre les éléments de décors, objets et personnages !

Mentions spéciales pour les innombrables séquences d'agrandissement / diminution de taille qui transcendent ponctuellement l'effet de spatialisation, de dimension et de volume 3D.


1.
2.
3.
4.

mardi, novembre 24, 2015


.