Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !




Follow us on Facebook

Test Le Dernier loup 3D Blu-ray 3D / Jaillissements 3D


1.
2.
3.
4.


JAILLISSEMENTS 3D :

Note
3/5
Jaillissements :  
Après l'analyse sur l'effet de profondeur 3D, on se focalise désormais sur la palette des jaillissements 3D.

Globalement on aura deviné que le film axe son ADN 3D principalement sur une fenêtre de profondeur 3D, ce qui est un choix judicieux pour ce type d’œuvre.

Au programme on trouvera surtout des débordements d'éléments de décors, parfois même de vrais jaillissements permanents de gueules de loups à plus d'un mètre hors du mur.

La déception sera par contre forte de voir que de nombreuses occasions dans le film n'ont pas été saisies pour mettre en scène des jaillissements 'faciles' et mécaniques.

On pense notamment à la tempête de neige qui s'abat sur les décors, avec des flocons qui restent désespérément en bordure intérieure d'écran, sans pratiquement jamais en sortir : du gâchis car cela pouvait transcender le rendu 3D et la beauté ponctuelle de la séquence.

Idem lors de passages dans l'eau, avec une absence éclaboussure vers le spectateur. On appréciera par contre 2 séquences cultes qui tombent comme des cheveux dans la soupe, et qu'on n'anticipe absolument pas puisqu'on pense que le cahier des charges exclut les jaillissements démonstratifs.

La 1ère séquence que l'on rencontre est lorsque les humains mettent de la dynamite pour piéger les loups : l'effet d'explosion est énorme, avec des gros effets de projection de terre dans la pièce.

Plus tard on assiste à une courte séquence digne de celle homonyme dans Exodus Gods and Kings 3D : du jaillissement permanent de moustiques à plus de 3m hors du mur, une véritable invasion dans la pièce !

Par la suite on aura surtout quelques effets 3D de débordements, mais rien de très démonstratif sur le registre.




1.
2.
3.
4.

samedi, juin 27, 2015


.