Aller en haut Aller en bas

Tests Blu-ray 4K UHD & Blu-ray 3D Halluciner.fr Tests Blu-ray 3D - Blu-ray 4K Ultra HD Halluciner.fr




Follow us on Facebook

Test Resident Evil : Revelations 2 PC 3D Tridef - review


Titre JEU PCResident Evil : Revelations 2 PC
 - TriDeF -
Date de sortie  20 mars 2015
Appréciation Globale 3D  TRES BON



Matériel de test 3D :Vidéoprojecteur DLP 3D Optoma 720p GT720
Kit 3D Vision Nvidia (lunettes +  récepteur 3D)
+ Logiciel Tridef v6.5 - mode affichage 3D: Direct 3D
PC avec Carte vidéo 3D Geforce GTX 770

Salle dédiée : image base 2,8-3,8m / audio 7.2

Introduction :
Le retour du Survival Horror ! Synopsis : Resident Evil Revelations 2 nous raconte le retour de l'un des personnages préférés des fans, Claire Redfield, qui replonge dans les horreurs...



Note
4,9/5
Profondeur :
Le premier constat se fait tout d'abord sur les caractéristiques plastiques de l'image. La luminosité est bonne dans l'ensemble, mais on remarque qu'avec la solution TriDef on perd très légérement en contraste et en profondeur des noirs. L'image se montre parfois un peu plus terne, mais un petit tour dans les réglages du diffuseur règle le problème.

On se penche ensuite sur la profondeur 3D. Nous avons installé la dernière version de TriDef, la version 6.5. Ensuite il faut créer un nouveau raccourci via TriDef, et la solution miracle consiste à aller chercher le profil de Resident Evil 6 PC. Ensuite le mode d'affichage 3D à choisir dans les options, avant de démarrer le jeu est Direct 3D.

Une fois lancé, miracle, l'affichage et le rendu 3D sont parfaits et sans aucun bug ! Quelle joie de pouvoir profiter d'une belle profondeur 3D sans aucun problème de shaders ni de lumières ou reflets comme on l'a constaté sous 3D Vision.

On peaufine ensuite un peu les réglages en ouvrant la console TriDef ingame (touche numérique '0'), et on en profite pour passer l'intensité de la profondeur 3D à 90% !

Et nous voilà en train de refaire pour la 2e fois le jeu en complet avec cette nouvelle configuration 3D !

Les volumes intérieurs et extérieurs sont parfaitement rendus, et la spatialisation 3D de ce mode de conversion 3D est toujours juste.

Les sensations de hauteur sont également présentes quand l'environnement le permet, avec les échelles, les contrebas, ou mieux, les passages dans les falaises. Mentions spéciales pour la profondeur de champ hallucinante dans la zone principale des cellules !

On notera aussi que le détachement 3D entre les éléments est toujours excellent, permettant de se représenter parfaitement les distances naturelles entre les héros, monstres et éléments de décors !

La lumière de la torche est parfaitement bien rendue et spatialisée, idem pour les ombres, et seul un très léger halo bleuté de contour autour des personnages pourra parfois se détecter en fonction des contrastes de certains environnements : c'est le seul mini défaut qui écarte de la note maximale.




Note
4,5/5
Jaillissements : 
On vient de mesurer les effets de profondeur 3D, et on s'attaque maintenant au registre des jaillissements.

De la même manière que le permet le mode 3D Vision, TriDef permet également de jouer avec le niveau de convergence, paramètre qui s'appelle ici force de l'avant-plan.

Par défaut le jeu commence juste avec un léger niveau de débordements des personnages, et en ouvrant la console ('0') et en montant l'intensité à 100% sur la force de l'avant-plan, on règle un niveau de jaillissement permanent à plus de 2m hors du mur dans notre installation !

Certes l'intensité maximale est légérement bridée par rapport à la solution 3D Vision, où l'on peut pousser et étendre sans limite la convergence jusqu'à des sorties de 4m ou plus si on le désire (ou si on veut mourir ;) )

On ne va pas se plaindre, car jouer avec tous les personnages à minima au milieu de la pièce, et ce en permanence via les jaillissements permanents, c'est toujours une sensation incroyable !

Et bien sûr quand on subit des attaques de monstres, c'est toujours impressionnant de voir comment la proximité avec ces monstres qui rentrent dans la pièce rend l'expérience presque dangereuse !

On s'amusera aussi parfois avec les caméras pour faire tourner son personnage à la 3e personne, et le diriger face au joueur, avec l'arme et le bras pointés à 2m hors de l'écran.

Idem lorsque l'on sera dans la forêt, on pourra s'amuser à faire sortir les feuilles et branches jusqu'au milieu de la pièce.

On aura aussi une séquence avec des feuilles et des particules qui volent dans la pièce.

Par contre on a noté une petite bizarrerie technique : des sautes d'images par moment qui s'accompagnent de variation de niveau de convergence !

Par exemple, le personnage est à 2m hors du mur en permanence, et parfois pendant une seconde il se décale à 1m50 hors du mur seulement, avant de bien se repositionner à 2m. Curieux ! Heureusement que cela n'arrive pas pendant les déplacements, mais juste parfois en fin de course lorsqu'on est statique et qu'on vient de stopper la marche ou la course.




Note
4,8/5
Bilan 3D :  
Au final peu habitué à tester la solution Tridef (sauf sur Oculus Rift à l'époque), on peut avouer que le résultat 3D se montre quand-même bluffant ! Une profondeur 3D irréprochable, avec des réglages d'intensité probants, aucun artefact sur les shaders, pas de problème de positionnements de reflets, de particules d'arrière-plans, bref on croirait un parfait jeu en 3D Vision patché via Helix mod. Et pourtant c'est la compatibilité proposée par défaut par la version 6.5 de TriDef. Idem avec le registre des jaillissements permanents qui est quasi parfait, et il est juste dommage d'avoir quelques rares sautes d'image avec des variations sur les niveaux de sorties des personnages hors de l'écran lorsqu'on stoppe les déplacements par moment (le paramètre de force d'avant-plan qui varie tout seul parfois). Un régal de pouvoir jouer ce dernier jeu récent, très réussi de surcroît, en mode 3D, car l'immersion et les nombreux jump-scares font systématiquement mouche lorsque tout se passe régulièrement au milieu de la pièce ! C'est toujours un événement de voir l'ensemble de la scène s'étirer hors du mur pour remplir la moitié de l'espace de visionnage, donnant cette impression unique de faire littéralement partie du décor ! A ne pas rater pour les amateurs de frisson et les amoureux de cette licence qui a enfin pris le bon virage depuis le 1er opus Resident Evil : Revelations 1 PC 3D !  
Franck L.



SCREENS 3D DU JEU EN 720P EN JPG 3D (à visualiser uniquement avec Tridef Viewer 3D) :















1.
2.
3.
4.

samedi, avril 11, 2015


.