Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !




Follow us on Facebook

(FAKE) Review Star Wars Blu-ray 3d : Episode I La Menace Fantôme 3D / Image & Profondeur 3D


1.
2.
3.
4.


IMAGE & PROFONDEUR 3D :

Note
3,4/5
Profondeur :  
Le premier constat commence par les qualités plastiques de l'image : la palette colorimétrique est très bonne, les noirs et contrastes sont bons, et la luminosité bien gérée. On regrette par contre de nombreuses séquences avec des teintes estompées et un contraste en baisse !

On se penche maintenant sur la profondeur 3D. Dire que ce film 3D était attendu est un euphémisme. Toutefois les échos de la version cinéma 3D de l'époque laissaient entendre un paquet de loupés techniques.

Il est l'heure de vérifier par nous-même : les premières minutes sont assez bonnes dans le rendu 3D, pourtant en creusant on s’aperçoit vite de certaines singularités dans cette conversion 3D.

En fait il y a gros problème du traitement des différentes sources et éléments sur la pellicule 2D d'origine. Explications !

Globalement, toutes les séquences qui intègrent un maximum de CGI (éléments 100% numériques) sont globalement réussies et proposent une bonne profondeur 3D.

On se retrouve un peu dans le même cas qu'un film d'animation 3D où il serait facile d'intégrer ou modifier le rendu 3D à postériori !

Ainsi les séquences de débarquements, l’attaque entre les Gungan et L’armée de la Fédération, tout ceci est vraiment impressionnant et le film gagne d'un coup beaucoup avec cette nouvelle spatialisation 3D.

Le détachement se montre plutôt efficace sur les plans larges. Mais un gros problème subsiste sur tous les éléments réels... et accessoirement il y en a quand même une grande partie, à commencer par tous les acteurs humains.

Et là le gros bug de cette conversion éclate au grand jour : l'ajout en postprod de cet effet de profondeur 3D artificiel autour des personnages est souvent un peu catastrophique.

Déjà le détourage est mauvais autour des personnages, et la spatialisation 3D qui en découle est fake ! Alors quand en plus on mélange des objets ou vaisseaux 100% numérique avec des humains autour, autant dire que le mélange est détonant ! On a rarement vu aussi fake sur ces assemblages 3D.

On remarquera aussi quelques déformations ponctuelles de têtes qui parfois sembleront plus allongées que d'ordinaire (Anakin si tu nous entend ?)

Heureusement que les séquences dans l'espace redressent le niveau et se montrent presque hors de tous défauts !

Il y a des passages de hauteur 3D qui se montrent également réussis. Par contre le flou sur les arrière-plan, présent abondamment sur la pellicule 2D d'origine, donne ici un rendu 3D parfois choquant sur les arrière-plans, des plans rapprochés, mais hélas sur beaucoup de semi-larges ! C'est parfois vraiment immonde sur le rendu 3D !

Mais une séquence se montre culte dans le tas, et non des moindres, celle très attendue des Podracers ! Et là miracle, la profondeur de champ dans la vallée est magique, le vaisseau très bien détaché, et pour une rare fois, les détourages autour d'Anakin se montrent précis et réussis. Une séquence qu'on avale d'une traite !

Au final une conversion avec un degré d'hétérogénéité assez hallucinant, la fête à neuneu en matière de déformations, et effets artificiels et truqués, au milieu de rares séquences très réussies qui dénotent complétement !


1.
2.
3.
4.

mardi, mars 31, 2015


.