Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !




Follow us on Facebook

(FAKE) Review Star Wars Blu-ray 3d : Episode I La Menace Fantôme 3D / Conclusion & Bilan 3D


1.
2.
3.
4.


CONCLUSION 3D :

Note
3,6/5
Bilan 3D :
Non vous ne rêvez pas : un événement unique vient de se jouer dans la planète 3D sur la fin du premier trimestre : Star Wars Episode 1 en 3D... oui ! Prévu initialement en 2012, disponible en préco sur de nombreux sites US, les mauvais retours liés à la version cinéma avaient conduit l'éditeur à mettre en standby la release de cette version finie, dont le master était prêt à être gravé pour être livré partout dans le monde. Et depuis black-out complet. Pourtant depuis l'été 2014, une source officieuse nous avait appris qu'une nouvelle conversion avait été amorcée, en essayant de corriger pas à pas une partie de la liste des nombreuses anomalies constatées à l'époque dans la version Cinéma 3D. A priori Disney aurait peut-être pris le taureau par les cornes, et subissant la pression d'une future merveille technologique 3D avec le nouveau Star Wars 7 3D à venir en fin d'année made in J.J Abrams, ils ont tenté de sauver l'impossible, surtout que les conversions 3D de l'épisode 2 et 3 avaient déjà été mises au budget à l'époque. Et c'est sur une indiscrétion d'un site export US connu que nous avons découvert qu'il est subitement annoncé pour fin avril aux US 2015, et même si le lien a été retiré depuis 3 jours, la version russe, elle, vient d'être lâchée dans la nature dans certains magasins russes chanceux. Qu'il s'agisse d'un problème de communication ou de D1, peu importe car un de nos partenaires nous a ramenés ce jour en avion un exemplaire de ce Star Wars Epidode 1 en Blu-ray 3D ! Alors verdict ?

Pour être honnête, en ce qui concerne l'effet de profondeur 3D il y avait du boulot pour rectifier de mémoire tous les problèmes initiaux. Et pourtant il a de bonnes surprises sur certaines séquences. Commençons par le début : globalement toutes les séquences 100% numériques sont désormais avec un très bon rendu 3D et une très belle profondeur 3D. Toutes les séquences majoritairement réelles, avec un max d'éléments physiques et personnages réels demeurent toujours ratés ! En gros le numérique fait des miracles sur ce qui était déjà numérique à la source, et gagne vraiment en dimensionnalité et en relief 3D dans cette version. Ainsi les séquences dans l'espace, ou d'action au sol ou sur fond de toile verte, montrent souvent une belle profondeur 3D. Les volume 3D sur les robots et autre Jar Jar sont très réussis. Par contre, en ce qui concerne les détourages des personnages humaines, c'est toujours un peu catastrophique, pas tout le temps, mais dans l'ensemble ça pique un peu les yeux. C'est surtout sur les premiers plans que les distances d'affichages entre le personnage  1 et le personnage 2 semblent vraiment fake et artificielles : on ne retrouve plus les espaces normaux de la version 2D. La pire configuration étant le mélange à outrance d'éléments CGI 100% numériques avec des personnages réels : si déjà à l'époque en 2D, le rendu 3D lisse de Jar Jar sautait comme un un nez au milieu de la figure, attendez vous à bien pire avec le passage à cette 3D d'acrobate faite sans filet ! Heureusement que les séquences dans l'espace sont réussies, et surtout, que la course Podrace devient désormais culte : profondeur de champ horizontale de malade, détachement optimal, et curiosité, détourage parfait du petit Anakin dans son vaisseau. Enfin n’espérez pas que le flou initial 2D ait disparu : il est toujours là, et bien plus visible qu'avant par la magie de cette conversion !

C'est sur les jaillissements que cette nouvelle release 3D a fait un bond en avant ! En effet conscient que la tâche serait délicate voire impossible pour gommer et virer en postprod toutes les anomalies, déformations, et problèmes d'intégration sur la profondeur 3D, le studio en charge de retoucher à cette conversion s'est dit qu'il serait plus facile d'ajouter plus de jaillissement. C'est chose faite : il suffit de forcer sur les parallaxes pour déplacer le référentiel en débordements et hop, vous avez maintenant en permanence du débordements et jaillissements permanents à 1m hors du mur, de têtes, bustes, décors... ce qui est très bien. Par contre l'abondance de plans rapprochés multiplient les windows conflicts, et là c'est pas bon car cela donne souvent mal au crâne ! Mais ne gâchons pas notre plaisir, car de nouveau c'est la course de podracers qui se montre transfigurée et culte, avec un vaisseau au milieu de la pièce pendant plusieurs minutes, des câbles qui se baladent jusqu'au canapé...Top ! Une autre séquence profite des jaillissements bien sûr, celle du combat final avec des sabres lasers qui viennent se balader en jaillissement dans la pièce. Ajoutez enfin pas mal d'effets de projections ajoutés maladroitement en postprod, en superposition aux SFX 2D originaux et le tour est joué ! Par contre mécaniquement, ce que l'on a gagné en débordements, on l'a perdu en profondeur 3D !


Au final Star Wars 1 3D a eu raison de repartir au garage quelques temps, pour bénéficier d'un petit relifting, certes, toujours insuffisant, mais qui délivre maintenant pour ses fans quelques séquences cultes, perdues au milieu d'une pellicule bourrée d'artefacts, de déformations de perspectives, et mariages très malheureux entre les éléments 100% numériques et ceux 100% réels. Espérons que pour l'épisode 2, ces problèmes d'intégrations soient mieux gérés en postprod, il suffirait certainement de faire appel au studio leader sur le marché des conversions StereoD pour faire des miracles sur cette franchise. Que dire pour finir ? Un film avec un rendu 3D fake, des personnages fake, une jaquette fake, des pays fake, tout ceci nous semble quand même un peu surjoué, inespéré, voire même inventé ! De là à dire que ce test 3D c'est du vent, il n'y a qu'un pas, que vous franchirez certainement pour nous, puisqu'il s'agit d'un faux test 3D Halluciner... de 1er Avril 2015 ! Enjoy !
Franck L.

Les points forts (+)
    • Une profondeur 3D satisfaisante sur la durée
    • Les plans larges avec décors numérique qui proposent une très belle profondeur 3D
    • Beaucoup de débordements 3D et jaillissements permanents de 50 cm à 1m50 hors du mur
    • Les séquences de combat cultes avec des sabres laser qui sortent de 3m hors de l'écran
    • La séquence de Podrace culte : profondeur exceptionnelle et jaillissements permanents intenses
    • De nombreux effets de projection : effets d'étincelles ou débris lors des collisions ou chocs
    • Toutes les séquences 100% numériques qui se montrent bonnes en 3D
    • Tout ça c'est du flan !

Les points faibles (-)
    •  50% du film avec une profondeur qui connait de grosses variations d'intensité
    • L'effet de profondeur 3D mauvais sur tous les décors réels
    • Trop de flou sur les plans semi-larges et rapprochés
    • Une grande partie des premiers plans avec un effet artificiel et truqué dès que ce sont des vrais personnages mis en avant (spatialisation 3D fausse)
    • Les éléments 100% réels (vrais personnages) qui s'intègrent très mal aux décors et personnages 100% numériques (Jar Jar etc...)




1.
2.
3.
4.


mardi, mars 31, 2015


3 Comments:

  • At 11:16 AM, Anonymous Anonyme said…

    mortel ce test du 1er avril :)
    FAB

     
  • At 11:31 AM, Anonymous Anonyme said…

    Vous avez fait les choses en grand pour ce jour spécial ! Un grand bravo c'était excellent ^^

     
  • At 11:36 AM, Anonymous Anonyme said…

    Je comprends pas il est vraiment sorti Episode 1 en Blu-ray 3D ??? - Ludo

     

Enregistrer un commentaire

<< Home

.