Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !



Follow us on Facebook

Test Banshee Chapter Blu-ray 3D / Jaillissements 3D


1.
2.
3.
4.


JAILLISSEMENTS 3D :

Note
4,3/5
Jaillissements :  
Après l'analyse sur l'effet de profondeur 3D, on se focalise désormais sur la palette des jaillissements 3D.

Si on s'arrache les cheveux avec l'anomalie récurrente qui vient dégrader le plaisir de profiter de l'intensité de la profondeur 3D, en ce qui concerne les jaillissements c'est le carton plein sur un type d'effets 3D.

Et cela saute aux yeux dès les premières minutes du film : les jaillissements permanents qui sont débridés à 100%.

On ne vous cache pas qu'on adore cela à la rédaction, permettant de découvrir des gammes stéréoscopiques souvent incroyables et qui sortent de l'ordinaire.

Alors oui dans Banshee Chapter, cela sort fortement du mur et c'est une excellente nouvelle ! En effet, on oublie le mot débordement, et on retient uniquement celui de jaillissements permanents souvent violents à plus de 2m hors du mur !

Ainsi sur une grande partie du film, on a les protagonistes qui voient leurs bustes affichés carrément au milieu de la pièce ! Certes les windows conflicts sont présents également, mais dans une moindre mesure grâce au format royal en 1.78. De plus dans ce genre de film cela passe plutôt très bien.

Idem pour les décors, avec des bureaux, meubles, étagères, rambardes et autres qui viennent s'étirer à plus de 2m hors du mur.

Dans les séquences extrêmes, on a même mesuré des sorties de plus de 2m50, comme par exemple les plans fixes extérieurs sur la voiture, avec tout l'habitacle qui vient remplir une partie de la pièce en jaillissement permanent presque comme dans un IMAX Avions de Légendes 3D.

Une autre séquence réussie montre le bras et la torche en jaillissement permanent en train d'éclairer l'herbe de l'extérieur en vue subjective.

Même les vues à la 3e personne sont tellement bien cadrées, qu'elles donneraient l'impression de jouer à un jeu vidéo en 3D comme Resident Evil Révelations 3D Vision, avec l'héroïne qui tient sa lampe torche dans les airs.

Il faut d'ailleurs préciser que la tension est énorme dans ce film, l'horreur psychologique bien présente en permanence, et le fait de créer cette proximité entre les décors, les événements, les personnages, et le canapé (via les jaillissements permanents), permet une rencontre forte entre le spectateur et la narration, ce qui engendre une immersion souvent exceptionnelle, surtout lors de jump-scares d'anthologie.

Sinon on regrette l'absence d'effets de projections, ainsi que la non utilisation des jaillissements permanents de particules de type brumes, eau etc... cela aurait bien parachevé cette gamme puissante de jaillissements de bustes et décors.

Au final, une gamme très réussie, simple dans sa mise en scène, mais qui décuple l'immersion et le sentiment de danger permanent qui rode dans la pièce, surtout pour les visionnages nocturnes !



1.
2.
3.
4.

lundi, mars 02, 2015


.