Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !



Follow us on Facebook

Test The 7th Dwarf Blu-ray 3D / Conclusion & Bilan 3D


1.
2.
3.
4.


CONCLUSION 3D :

Note
4,5/5
Bilan 3D :
Der 7bte Zwerg 3D, alias le 7e nain 3D Blu-ray 3D, est encore typiquement le genre de contenus qui aurait pu passer inaperçu : disponible seulement en Allemagne (un facteur risque en soi), cette petite production éditée par Universal passe l'épreuve du test 3D haut la main, et se permet même de donner une leçon de profondeur 3D à la majorité des films d'animations à forte notoriété sortis en ce début d'année en Blu-ray 3D en France ! C'est parti pour notre test 3D résumé de cette nouvelle réinterprétation de la légende de Blanche-Neige et les 7 Nains (aka Rose dans cette nouvelle adaptation).

On y trouve tout d'abord une très belle profondeur 3D, puissante et régulière sur tous les types d'environnements et sur tous les types de plans. Même dans l'obscurité celle-ci parvient encore à tirer son épingle du jeu, ce qui est remarquable. Mieux encore est le détachement 3D, souvent exceptionnel entre les éléments ! On pense en premier lieu au détachement 3D d'exception entre les feuillages 3D dans les séquences de végétation, et les profondeurs de champ insondables dans les plans situés dans les clairières, avec une infinité de couches de calques de végétation parfaitement spatialisées ! Top démo et respect ! Idem avec le rendu 3D de ces 7 nains qui nous donnent souvent l'impression d'être devant des vraies figurines affichées devant nous en 3D, signe du réalisme des volumes 3D et du détachement 3D restitués. Sur la suite du film, la profondeur reste en général très bonne, avec parfois même de superbes séquences de glisse ou de chute libre. Rares sont les séquences un peu plates, et même le flou sait faire profil bas sur la durée ! 

En ce qui concerne les jaillissements, c'est également une bonne surprise car il y a un très grand nombre de débordements et de jaillissements permanents d'objets ou d’éléments de décors à 1m-1m50 hors de l'écran. Mieux le film joue parfois la carte de la démonstration ponctuelle, avec des projections réussies de nains vers la caméra (scènes d'action ou de toboggans), un gâteau qui part en mille morceaux au milieu de la pièce, une sorcière qui affiche ces bras ou ses mains à 2m50 voire 3m hors de l'écran à plusieurs reprises, un dragon baladeur hors du cadre... Idem on notera une séquence culte de jaillissement permanent de flocons jusqu'au canapé, avec une intensité de sortie d'écran et un nombre de particules flottant dans la pièce vraiment exceptionnels ! le film se finira avec quelques sorties plus ou moins variées en intensité pour accompagner la narration.


Au final en voilà une belle surprise : ce 7e nain peut même s'enorgueillir de réussir à imiter de manière séquentielle un rendu 3D digne d'un Disney : une très belle profondeur 3D, des volumes 3D super convaincants, un détachement 3D coupé au couteau qui rappelle souvent celui de Raiponce 3D, et une petite gamme de jaillissements variée très bien intégrée qui fait bien son boulot, même si on en aurait voulu encore plus ! Un rendu de profondeur global qui surpasse celui de films d'animations récents, comme Les Boxtrolls 3D ou La Légende de Manolo 3D, et même le dernier gros titre Astérix le Domaine des Dieux 3D ! Pas très glorieux pour ces derniers ! Une version moderne des 7 nains à réserver néanmoins à une audience jeune !
Franck L.

Les points forts (+)
    • Une profondeur 3D très bonne sur la durée
    • Un détachement 3D souvent incroyable entre les nains et les décors
    • Le détachement exceptionnel dans les feuillages 3D
    • De jolies séquences de chute libre
    • Très peu de flou sur les arrière-plans
    • Beaucoup de débordements et jaillissements permanents de bustes, objets ou décors à 1m50-2m hors de l'écran
    • Des effets de projection très réussis (nains, gâteau, objets, filin, sorts de magie...)
    • Quelques jaillissements permanents très intenses (bras, mains de la sorcière à plus de 3m...)
    • la séquence culte de jaillissement permanent de flocons à plus de 3m
    • Le format royal en 1.85

Les points faibles (-)
    • Quelques artefacts visuels qui se baladent
    • La profondeur 3D parfois un peu en retrait sur certains plans dans l'obscurité
    • Séquence de neige trop courte
    • Un peu de flou sur quelques plans rapprochés




1.
2.
3.
4.


mercredi, mars 25, 2015


.