Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !




Follow us on Facebook

Meilleurs Blu-ray 3D sortis en février 2015 : 1er




1er : FASCINATING INDIA 3D





Note
4,5/5
Bilan 3D :  
Nouveau documentaire 3D testé en ce début d'année 2015, Fascinating India 3D Blu-ray 3D se propose de célébrer la beauté et l'architecture atypiques de l'Inde. L'aventure visuelle possède tous les matériaux initiaux requis pour réussir son pari. Nous allons voir maintenant si le tournage de plusieurs mois dans le nord du sous-continent est justifié et si le rendu 3D en vaut la chandelle niveau profondeur 3D et/ou jaillissements 3D

La première bonne pioche concerne le registre de la profondeur 3D : en effet la captation en 3D native permet de livrer un rendu 3D qui flirte souvent avec la qualité des documentaires 3D IMAX, le format en sus également car on profite aussi d'un excellent 1.78. Au programme, sur les plans larges en extérieur (devant les différents palais ou temples) ou en intérieur (dans les différents lieux sacrés), la profondeur 3D est à minima très bonne, voire même majoritairement excellente : la spatialisation 3D est puissante et dégage tout le volume 3D attendu. Le détachement 3D est également au rendez-vous avec une très bonne séparation entre les décors et les personnes. Tout est parfait ? Presque ! Car au milieu des ces séquences naturelles et jouissives se sont glissées des aberrations techniques : des séquences 2D très mal converties en 3D. Dans ces quelques plans horribles qui jouent les maillons faibles, on trouve souvent des plans panoramiques avec des détourages d'arbres en premier-plan purement défectueux, avec de jolis artefacts 3D à la clé. Heureusement que sur 95% du documentaire, on profite du rendu de qualité 3D native !

Quid des jaillissements ? Si par nature, on ne s'attend pas à grand chose sur un documentaire contemplatif en environnements terrestres, il faut avouer que la surprise est totale dans ce contenu sur le registre ! En effet, la production a joué à fond, et autant que possible, la carte des jaillissements de décors et autres éléments d'environnements ! Au programme de nombreux jaillissements d'éléments décors à 2m hors du mur, des séquences énormes comme des vaches sacrées ou chiens errants affichés au milieu de la pièce, mais le clou du spectacle est assuré par les nombreuses séquences dans les souks au milieu de la foule ! Dans celles-ci, au diable les windows conflicts, et cap vers des jaillissements permanents no limit avec des passants et autres scooters qui traversent littéralement toute la pièce jusqu'au canapé ! Génial pour l'immersion ! Même verdict bluffant lors du dernier chapitre au bord du Gange avec un grand nombre de fidèles croisés un peu partout dans la salle ! Ajoutez à cela une profusion d'effets de lens-flares et rayons lumineux qui viennent aveugler en direct le spectateur, puis une séquence culte de pluie avec des coulures d'eau qui tombent directement sur les pieds !


Au final un contenu 3D hautement positif et démonstratif, et qui manifeste une grande générosité en terme de gammes 3D (profondeur et jaillissements permanents). Mais avec un prix à payer : être capable de passer toutes les 3 minutes sur un plan furtif 2D converti en 3D qui pique un peu les yeux avec des détourages grossiers et artefacts visuels importants à la clé. Ces séquences ignobles mises de côté (moins de 5% du film), on a pourtant là un joli top démo qui assure le spectacle et réussit à transporter immédiatement en Inde sans bouger du canapé, synonyme de mission réussie. Une plus grande homogénéité dans les rendus 3D est appelée pour la prochaine production du réalisateur Simon Busch afin de nous épargner de jouer presque en permanence à "trouver l'intrus" ! Heureusement que l'on retient en fin de visionnage un nombre important de plans au rendu 3D saisissant et parfois même culte !
Franck L.

Les points forts (+)
    • Une profondeur 3D très bonne dans l'ensemble
    • La profondeur 3D très efficace même sur les plans semi-larges
    • Beaucoup de débordements d'écrans
    • De nombreux jaillissements permanents intenses d'éléments de décors, animaux, ou foule (souks) au milieu de la pièce
    • Des effets de lens-flares et rayons lumineux extrêmes (projetés jusqu'au canapé)
    • La palette colorimétrique superbe
    • Les effets de pluie matérialisés jusqu'au canapé (coulures d'eau extrêmes)
    • Les fumées volumétriques parfois à 2m hors du mur
    • Le format royal en 1.78

Les points faibles (-)
    • Quelques plans rapprochés un peu plats (profondeur 3D en baisse)
    • L'intégration de plans convertis en 3D
    • Le rendu 3D catastrophique des rares séquences fixes 2D converties en 3D (détourages grotesques et artefacts visuels sur les contours)
    • Quelques artefacts lumineux



1.
2.
3.
4.


jeudi, mars 12, 2015


.