Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !



Follow us on Facebook

Test Fascinating India Blu-ray 3D / Image & Profondeur 3D


1.
2.
3.
4.


PROFONDEUR 3D :

Note
4,4/5
Profondeur :  
Le premier constat commence par les qualités plastiques de l'image : la palette colorimétrique est excellente, les noirs et contrastes sont très bons, et la luminosité parfaitement gérée.

On se penche maintenant sur l'effet de profondeur 3D. En préambule il faut déjà savoir que le voyage proposé dans ce documentaire 3D est de toute beauté !

Premier contact et premier plaisir sur la profondeur 3D : la captation se montre excellente, et les premiers plans larges se montrent immédiatement impactants.

La poursuite du visionnage permet de statuer sur la qualité de cette profondeur 3D sur la durée. Sur 95% du film, on peut jouir d'une captation en 3D native premium, avec une spatialisation 3D forte et ultra naturelle.

Les plans larges et panoramiques dégagent un volume puissant, les visites dans les palais et autres lieux religieux dégagent une spatialisation 3D excellente, avec un détachement très efficace.

Plans intérieurs ou extérieurs, de jour et parfois de nuit, on se retrouve vraiment transporté en Inde avec une profondeur 3D puissante et naturelle.

Il n'y a vraiment que quelques plans zoomés sur des sculptures qui peuvent se révéler un peu plats en terme de relief.

Tout serait parfait si une petite aberration technique ne s'était pas glissée furtivement dans la pellicule : des plans fixes larges convertis en 3D, avec un rendu 3D catastrophique.

C'est complètement déstabilisant, car d'un côté on a des caméras 3D qui ont capté l'essentiel du film avec une très belle 3D native, et de l'autre la production a glissé quelques plans larges captés à l'origine en 2D, et convertis en 3D "avec les pieds" si vous nous passez l'expression.

Pourquoi ? les détourages de ces rares séquences sont grotesques et loupés : dans ces fameux plans, on trouve presque tout le temps des plans larges avec horizon dégagé, et des premiers plans avec des arbres (branches et feuillages) très mal détourés, qui engendrent un effet de halo désynchronisé sur les contours.

C'est stupide d'avoir conservé ces quelques rares plans sur le montage, car sur 90% du film, on est dans le top démo sur la profondeur 3D.

En effet que ce soient les lieux ouverts ou fermés, les souks ou les berges du fleuve, l'immersion est garantie et le plaisir garanti !

Mentions spéciales d'ailleurs pour les rues étroites des souks qui semblent s'étendre à perte de vue !

Idem lors des bains de foule spirituels au bord du Gange, avec une spatialisation 3D troublante de réalisme, et ce malgré la brume environnante qui s'affiche parfois !

Au final un rendu 3D globalement très bon, voire même excellent, entaché par quelques plans fixes défaillants et mal convertis.


1.
2.
3.
4.

lundi, février 02, 2015


.