Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !




Follow us on Facebook

Test Haunted Castle 3D / Jaillissements 3D


1.
2.
3.
4.


JAILLISSEMENTS 3D :

Note
5/5
Jaillissements :  
Après l'analyse sur l'effet de profondeur 3D, on se focalise désormais sur la palette des jaillissements 3D.

Alors pour être honnête, ce registre est véritablement la révélation de ce Haunted Castle 3D !

Ayant par essence la vocation a être uniquement un film d'animation de type manège / attraction pour certaines salles IMAX, ce film pose la barre très haut en terme de jaillissements.

Mais on n'en attendait pas moins du studio à l'origine des Samy 3D, nWave Pictures. Et ce que l'on attend le plus dans une telle attraction, ce sont les jaillissements : et bien le registre est pleinement opérationnel, parfaitement intercalé à intervalles réguliers pendant tout le film !

Autant le dire, on a une avalanche de séquences top démo en environnements terrestres qui rappelleront parfois aux connaisseurs ce que l'on trouvait plus récemment dans le Manoir Magique 3D, la dernière réalisation du même studio nWave.

C'est d'ailleurs excellent de retrouver tout l'ADN du Manoir Magique 3D 15 ans en arrière, et de retrouver souvent les mêmes plans démonstratifs ou jaillissements permanents cultes !

Et cela commence fort, très fort dès les premières minutes  avec une séquence culte, certainement la plus impressionnante du genre à date tant le cadrage et la mise en scènes sont énormes : une séquence dans la forêt avec des dizaines de branches d'arbres qui rentrent dans la pièce et qui sortent de plus de 3m hors du mur, complétement cadrés en jaillissement permanent !

On avait déjà vu de nombreuses séquences dans le genre dans les top films 3D avec des décors qui sortent du mur, mais jamais avec cette intensité (plus de 3m hors du mur !!!).

Juste après, on assiste à une séquence culte d'une invasion de chauve-souris qui traversent la pièce en jaillissement : top !

On rentre ensuite dans le manoir, et on admire des plans de hauteur en plongée, avec une gargouille murale qui s'affiche, elle aussi à plus de 3m hors du mur en bordure droite !

Oui c'est un peu le leitmotiv dans ce film d'attraction : quand cela sort, cela sort beaucoup, et de 3 mètres en général !

Enchainent ensuite des armures médiévales 'habitées' qui nous menacent avec leurs lances qui viennent menacer le canapé.

Plus tard, ce sont des instruments de musique qui volent par enchantement à plus de 2m50 hors du mur pendant de longues secondes !

Autant dire qu'à minima il y a toujours la scène qui est étirée à plus de 1m50 hors du mur : on pense d'ailleurs au sol des décors qui s'avance toujours très généreusement dans la pièce.

Une jolie scène contemplative s'affiche avec une apparition d'une femme digitalisée à 1m50 hors de l'écran qui chante pendant plusieurs minutes.

On avance le film et on tombe sur un des plus belles séquences de jaillissements de l'histoire en jaillissements terrestres : des spectres qui virevoltent dans la salle en profondeur, puis qui viennent nous attaquer directement en jaillissement permanent à ... 3m50 hors de l'écran ! Culte !

Déjà leur rendu 3D est excellent (même pour un film d'animation vieux de 15 ans), et on se retrouve littéralement avalé comme le crabe dans Samy 3D qui venait nous toucher.

On découvre ensuite une séquence avec des démons positionnés prêts d'une cheminée, qui avancent progressivement et rentrent dans la pièce, pour nous menacer directement à plus de 2m hors de l'écran ! Saisissant !

On aussi adoré le passage où l'on traverse des voilages qui bougent avec le vent qui souffle : ceux-ci se balancent jusqu'au milieu de la pièce, et on pencherait presque la tête pour découvrir l'immense couloir juste derrière !

On a aussi pas mal de séquences de destruction avec des effets de projections de matière sur le canapé.

Une autre séquence énorme, avec un petit ange démoniaque et métallique, qui vient nous titiller en volant  d'un peu trop prêt en jaillissement permanent (encore environ 3m) !

Séquence délirante d'ailleurs, on se retrouve à un moment devant un concert de guitares électriques joué par des fantômes, avec en arrière-plan une boule de démolition de chantier : évidemment cette boule va tout détruire, et on va se prendre progressivement l'intégralité des objets et décors de la scène en effet de projection sur la figure !

Une autre séquence amusante met en scène des trompètes, cornes de brumes et autres tubes allongés qui rentrent de 2m50 / 3m dans la pièce en jaillissement permanent !

Dans la partie pure ride, on a parfois sur les rails des objets qu'on traverse furtivement avec un bon réalisme !

Enfin le final du manège s'opère avec des destructions et explosions massives du manoir et des centaines d'effets de projections et débris vers la caméra.

Pourtant une ultime séquence culte finale viendra se mettre en scène pendant le long générique de fin (plusieurs minutes), avec le retour de notre petit ange diabolique, qui flotte et évolue pendant plusieurs minutes au milieu de la pièce (voire à 3m).

Au final, on finit échec et mat avec ce contenu extra-terrestre qui nous apporte une palette de jaillissement délirante pendant 38 minutes, avec un festival de jaillissements permanents à 3m hors de l'écran. Pourquoi n'y a-t-il pas d'autres contenus de ce genre sur le marché ? Allez on se bouge, que diable !



1.
2.
3.
4.

vendredi, février 27, 2015


.