Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !



Follow us on Facebook

Meilleurs Blu-ray 3D sortis en janvier 2015 : 3e




3ème : HERCULE 3D





Note
3,8/5
Bilan 3D :
Après le très bon La Légende d'Hercule 3D sorti en Blu-ray 3D il y a quelques mois, voici encore un film 3D qui traite du même thème, avec notre ami Dwayne Johnson aux premiers rangs. S'agissant cette fois-ci d'une conversion 3D, nous sommes passés successivement par 2 états lors de notre évaluation 3D. Le premier stade fut issu des 5 premières minutes d'introduction, où là clairement, le film donne dans le top démo 3D. Après ces récits de combats épiques sur Hercule, on a pensé immédiatement à du 5/5 en rendu 3D et on s'est mis à espérer continuer sur le même trend pour la suite. Certaines nuisances importantes sont venues ensuite troubler l'intensité de le profondeur 3D, et on a ensuite connu le doute quant à la note finale que l'on allait attribuer au global.

En effet le film est assez déconcertant en la matière, car il a la faculté à nous coller 10 secondes de plans larges, panoramiques, ou même des plans semi-larges, littéralement top démo en terme de profondeur 3D et de détachement 3D, (avec un rendu 3D digne d'une 3D native), pour nous balancer ensuite dans la tronche des plans bâclés, qui sont au choix, soit bouffés par le flou sur les arrière-plans, soit (pire), sans flou sur les arrière-plans mais complétement plats sur l'arrière-plan, comme si le studio avait oublié de convertir quelques éléments. Fâcheux ! Ainsi c'est l'amplitude d'intensité sur la profondeur 3D qui pourra choquer le puriste, même si l'expérience reste ultra positive, grâce justement à ces plans réguliers qui reviennent à la charge pour tabasser en terme de spatialisation 3D.

Pour les jaillissements, le rendu 3D est bien plus régulier et plus qu'honorable, puisque le film s'amuse souvent à libérer la gamme des sorties d'écrans, avec notamment de nombreux débordements et jaillissements permanents de bustes, objets ou éléments de décors hors du mur. Par contre bonjour les windows conflicts à cause du format 2.40, et surtout d'un manque d'optimisation lors des prises de vues. On ne va pas quand-même bouder son plaisir, surtout lorsque l'on tombe sur de nombreuses séquences top démo comme les effets de projections de flèches qui viennent nous empaler littéralement ou traverser la pièce dans l'autre sens via du jaillissement arrière souvent bluffant. Quelques jaillissements très marqués auront aussi retenu notre attention, comme ce chien loup qui vient nous sauter dessus sur le canapé, ou des armes ou flèches pointées à plus de 2m50 hors du mur de manière statique.

Au final un film avec un rendu 3D globalement divertissant et réussi à 2 doigts de décrocher un 4/5 en note globale 3D, qui sait parfois faire plaisir sur la profondeur 3D et parvient en revanche régulièrement à mettre en scène des débordements ++/jaillissements permanents réjouissants de bustes, armes et éléments de décors, mais qui cache en son sein de nombreuses variations d'intensité ou baisses de régime. Il n'aura pas réussi à remplacer dans nos cœurs La Légende d'Hercule 3D qui délivre à nos yeux une gamme 3D plus constante et plus prononcée dans le temps sur ses 2 composantes !
Franck L.

Les points forts (+)
    • Une profondeur 3D globalement satisfaisante sur la durée
    • 30% des plans qui arborent une profondeur 3D avec une intensité excellente
    • De nombreux débordements d'écrans et jaillissements réguliers d’éléments ou personnages à plus de 1m-1m50 hors du mur (buste, décors, épées, flèches …)
    • Les effets de projections cultes de flèches vers le canapé ou en jaillissement arrière qui traversent la pièce dans l'autre sens
    • De rares jaillissements permanents de particules (braise...)
    • Quelques rares jaillissements énormes (loup qui saute sur le canapé, flèche qui sort de plus de 2m50...)

Les points faibles (-)
    • 50% du film avec une profondeur 3D plutôt décevante
    • Trop de variations d'intensité sur la profondeur 3D d'un plan à l'autre
    • Manque des jaillissements permanents plus prononcés sur certains passages, et mieux répartis sur l'ensemble du film
    • Le format 2.40 qui multiplie les windows conflicts sur les débordements / jaillissements permanents



1.
2.
3.
4.


mercredi, février 18, 2015


.