Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !



Follow us on Facebook

Test Hercule 3D Blu-ray 3D / Image & Profondeur 3D


1.
2.
3.
4.


PROFONDEUR 3D :

Note
3,7/5
Profondeur :  
Le premier constat commence par les qualités plastiques de l'image : la palette colorimétrique est bonne, les noirs et contrastes très bons, et la luminosité très bien gérée !

On s'attaque ensuite à décrire l'effet de profondeur 3D dans le film. L'analyse de ce registre se montre un peu déconcertante dans le temps.

En effet les 5 premières minutes relatent les exploits historiques du demi-dieu et sont littéralement top démo au niveau de la profondeur 3D : les distances d'affichages pour les arrière-plans sont vraiment énormes, et les plans larges se révèlent incroyables.

Une fois cette petite introduction passée, on découvre un film d'une grande hétérogénéité sur le sujet  : même si on peut s'accorder sur le fait que la profondeur est très agréable dans l'ensemble, elle a un niveau d'intensité qui varie en permanence, ce qui peut rebuter un petit peu.

En effet tantôt on peut avoir des panoramiques top démo, des plans semi-larges avec un détachement extrême et un effet de profondeur admirable, tantôt on a aussi tout ce que l'on déteste retrouver dans un film 3D : des plans sans profondeur 3D et des plans bourrés de flou.

En gros on retrouve 2 principaux griefs dans le film : en premier lieu c'est comme si le production avait oublié de traiter certains plans de-ci de-là, et sur ceux-ci, en dépit de l'absence de flou sur les arrière-plans, la profondeur 3D est aux abonnés absents.

En parallèle on trouve une bonne dose de flou sur les plans rapprochés et semi-larges, qui de manière classique annule ponctuellement toute dimensionnalité.

Dommage que ces variations soient bien trop visibles, car le fait de côtoyer pendant quelques secondes l'excellence, ne pardonne pas lorsqu'on retombe juste après dans des séquences vraiment raplapla : l'amplitude est un peu trop marquée à notre goût.




1.
2.
3.
4.

mercredi, octobre 29, 2014


.