Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !




Follow us on Facebook

Meilleurs Blu-ray 3D sortis en octobre 2014 : 1er




1er : M. PEABODY ET SHERMAN 3D





Note
5/5
Bilan 3D :
La première curiosité sur ce nouveau dessin animé 3D est double : les deux personnages principaux, le chien prodige et le petit garçon de compagnie, sont adaptés d'un dessin animé des années 60 diffusé dans le show télévisé Rocky and Bullwinkle Show. La deuxième renvoie au réalisateur en lui même, qui n'est autre que celui qui nous a livré Le Roi Lion, Rob Minkoff. S'ajoute ensuite à ce préambule, la découverte de chaque nouvelle production Dreamworks en 3D qui suscite immanquablement l'émotion pour une raison simple : les sociétés de production Pacific Data Images et DreamWorks Animation ont dans leurs gènes l'ADN du AAA en 3D, la recette magique qui permet une fois tous les ingrédients réunis d'engendrer un plat divin à déguster avec délectation. Il suffit de prendre Madagascar 3 3D, leur rejeton modèle, qui est à ce jour toujours un des 3 meilleurs dessins-animés 3D de l'histoire, pour comprendre l'enjeu qui se déroule dans ce M. Peabody et Sherman 3D. Il faut dire que la place est presque libre cette année et qu'il est encore possible de venir tenter de monter sur le podium, car seul un dessin-animé 3D en 2014 a réussi à gravir les marches pour rentrer dans ce top 3 des films d'animations 3D : Le Manoir Magique 3D. Et pour ôter tout suspense à vous qui nous lisez à l'instant, sachez que M. Peabody et Sherman 3D rentre de fait immédiatement dans les annales avec un rendu 3D à faire pâlir 90% des productions concurrentes, et vient titiller directement Le Manoir Magique 3D, en se positionnant d'emblée au niveau d'un Madagascar 3 3D ! C'est dire si la recette fonctionne bien ! Entre une profondeur 3D magique et insolente, qui dépasse régulièrement l'entendement sur les plans semi-larges et larges, avec une spatialisation extraordinaire lors des plans panoramiques ou vues de dessus (on pense à toutes les séquences de foules avec un détachement 3D ultime entre chaque personnage), un effet de hauteur 3D qui sait quand il le faut engendrer un effet de vertige puissant et réaliste, et une gamme de jaillissements complète et intense, il faudrait être soit borgne soit de mauvaise foi pour ne pas reconnaître l'évidence, et que l'on a affaire à un top démo 3D dans toute sa splendeur. Chacun des chapitres saura se montrer jouissif avec la palette complète de tous les effets 3D. Du 1er acte sur la Révolution Française avec des vues larges sur la foule à la profondeur délirante, des projections de gâteaux, des jaillissements d'eau dans les égouts de Paris, aux séquences de vortex temporels qui s'affichent autant en profondeur qu'en jaillissements latéraux dans la pièce, puis au chapitre en Egypte avec toujours une profondeur de démo, des jaillissements de mains et de lances à 3m hors du mur, en passant par le chapitre de Florence avec Léonard de Vinci et son aile volante à l'origine d'une superbe séquence de vol, et le chapitre de Troie avec cette séquence culte au bord de la falaise, puis ce final digne d'un Ghostbuster avec le chaos du continuum espace-temps et le déluge d'effets 3D naturels toujours parfaitement intégrés dans les angles et différents plans, on est dans le spectacle orgasmique ! Une parenthèse pour ceux qui s'empressent inexorablement de comparer chaque nouveau dessin-animé 3D à Samy 3D, on n'est pas du tout dans un registre comparable, comme d'habitude, puisque dans un environnement terrestre, mais sachez que les jaillissements permanents sont très nombreux et variés, tout comme les effets de projections (débris, poussières etc...avec une séquence culte lorsque une pierre semble nous atterrir directement sur la tête après une longue chute réaliste), et que tout s'intercale de manière magique à la narration (les déplacements dans la machine volante à voyager dans le temps sont à l'origine également de nombreux débordements / jaillissements avant puis arrière hors de l'écran). Que retenir principalement ? Qu'on a dans M. Peabody et Sherman 3D une nouvelle illustration d'une 3D top modèle prête à séduire tous les amateurs de 3D grâce à sa mise en scène 3D sophistiquée et toujours bien pensée, saupoudrée d'une pointe d'humour décapante qui fait souvent mouche grâce à ce concept de parodie historique susceptible de ravir toute la famille, et capable de maintenir un sourire gravé pendant toute la projection grâce à ses attributs techniques 3D ! Un sérieux candidat pour notre futur dossier des 20 meilleurs Blu-ray 3D de l'année 2014 ! Diable que le classement final va être de nouveau cornélien eu égard à toutes les perles 3D (films / dessins / docus) déjà consacrées en 2014 !
Franck L.

Les points forts (+)
    • Intensité de la 3D insolente sur le registre de la profondeur et du détachement
    • Profondeur de champ 3D verticale et horizontale exploitées au maximum
    • Pratiquement aucun flou sur les arrière-plans
    • Le détachement 3D incroyable lors des nombreuses séquences de foule massée (1789, Egypte, Troie, NYC...)
    • Un festival de débordements d'écrans et jaillissements réguliers d’éléments ou personnages à plus de 1m-1m50 hors du mur (buste, décors, soucoupe, feuilles, etc…)
    • De nombreux effets de projections (gâteaux, bouteilles, pierres, débris, flèches, objets...)
    • Quelques superbes effets de jaillissements permanents : à plusieurs reprises des mains tendues à 3m vers le spectateur, des lances ou armes pointées vers le canapé, la machine à voyager, les vortex temporels en jaillissements latéraux etc...)
    • Quelques effets météo au rendu 3D très réaliste (eau, neige, pluie, fumée…)
    • Le format quasi idéal de 1.85 pour profiter pleinement du spectacle

Les points faibles (-)
    • De très rares flous sur les arrières-plans (plans rapprochés)
    • Manque une grosse séquence sous l'eau pour compléter toute la gamme des jaillissements possibles
    • Envie de toujours plus de jaillissements tellement le spectacle est singulier et addictif


1.
2.
3.
4.


dimanche, novembre 02, 2014


.