Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !




Follow us on Facebook

Test Guillotines 3D Blu-ray 3D / Conclusion & Bilan 3D


1.
2.
3.
4.





Note
4/5
Bilan 3D :
Guillotines 3D vient confirmer une fois de plus, tout le bien que l'on pense des productions 3D asiatiques depuis quelques temps. Le réalisateur Andrew Lau ne viendra pas par contre marcher sur les plates-bandes des génies Tsui Hark et Ang Lee pour 2 raisons simples : la première renvoie à la nature de sa 3D, la deuxième concerne le rendu 3D de son film ! Ainsi en premier lieu Guillotines n'est pas une nouvelle production chinoise captée en 3D native, mais l'une des premières conversions premium à gros budget made in China. Andrew Lau a en effet choisi la société canadienne Vision Globale pour convertir en 3D son film capté à la source en 2D avec des  caméras digitales Arri Alexa (le budget confirmé pour cette conversion est US$3.45 million pour information). La 2e raison renvoie à la qualité intrinsèque de sa 3D, qui même si elle se montre de grande qualité, ne parviendra pas à aller chercher les mythiques Dragon Gate 3D et autres Young Detective Dee 3D. Cela n'empêche pas Guillotines 3D de constituer un spectacle 3D superbe par moment, avec par exemple des séquences en plans larges ou aériens qui savent parfois décoller la rétine, grâce à une profondeur de champ 3D délirante. Le détachement 3D se montre lui aussi efficace sur la durée. En ce qui concerne les plans rapprochés par contre, le constat est un peu plus mitigé, et les traditionnels flous sur les arrière-plans viendront dégrader ponctuellement la qualité de ce Guillotines 3D (on ne rappellera d'ailleurs jamais assez l'exceptionnelle caractéristique d'un Dragon Gate 3D qui s'affranchit des flous d'arrière-plans sur son intégralité) ! Pour les plans semi-larges, on aura un rendu 3D souvent de qualité. Par contre certaines imperfections viennent trahir ponctuellement la nature convertie 3D du film, avec par exemple certains détourages de personnages ou éléments de décors qui peuvent se montrer un peu approximatifs, occasionnant à quelques reprises un petit rendu artificiel sur une zone donnée de l'écran. Ces petits griefs sont plus facilement détectables sur les plans rapprochés que les panoramiques ! En ce qui concerne les jaillissements 3D, on tient là une superbe bonne pioche avec l'intégralité du package des effets possibles proposée sur la durée. Certes dans les séquences narratives, on se consolera juste avec un peu de débordements d'écran de bustes et décors, mais dès que l'action se met en branle, on a droit à un panel large et qualitatif de jaillissements permanents et d'effets de projection. Pendant les combats, les fameuses guillotines volantes (boomerangs décapiteurs) s'amusent à sortir régulièrement de l'écran, les armes de jets visent le spectateur, des projectiles sortent également de l'écran. Plus impressionnants encore demeurent les jaillissements permanents de particules, avec un spectacle souvent culte sur le sujet : des innombrables jaillissements d'étincelles lors des tirs, des jaillissements permanents de fumées volumétriques au milieu de la pièce, des projections de terre vers le spectateur lors des passages des chevaux à proximité de la caméra etc... le spectacle est magistral ! Enfin en ce qui concerne le film en lui-même, celui-ci souffle le chaud et le froid en fonction des items, avec une photographie flatteuse, des décors, costumes et guillotines volantes au design superbe, des séquences qui savent parfois créer une véritable émotion vis à vis de l'histoire, aux côtés d'autres plus confuses (flashbacks), ennuyeuses (dialogues) ou moins sophistiquées (certaines chorégraphies minimalistes).
Au final on regrettera uniquement ces séquences avec un rendu 3D un peu moins naturel qui écartent ce film de la note ultime (ainsi que ces abus classiques de flou sur les arrière-plans), car pour le reste c'est du ton bon, avec ce qu'il faut de scènes démonstratives pour la profondeur et les jaillissements !
Franck L.

Les points forts (+)
    • Un effet de profondeur 3D bon sur la durée et excellent sur les plans larges et panoramiques
    • De nombreux effets de projection d'éléments pendant les scènes d'action (guillotines, armes de jet, pics, objets etc...)
    • De nombreux effets de débordements 3D (bustes, éléments de décors...)
    • Des jaillissements permanents cultes de particules (étincelles, terre, fumées volumétriques au niveau du canapé...)

Les points faibles (-)
    • Quelques baisses ponctuelles sur l'intensité de la profondeur 3D
    •  De nombreux flous lors de plans rapprochés
    • Intensité un peu faible de certains débordements
    • Quelques séquences qui trahissent la nature post-convertie du film (détourages de personnages approximatifs, rendu artificiel sur des zones de l'image...)


1.
2.
3.
4.

samedi, juillet 12, 2014


0 Comments:

<< Home

.