Aller en haut Aller en bas

Tests Blu-ray 4K UHD & Blu-ray 3D Halluciner.fr Tests Blu-ray 3D - Blu-ray 4K Ultra HD Halluciner.fr




Follow us on Facebook

Test Guillotines 3D Blu-ray 3D / Jaillissements 3D


1.
2.
3.
4.





Note
4,2/5
Jaillissements : 
Concernant l'utilisation du registre des jaillissements, elle se montre rapidement généreuse dans le film.

Premier constat : l'intégration régulière de débordements et jaillissements permanents d'objets de décors hors de l'écran.

Il est assez fréquent que le cadrage d'un plan souligne une sortie d'écran bien précise sur un objet qui peut alors de retrouver à 1 mètre hors du mur (accompagné bien sûr de windows conflict).

C'est également le cas avec les bustes des personnages qui peuvent s'afficher régulièrement de 50 cm à 1 m hors de notre image. Ces effets 3D classiques permettent d'apporter un flux constant de petites sorties d'écran au fil de la narration.

En parallèle, le film vient nous surprendre littéralement sur les autres registres des effets de jaillissements !

En effet lors des scènes de combat, il est jouissif de pouvoir profiter d'un maximum d'effets de jaillissements permanents d'objets et d'effets de projection, comme les films d'action asiatiques 3D savent souvent si bien le faire !

L'arme originale et inédite de ce film, la guillotine volante, sorte de boomerang décapiteur, se retrouve théâtralisée d'une manière fulgurante à de nombreuses reprises avec des sorties d'écran furtives de plus de 2m.

Idem pour les armes de jets et autres qui sont régulièrement envoyées vers le spectateur pendant les affrontements.

Plus intense encore demeurent les jaillissements permanents de particules : le film exploite à merveille le registre et propose son lot de séquences cultes pour ravir les amateurs de 3D.

Tout d'abord dès le 1er acte on dispose d'un nombre incroyable de scènes avec des jaillissements permanents d'étincelles pendant les combats : autant dire qu'on en prend pour son grade, car on a mesuré des sorties d'écran de plus de 3m dans notre salle de test 3D dans ces moments.

En ce qui concerne la poussière et la terre, c'est aussi une démonstration culte qui nous est offerte avec lors des passages des chevaux à la charge prêt de la caméra, des quantités incroyables de terre qui sont jetées sur le canapé (dans l'esprit de la séquence analogue de Avatar 3D lorsque Jake court pour la 1ère fois avec son avatar en extérieur avec de la terre détachée par ses pieds, mais avec encore plus d'intensité).

De même on trouvera même des effets de jaillissements de fumées volumétriques qui s'affichent furtivement à plus de 2m50 (voir 3m) hors du mur !

Pour conclure on aura aussi quelques rares projections d'eau ou de sang vers l'objectif.

Au final les scènes d'action savent faire le spectacle en la matière, par opposition avec les séquences narratives où le registre des jaillissements sait se faire oublier de manière séquentielle.

1.
2.
3.
4.

samedi, juillet 12, 2014


.