Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !




Follow us on Facebook

Test La Reine des Neiges 3D Blu-ray 3D / Conclusion & Bilan 3D


1.
2.
3.
4.


CONCLUSION 3D :

Note
4,5/5
Bilan 3D :
Ce nouveau Disney, qui embrase les foules et évoque le retour tant attendu de la magie des Disney cultes d’antan, dispose en plus pour sa livrée 3D d'un rendu 3D solide sur la durée. Digne héritier d'un autre Disney 3D culte sur la profondeur 3D et le détachement 3D, Raiponce 3D, (film qui avait déjà su réenchanter les enfants de par son superbe scénario de princesse et son sens de l'humour), La Reine des Neiges 3D propose lui aussi une belle leçon de profondeur 3D sur les séquences extérieures lumineuses ou de jour. Touchant à de nombreuses reprises le 5/5, le film perd un demi point lorsqu'il bascule ensuite dans les environnements types de glace. Non pas la faute à l'intensité de la profondeur 3D codée à la source qui maintient son très bon niveau, mais plus traditionnellement au manque de luminosité qui nuit parfois à la visibilité et lisibilité sur les distances d'arrière-plans, ou les séparations entre les objets ou personnages. Cela ne signifie pas que certaines séquences gelées ne vous prendront pas par surprise, car certaines sont bluffantes, même de nuit : des plans panoramiques ou certaines vues en plongée / contre-plongées se montrent très réussis. Dans les défauts, on dira clairement que certains passages sont vraiment trop sombres et écrasent complétement l'effet 3D attendu. Heureusement que cela reste marginal, et que le film tire bien son épingle du jeu dans l'ensemble. Quid des jaillissements ? Discrets sur une partie du film car celui-ci n'use pratiquement pas de la gamme classique des débordements et jaillissements permanents de décors, personnages ou objets (exceptés un scie, un piolet etc...), et simplement cultes lorsqu'ils matérialisent avec brio tous les effets météo liés aux environnements. Et ils sont très nombreux tous ces passages cultes qui exploitent parfaitement les sorts de magie de glace d'un côté, et les environnements enneigés de l'autre. Il suffit de jouir d'une séquence de tempête littérale de neige qui souffle en direction du canapé pour ressentir une immersion démente et crier au génie. Lors de nombreuses autres, on aura aussi des flocons qui flottent partout dans la pièce. Pour rappel, les effets de jaillissements permanents de particules sont le Graal des jaillissements, ceux que l'on doit rechercher en priorité car étant les seuls pouvoir étendre immédiatement et durablement la scène et l'environnement dans la pièce de projection (eau, pluie, neige, fumée, braise typiquement). Le meilleur dessin animé 3D de 2013, Les Cinq Légendes 3D avait transcendé les effets de neige à plusieurs reprises pendant tout le film, La Reine des Neiges 3D reprend le flambeau avec la même maîtrise arrogante. On notera également de nombreux plans avec des projections de particules de neige dans les scènes d'action. On appréciera aussi quelques plans avec des jaillissements arrière de neige. Également à chaque sort de magie, on percevra des sorties d'écran sensibles et très artistiques. Au final ce nouveau Disney 3D échoue de peu à l'obtention de l'ultime 5e étoile, mais décroche haut la main un 4,5/5 au global. Il aurait suffit d'éclairer un peu plus les nombreux décors sombres du 2e acte, et/ou ajouter une gamme de jaillissements d'objets ou de personnages hors de l'écran entre 2 séquences de jaillissement permanent de glace, pour aller chercher la note ultime. Une 3D naturelle qui ne laisse pas de glace, assurément !
Franck L.

Les points forts (+)
    • Un effet de profondeur 3D et de détachement très bon au global
    • Quelques séquences avec une profondeur 3D excellente
    • Les séquences cultes d'effets météo avec du jaillissement permanent particules : flocons au milieu de la pièce, neige projetée en rafale jusqu'au canapé, jaillissement arrière de glace...
    • Quelques effets de projection de glace / neige pendant les scènes d'action
    • Des sorties d'écran très immersives et esthétiques lors des sorts de magie

Les points faibles (-)
    • La profondeur 3D qui se montre moins forte dans certains intérieurs
    • De rares flous sur certains arrière-plans
    • Les environnements sombres ou de nuit avec une profondeur et un détachement 3D qui chutent mécaniquement
    • Le gros manque de jaillissements de personnages ou d'objets sur la durée
    • Le format d'image castrateur



1.
2.
3.
4.

lundi, mars 17, 2014


.