Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !




Follow us on Facebook

Test 47 Ronin Blu-ray 3D / Jaillissements 3D


1.
2.
3.
4.



Note
3/5
Jaillissements : 
On vient de juger ensemble des éléments de profondeur 3D, et il est l’heure de se prononcer sur le registre des jaillissements.

Les premières minutes montrent immédiatement que cette composante n’est pas au cœur du sujet du jour.

En effet on note un faible niveau de débordements de certains éléments de décors en dehors du cadre, mais de manière assez peu prononcée.

Il faut donner du temps au film pour mettre en scène d’autres choses à se mettre sous la dent. Autant continuer jusqu’au bout pour regrouper la tendance dans le constat global suivant.

Alors quid des jaillissements dans le film : effectivement on note par endroits quelques séquences réussies de débordements et parfois même de jaillissements de décors.

En effet à quelques reprises, on pourra avoir des branches dans la forêt qui dépassent assez significativement hors du mur, mais toujours de manière ultra expresse.

Mais cela reste assez faible sur la durée. Dans la même lignée, on constatera que les bustes des personnages peuvent parfois sortir de 50 cm hors du mur, toujours sympathique comme intention même si cela ne contentera pas vraiment les amateurs de 3D.

Finalement il faudra aller chercher dans les scènes d’action et de combats pour avoir typiquement des effets 3D plus réussis, principalement des effets de projection, assez nombreux et variés d’ailleurs, vers le spectateur.

On aura aussi parfois lors des affrontements des sorties d’écran de bras, armes ou étoffes qui s’envolent au-delà de la séparation murale, mais toujours de manière ultra furtive, de sorte que seuls les yeux de lynx et les possesseurs de bases- écrans assez larges pourront les détecter.

A ce stade, le film mérite moins de 3/5 en matière de jaillissements 3D. Pourtant une séquence phare va permettre de rattraper in-extremis cette note en nous prenant par les sentiments : les effets météo de neige.

En effet on sera ravis de profiter plusieurs fois sur de courtes durées, et une fois à mi-film pendant de longues minutes, de superbes jaillissements permanents de flocons qui volent un peu partout dans la pièce. A noter d'ailleurs que dans le dernier chapitre du film, on a bien 1/4 d'heure de flocons qui virevoltent hors du mur !

C’est d’autant plus réussi que ces effets de jaillissements de neige viennent renforcer ponctuellement des plans larges qui font partie des plus réussis niveau profondeur 3D, avec une  belle immersion 3D d'ensemble à l'arrivée.

Enfin toujours très subtil comme effet 3D, on trouvera à quelques endroits des effets de nappes de brumes qui flottent presque au milieu de la pièce.

Au final un registre de jaillissement faiblement exploité sur la durée, mais qui à de rares occasions pourra s’exprimer rapidement de manière plus réussie : par contre les quelques effets de neige sont superbes et nous ont longuement fait hésiter à mettre 3,5/5 au global.

1.
2.
3.
4.

mercredi, mars 26, 2014


.