Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !




Follow us on Facebook

Test La Crypte du Dragon Blu-ray 3D / Image & Profondeur 3D


1.
2.
3.
4.



Image & profondeur :  
Le premier aperçu technique concerne les caractéristiques techniques plastiques de l'image : elles sont satisfaisantes, avec un bon piqué, une jolie palette colorimétrique aux teintes réalistes en général (plus ternes sur le dernier acte), des contrastes et une luminosité suffisants dans l'ensemble pour apprécier le spectacle.

On se penche ensuite sur l'effet de profondeur 3D : dès les premières minutes, le spectacle se montre de grande qualité car la profondeur 3D est au rendez-vous !
Les innombrables plans larges dégagent un horizon souvent infini, assez peu touché manifestement par les classiques effets de flou. On en trouve certes quelques séquences avec un horizon un peu dégradé, mais dans l'ensemble l'ouvrage reste impressionnant.

Ainsi sur l'ensemble du film, notamment lors des séquences se déroulant en extérieur et de jour, l'effet de profondeur 3D se montre parfois même excellent. Au global en terme de gamme d'intensité, il oscille entre le bon, le très bon, et parfois l'excellent ! Une vraie réussite en résumé.

Les quelques intérieurs bénéficient également d'un traitement hors de tout reproche, avec un excellent détachement entre les différents objets et éléments.

En revanche, les séquences qui tirent légèrement le film vers le bas sont celles de nuit, et dans la grotte du dernier acte.

En effet, on quitte dés lors l'excellence pour trouver une profondeur 3D à minima satisfaisante sur une partie des séquences, et carrément bonne sur l'autre. L'absence de luminosité fait mécaniquement chuter le détachement 3D et la lisibilité d'ensemble, diminuant ainsi le relief 3D dans son ensemble.

Ceci-dit il ne faut pas non plus généraliser car une bonne moitié des séquences dans la pénombre se montre réussie, avec un effet de volume 3D préservé.

Enfin de manière générale dans les intérieurs de jour, le détachement 3D frise l'insolence avec une perception parfaite des distances entre les éléments de décors, les personnages, et les différents objets !
Au final une captation en 3D native très réussie, qui confère à ce voyage singulier, une nature parfois digne d'un bon documentaire IMAX : on appréciera tout particulièrement les innombrables séquences cultes de profondeur 3D lors des panoramiques au dessus du fleuve et des berges, lors des déplacements avec les embarcations !

Il ne manquait pas grand chose à ce film pour finir à une note presque méritée de 4,5/5 en note globale sur la profondeur 3D !

1.
2.
3.
4.

mardi, janvier 21, 2014


.