Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !



Follow us on Facebook

Meilleurs Blu-ray 3D jaillissements 2013 inclus : 18e place




18ème : STAR TREK INTO DARKNESS 3D

tbody>



Tableau des évaluations techniques "Jaillissements" 3D :
DébordementsJaillissements
permanents
Jaillissements
permanents
Jaillissements
permanents
ProjectionsProjectionsNote totale
Note débordementsNb de jaillissements
permanents
Intensité moyenneIntensité maximaleNb de projectionsQualité moyenne
3,5/54,5/53,5/54,5/53,5/53,5/523/30
>>>Voir le glossaire technique 3D<<<

Jaillissements :
Après le passage en revue des caractéristiques de profondeur 3D, on s'intéresse maintenant tout particulièrement aux effets de jaillissements 3D.

Comme pour la profondeur 3D, le début du film commence fort grâce au placement d'une séquence 3D d'anthologie au niveau réalisation 3D.

En effet la narration nous entraine dans une course poursuite au sol sur une planète inconnue, avec des travellings incroyables qui proposent un nombre impressionnant d'effets de jaillissements permanents.

En effet, ce ne sont pas dès le début du film de simples débordements 3D qui sont constatés, mais de véritables jaillissements permanents d'éléments de décors et de particules à plus de 2 mètres hors du mur de projection.

Ainsi pendant cette phase de course, on a littéralement l'impression de voir des éléments de décors sortir au milieu de la pièce (branches, lianes, arbres), mais on bénéficie aussi de jaillissements permanents de particules flottantes environnantes qui s'affichent dans la pièce.

Autant le préciser tout de suite, une petite scène top démo 3D pour commencer un film de 2H20, cela met forcément en confiance pour la suite, même si l'on se méfie toujours d'un démarrage 3D sur les chapeaux de roue pour un film 3D.

Pourtant les 5 minutes qui enchainent continuent de retourner la tête, avec un environnement volcanique intérieur qui de nouveau met une énorme claque technique 3D avec du jaillissement permanent de braise et particules incandescentes à plus de 2 mètres hors du mur de projection et pendant de longues minutes interminables ! Culte !

Déjà 10 minutes que le film a débuté, et on en a pris plein les yeux pendant toute cette durée. On enchaine ensuite sur des séquences narratives plus calmes, mais qui continuent à assurer la continuité technique 3D avec des effets de forts débordements voire de jaillissements permanents sur les décors.

On sent que la 3D a été pensée en permanence pendant le tournage, car les cadrages et plans utilisés ne sont pas innocents lorsqu'ils permettent d'étendre un objet (exemple un mur, ou une rampe d'escalier....) à plus de 1m50-2m hors du mur.

La suite du visionnage permet de découvrir de nouvelles séquences d'action, et de nouveau la gamme de jaillissements est idéalement exploitée pour transformer le spectacle en show immersif.

Ainsi à chaque explosion, on jouit de jaillissements de type projection avec des effets de verre, des projections de particules dans la pièce, avec un traitement 3D toujours très naturel.

On sera ravi de voir que les scènes cultes du début avec des jaillissements permanents de particules se dupliquent de nombreuses fois tout le long du récit, pour un rendu 3D vraiment exceptionnel lors de ces séquences.

De même lors des déplacements dans l'espace, on a des trainées de réacteurs qui sortent généreusement du mur : on remarquera d'ailleurs que le film sait aussi placer à merveille les effets de fumées volumétriques dans la pièce, l'espace de 2-3 secondes. Idem pour les nombreux effets de lens flares constatés sur la durée.

On aura aussi des séquences de projection d'armes, et autres tirs qui sont dirigés directement vers le canapé, avec à la clé un surcroit d'immersion 3D. Il est d'ailleurs hallucinant de voir les milliers d'étincelles qui sont dirigées vers le spectateur de manière régulière au travers de l'histoire.

Plus tard une autre séquence fait sensation lors d'une traversée de petites météorites, avec de nombreux effets de jaillissements furtifs dans la pièce, tant sur les héros que sur des morceaux de météorites et autres objets issus de collisions.

On constatera aussi quelques séquences très réussies comme celle où un héros sort carrément le bras de plus de 1m50 hors du mur en direction du canapé. On aura également un superbe jaillissement du vaisseau Entreprise à plus de 2m hors du mur en mode statique pendant 5 secondes : du bel ouvrage !

Seul regret : ce format 2.40 qui limite toujours un peu la portée potentielle des jaillissements environnementaux.

Ultime anecdote technique 3D : pour les plus pressés, prière de ne pas zapper le générique de fin avec des effets de jaillissements permanents superbes sur des particules stellaires, avec un rendu 3D à la IMAX Hubble 3D ! Magnifique !

>VOIR LE TEST 3D COMPLET



jeudi, janvier 23, 2014


.