Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !



Follow us on Facebook

Test Predator Blu-ray 3D / Jaillissements 3D


1.
2.
3.
4.



Jaillissements : 
Après avoir qualifié le triste spectacle sur la profondeur 3D, on s'attache maintenant à décrire le registre des jaillissements 3D.

Si on vous dit que pendant 20 minutes, le fan de jaillissements 3D aura eu une bonne vingtaine d'occasions de s'endormir, c'est une façon imagée de vous avouer qu'il n'y a strictement rien à constater sur le registre et c'est bien dommage.

Ainsi aucun débordement ou jaillissement permanent d'éléments de décors, armes ou bustes ne sera mis en scène, et c'est d'autant plus regrettable que dans un environnement de jungle, les innombrables plans de branches et autres plantes avaient vocation à bénéficier facilement de jaillissements permanents en dehors du mur de projection : mais ici rien, nada !

A la 20e minutes, c'est l'heure de se réveiller car il ne faut surtout pas rater l'une des uniques occasions dans le film de bénéficier enfin d'effets de jaillissements !  Lesquels ? Ceux consacrés aux effets de projection.

Bonne nouvelle, les innombrables explosions liées aux attaques chargées de notre commando sur un village de rebelles, mettent en scène de nombreux et réussis effets de projections de bois, poussière, terre et autres débris en direction du canapé.

On profite enfin d'un passage 3D plus significatif, qu'il faut savoir alors apprécier, car une fois fini, on repart dans le néant absolu.

Les minutes, ou plutôt les dizaines de minutes passent et on attend la manifestation d'un quelconque jaillissement, en vain.

Heureusement, les quelques séquences phares d'action qui sont éparpillées dans le film vont afficher encore quelques effets de projection assez réussis, mais bien trop rares.

Enfin on notera à quelques reprises quelques effets de fumées volumétriques qui sortent légérement du mur de projection. Plus loin la séquence où Arnold tombe dans la cascade met en scène des jaillissements réussis de bulles d'eau à 1m hors du mur.

De même à une dizaine de reprises, on aura de manière inattendue quelques jaillissements permanents qui débarquent sans queue ni tête, avec d'un coup un plan avec un buste qui sort de 1m du mur, alors que pendant les 20 minutes précédentes cela n'était jamais arrivé. Quelle est la logique ?

Ultime rares effets 3D à s'activer dans le final du film, de nombreux jaillissements permanents 3D d'étincelles lorsque le Predator s'excite un peu avec son matériel high tech et tire sur tout ce qui bouge dans la séquence sur les troncs d'arbres et ponts. C'est mieux que rien, n'est ce pas ?

1.
2.
3.
4.

jeudi, décembre 12, 2013


.